Les pacifistes sont-ils à l'épreuve des balles ?

Avis sur Nous, La Vague

Avatar Adam Moulai
Critique publiée par le

Une série politique sans politique
Nous, La Vague est une série tirée d'un film et d'un livre qui racontent l'histoire d'un groupe de lycéens devenant un groupe fasciste. Pour sa première saison, la série nous montre une vague non pas nazie/fasciste mais...mais on ne sais pas vraiment en fait. On comprend que c'est une vague "de gauche" mais presque aucun cadre théorique et politique n'est fournit, ce qui pour une série politique est un comble. Certes, la vague est menée par des adolescents de 15 à 18 ans, on ne peut pas s'attendre à ce qu'ils connaissent tout aux théories anti-capitalistes/libérales mais quand même.

Lutter, mais pas trop quand-même
Dans leurs luttes, et au fil de la saison, on se demande si le but n'est pas de faire passer à la gauche le message suivant : "la violence est le fruit de la colère ou d'un déséquilibre psychique et elle ne résout rien".

Le dernier épisode, une des protagoniste en dissuade un autre de poser une bombe dans une usine d'armement pour à la place faire une mise en scène médiatisée pour dénoncer les agissements (déjà connus) de cette usine.

Être contre la violence en général, ça se tient, on ne se pose pas vraiment la question, mais dans le cadre des luttes de la gauche, c'est une toute autre histoire, il y a des théories, des courants politiques différents qui ont tous leurs arguments. On peut se demander si montrer qu'un candidat d'extrême droite a des liens avec le nazisme (ce qui n'est pas violent) est efficace pour lutter contre lui. Ici, les choix violents des personnages finissent toujours mal, comme si la non-violence allait faire que les personnages atteignent leurs objectifs. Pire, elle fait passer la violence comme résultat de la bêtise parfois, de la colère, voire du déséquilibre psychique d'un personnage. Si c'est ce qu'essaie de nous dire la série, alors elle n'est pas réaliste, elle est stigmatisante, grossière et sans intérêt. Si au contraire, elle apporte de la nuance à la saison 2, je continuerai de la regarder avec plaisir.

Un apprentissage par l'erreur
Néanmoins, les personnages au fur et à mesure font des erreurs, ce qui leur permet d'apprendre. Pour l'instant cela marche moyennement parce que la série fait seulement réfléchir ses personnages...J'ai l'espoir que la saison 2 fera réfléchir ses spectateurs.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1228 fois
3 apprécient

Autres actions de Adam Moulai Nous, La Vague