chef d'oeuvre... quoique?

Avis sur Neon Genesis Evangelion

Avatar XShad0ws21
Critique publiée par le

Bon, on s'attaque à un gros morceau: Evangelion, référence en matière d'animé, surtout du point de vue mécha. Cultissime au possible et donc intouchable (façon Dragon Ball), mais peut-être pas...
L'histoire, vous la connaissez sans doute: l'antarctique a été détruit dans une explosion due à une sorte de monstre appellé ange. 15 ans plus tard, d'autres apparaissent, le seul moyen de les vaincre est l'utilisation de robots gigantesques appelés evangelions, Shinji (le héros) est l'un des rares enfants ayant la capacité d'en piloter un. Vous voyez où on arrive?
Bref, on suit les aventures de Shinji et de ses compagnons d'armes dans leur lutte pour la survie de l'humanité. Mais entre-temps, les héros ont leur vie d'écoliers, passages plus propice à un ton léger et à l'humour.
Commençons la critique:

D'abord les points positifs:
l'animé date de 1996, bien que "vieillot"(j'entends par là la qualité de l'image) il est d'une qualité presque irréprochable. C'est propre, c'est net, c'est fluide et c'est beau. Pour tout dire, les gars de la saison 2 de SAO ont du pain sur la planche avant d'atteindre un tel niveau.
L'histoire est... complexe, elle a son lot de non-dits et laisse souvent place à l’interprétation. Suivre tout ce bordel est plutôt compliqué, mais j'en parlerais plus tard.
l'humour est présent, il y a de la tension et les musiques sont excellentes! Du moins elles font leur boulot...
Les personnages maintenant, point ardu, voire même très ardu. Ils sont attachants, même ceux légèrement ennuyeux (Asuka,...), arrivent à se faire une place parmi les autres Leur approfondissement, bien que tardif, est presque nickel.
Le Scénario (je mets une majuscule parce que c'est un GRAND scénario, et j'avais oublié cela plus haut) permet plusieurs niveaux de... lecture? (c'est le bon mot?). on peut le prendre comme un truc bourrin mais fun au premier degré, et on commence un peu à piger au quatre-cents quatre-vingts-deuxième degré... performance intéressante mais plutôt compliqué à produire.

on arrive maintenant à ma partie préférée: les mauvais points.
Je n'ai pas grand-chose à dire sur les 20 premiers épisodes, ils sont superbes. Le problème survient lors des 3 derniers épisodes... et c'est pas beau à voir.
Le développement des personnages est bon, mais il s'est fait dans un chaos absolu. il s'est concentré dans les derniers épisodes (voir plus bas)
La qualité de l'animation aussi baisse en qualité, surtout lors des 3 derniers épisodes. (voir plus bas)
Le scénario est, comme je l'ai dit plus haut, complexe, trop complexe. impossible de regarder son épisode tranquillement: il faut être scotché à l'écran et avoir la main sur la télécommande en permanence pour être sûr de ne rien rater. Et, le cas échéant, revenir en arrière pour revoir la scène encore une fois. J'aime être détendu quand je regarde mon animé du soir, mais bon, là c'est purement personnel. Ne comptez pas cet argument pour argent comptant.
Et là on arrive au problème majeur de l'animé, le seul vrai problème qui m'a empêché de mettre 9 à cette œuvre: la production fut longue... trop longue, au point que le manque de temps fut tellement énorme que les 3 derniers épisodes furent bâclés (oui, bâclés) et donnèrent un résultat affreux.
C'est bien simple, j'ai eu l'impression que le réalisateur avait pensé: "Nom de... on est en retard! J'ai même pas encore développé les personnages principaux! Allez, vite! PAR LE RECYCLAGE D'ANIMATION!"
l'épisode 24 montre une dernière histoire, à la fin de celle-ci, un personnage meurt... et on est censé se sentir triste pour lui, il est censé devenir important. Mais son développement se fait si vite qu'on n'en a rien à battre de ce type! le montage de cet épisode ressemble à celui de Jason Bourne lors d'un combat au CAC!
Comment voulez-vous qu'on s'y attache?! Il est mort alors que j'avais même pas réussi à retenir son nom!
Et j'avais parlé d'un développement chaotique des personnages... jamais vu un truc pareil ! Deux épisodes entiers (25 et 26) pour nous expliquer. À quoi ça sert de me montrer ça maintenant?! La série est presque finie!
À un point aussi avancé de l'intrigue, les personnages sont approfondi ou ils ne le sont jamais.
Et ces deux épisodes, en plus de ça, sont en quasi-totalité fait de séquences d'animation recyclées, utilisées et réutilisées jusqu'à la corde.
Ces deux épisodes furent tellement mauvais qu'ils furent accueillis par le public japonais avec une déception énorme. tellement énorme qu'un fil fut créé, proposant une fin alternative.
les épisodes 25 et 26 furent tout simplement remplacés par le film en question.

Donc maintenant on va parler du film:
On retrouve un Shinji chiant.
l'histoire suit Shinji.
L'histoire est... boarf...
Je n'ai pas aimé cette fin, déjà parce que j'ai fait l'erreur de la regarder juste après avoir fini la série originale (donc j'avais plutôt les boules), et en plus parce que Shinji m'insupporte particulièrement dans ce film.
Je l'aimais bien moi Shinji, je le trouvais cool moi Shinji!
Là c'est juste une fillette en train de pleurer que je vois, il montre d'ailleurs sa totale inutilité en ayant l'air badass dans son évangelion... avant de se faire cueillir par l'ennemi.
Tout ces FAILS dans le crâne, je ne peux décemment pas mettre une meilleure note à NGE, j'en suis le premier désolé.

Ma critique n'est pas celle d'un troll stupide ou d'un kikoo sans respect. J'accepte les autres critiques. si vous n'êtes pas d'accord, les commentaires sont là ;-)

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 499 fois
1 apprécie

Autres actions de XShad0ws21 Neon Genesis Evangelion