Une vie d'une banalité banalement banale.

Avis sur Nichijō

Avatar Maxime SweatGuy
Critique publiée par le

Rappelez-vous tout ces moments de gènes, le malaise quand vous ne savez pas quoi choisir au restaurant, quand vous essayez de blaguer et que ça fait un flop, quand vous culpabilisez sans réelle raison pour vos proches.. Des choses banales, d'une vie banale, qui arrivent à tout le monde. Seulement durant ces moment, dans votre tête il existe toujours une petite pensée débile, une idée grotesque voire complètement folle dingue, l'action que vous ne ferez jamais par simple respect de vos codes sociaux.

Et bien Nichijou à tout compris de ça et à décider d'être une série banale, qui vous fais vivre l'histoire banale de personnages banales. Sauf que, la petite pensée que vous bannissez de votre tête, eux, c'est l'option qu'il choisissent durant toute la série.

Découpé en 26 épisodes eux mêmes découpés en plusieurs parties, l'animé raconte des petits moments de vie de quelques personnages tous aussi haut en couleurs les uns que les autres sous formes de petits sketch / Morceaux de quotidien. Pas de background particulier, pas de continuité entre les épisodes.

Le dessin se trouve être plutôt simpliste et très coloré, c'est joli et agréable a regarder. De plus, c'est une série a but humoristique, et le fait que les dessins ne soient pas trop détaillés permet de rendre les émotions très présentes et très visibles. Il est très facile d’exagérer chaque sentiments de chaque personnage et c'est un point très appréciable puisque comme je l'ai dit plus tôt, ils sont haut en couleurs.

D'ailleurs revenons-y, a ces personnages. Qui sont LE POINT FORT de l'oeuvre ! Il y en a pour tout les goûts et personne n'est épargné : La fille ultra maladroite et vite mal a l'aise qui reste pourtant complètement exubérante, celle qui fait tellement d'ironie qu'on croit qu'elle est tout le temps sérieuse, la tsundere la plus tsundere de toutes les tsundere de la planète * Jette une petite crotte de nez sur Haruhi Suzumiya au passage *, le professeur ultra kawaii de 8ans qui réagit comme une gamine de 8ans, le robot qui est humain mais quand même un robot, et plein d'autres. Mais pourtant ils sont tous aussi attachants les uns que les autres et on se retrouve vite a vouloir les revoir après la fin de cette première saison. Pourquoi ? Parce qu'ils sont humains, et même si leurs réactions sont déjantées, leurs intentions sont humaines. Et ça les rend absolument hilarants.

L'animé montre également sont but dès le début. Pas de mise en bouche, le premier sketch peut déjà vite devenir incompréhensible et il faut être un amateur de WTF pour apprécier. Mais lorsqu'on est dedans on n'est même plus surpris de voir une scène d'action ou une lycéenne rattrape un morceau de saucisse pendant plus de deux minutes au ralenti avec des plans dont Michael Bay serait jaloux, et c'est quand on voit un proviseur d'école faire un German Supplex à un daim dans la cour du lycée qu'on ne se pose plus de questions, on meurt simplement de rire. Enfin, ils ne sont pas tombés dans le WTF facile et grossier. Les comiques de répétition sont assez fréquents pour faire rire, et trop peu fréquents pour s'en lasser, le découpage des scène aussi, nous met dans l'ambiance et nous propose donc de vivre un moment et non une histoire. Contrairement à d'autre animés qui se jettent dans le WTF sans réellement y réfléchir en se disant que c'est facile de faire n'importe quoi et que ça fera un peu de pognon * Deuxième crotte de nez *.

Nichijou n'est autre que la série la plus hilarante qu'il m'ait été donné de voir. En plus de ça, c'est humain, sincère et parfois même très touchant !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 642 fois
8 apprécient

Maxime SweatGuy a ajouté cet anime à 11 listes Nichijō

Autres actions de Maxime SweatGuy Nichijō