👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Evangelion, c'est nul. Evangelion, c'est bien. Ces deux critiques, certes un peu restreintes, sont exactes l'une comme l'autres. Rares sont les histoires à pouvoir se vanter d'une pareille ambiguité.

Imaginez... Une histoire sans scénario. Vraiment. Il y a un principe de base, et l'auteur brode à partir de ça en balançant par dessus des principes comme les manuscrits de la mer morte, la dualité Lilith-Adam, une mystérieuse organisation secrète avec un terrible et vague plan... Le tout pour ouvrir la route à un défilé de fanservice sur l'anatomie de gamines de quatorze ans, à des combats de robots géants organiques contre des anges qui viennent on ne sait trop pourquoi d'on ne sait trop où, à un budget qui force l'auteur à recycler plein de plans ( attention, Fuyutsuki tape du poing en donnant un ordre ! ) ou en faire durer d'autres ( Kaworu face à son destin... pendant deux minutes. En images fixes ). Imaginez un personnage principal déprimant, pleurnichard et ahuri. Imaginez une succession d'épisode « à thème » comme dans les dessins animé de quand vous étiez enfant, avec un gromonstre par épisode. Imaginez un anime sans intrigue ni conclusion compréhensible par quelqu'un d'autre que l'auteur. Imaginez tout ça, et désespérez, car ceci est Evangelion.

Imaginez... Une histoire au sous-texte extrêmement riche, composé de références philosophiques, psychologiques ou spirituelles. Que ce soit le rôle des Eva, la vraie nature de Rei ou la relation de Shinji et son père, il y a toujours quelque chose à relever, à analyser, à interpréter... Imaginez des personnages cultes, aux caractères à la fois caricaturaux et bien exploités, auxquels on finit par s'attacher. Qu'ils soient principaux ou secondaires, chacun ont un potentiel de sympathie plus ou moins élevé. Imaginez un univers qui réutilise sans complexe tout les vieux fantasmes d'enfants élus, tout en y ajoutant une part plus sombre et réaliste de mal-être adolescent. Imaginez des scènes d'une poésie élégante et touchante, et d'autres scènes d'une brutalité inattendue. Imaginez des moments épiques, tendres ou amusants. Imaginez et reprenez courage, car cela est aussi Evangelion.

Décidément, ce n'est pas aujourd'hui et dans cette critique que sera réglée la question. Chef-d'oeuvre majeur ou pur foutage de gueule imbitable ? Quoi qu'il en soit, même si l'obscur propos de la série diminue forcément sa valeur finale, je vous prierai d'imaginer tout de même les bons moments passés à apprécier ses moments forts et à rire devant ses faiblesses évidentes. Que ce soient les beaux mirages ou le vide burlesque qui vous attire, vous serez satisfait. Et rien que pour cela, je pense que ça vaut le coup.

il y a 8 ans

104 j'aime

23 commentaires

Neon Genesis Evangelion
Kevan
5

Vide et mirages

Evangelion, c'est nul. Evangelion, c'est bien. Ces deux critiques, certes un peu restreintes, sont exactes l'une comme l'autres. Rares sont les histoires à pouvoir se vanter d'une pareille...

Lire la critique

il y a 8 ans

104 j'aime

23

Neon Genesis Evangelion
Jackal
10

Fly me to the Moon

2015, au Japon. Un ange, créature céleste géante, ravage Tokyo 3. Shinji Ikari, un jeune garçon de 15 ans arrivé là sur ordre de son père Gendo, le chef de la puissante organisation NERV, se voit...

Lire la critique

il y a 11 ans

67 j'aime

12

Neon Genesis Evangelion
SanFelice
9

Adam, les Dieux et les Anges

Neon Genesis Evangelion représente exactement ce que j'attends d'un anime : une simplicité apparente qui va se révéler d'une grande complexité, un monde très fouillé, un mélange de grandiose et de...

Lire la critique

il y a 6 ans

58 j'aime

6

Neon Genesis Evangelion
Kevan
5

Vide et mirages

Evangelion, c'est nul. Evangelion, c'est bien. Ces deux critiques, certes un peu restreintes, sont exactes l'une comme l'autres. Rares sont les histoires à pouvoir se vanter d'une pareille...

Lire la critique

il y a 8 ans

104 j'aime

23

Evangelion 3.0 : You Can (Not) Redo
Kevan
3

Vous êtes sûr qu'on ne peut pas le refaire ?

Evangelion a toujours tendu un bras vers le sublime. Un bras cassé, hésitant, aux mains sales, mais qui avait le mérite d'exister. Il est dommage de voir qu'au bout de ce bras, il n'y a plus qu'un...

Lire la critique

il y a 8 ans

33 j'aime

4

The Future Diary
Kevan
6

Je me suis fait bien eu.

Mirai Nikki, c'est cool. Et ce malgré son scénario débile, ses personnages plus stéréotypés tu meurs, ses situations absurdes, ses enjeux bizarres, son héros insupportable, son nawak ambiant.....

Lire la critique

il y a 8 ans

31 j'aime

9