Classicisme quand tu nous tiens.

Avis sur Notre planète

Avatar Yoann O'Bedlam
Critique publiée par le

Voilà une belle série documentaire à découvrir, organisée en découvertes de territoires distincts pour chaque épisode (polaire, forêt, plaine, littoral, etc.). Visuellement, c'est magnifique, des séquences uniques, une plongée dans les habitudes animalières bien curieuses de certaines espèces, "Notre Planète" nous emmène dans un monde inconnu alors qu'on habite dessus.
La série n'a pas aucune vocation à faire dans l'exhaustivité, c'est pour cela que pour découvrir des environnements bien particuliers, le choix est fait d'en approcher que certains angles dans certaines parties du monde, il est de toute façon presque impossible d'en faire un catalogue bien précis en si peu de temps pour chaque épisode, la série ne perdant jamais de vue une dynamique de l'image. Techniquement, c'est impeccable, un magnifique documentaire.

Malheureusement, quelques défauts n'en font pas un chef d'oeuvre à mon sens, le documentaire animalier souffre du même problème que 99% de ces congénères, la bande son. Grandiloquente pour les plans d'ensemble magnifiques, tendue, inquiétante ou nerveuse quand les carnivores sont de la partie et amusante, douce ou guillerette quand le mammifère ou la progéniture entre en scène. Manipulation des scènes par l'émotion ce qui, pour ma part, m'a gâché certains passages, ainsi le requin est accompagné d'une musique stressante ou menaçante quand le dauphin a droit à sa mélodie sympathique et festive... pour le même comportement, la quête de nourriture. Ce catalogage musical dessert toujours la vision que le public va avoir du monde animalier et c'est fatigant à la longue de toujours assister à ces environnements sonores, aussi soigné soit-il parce que là encore, la musique reste de qualité.

Autre petit détail un peu négatif, on sent bien le documentaire anglo-saxon qui ne se mouille pas beaucoup. Avec une introduction qui milite clairement pour montrer la beauté de notre planète et ainsi encourager fortement à sa défense, les mesures suggérés dans chaque segment sont souvent de bon aloi mais très léger comme cette mention de zone protégée pour les poissons pour que la pêche intensive est toujours du grain à moudre au lieu de clairement dénoncer la surpêche. Bref, le ton est léger avec de plus une conclusion à prendre avec des pincettes autour de la catastrophe de Tchernobyl est de la nature qui reprend ses droits.
Le propos est superbe et élégant mais le lieu pas si bien choisi car tout cela semble occulter le problème majeur de l'endroit, la toxicité pour le vivant, toutes les plantes impropres à la consommation et les animaux qui sont par conséquent, victimes de complications et maladies.

Bref, je critique énormément parce que ces points m'ont quand même bien gêné alors que la série avait tout pour atteindre une certaine perfection.
Dans tous les cas, on est clairement face à une production documentaire bien largement au dessus de ce que l'on peut voir sur la plupart des chaînes dédiées.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 82 fois
2 apprécient

Autres actions de Yoann O'Bedlam Notre planète