Football fantasy

Avis sur Olive et Tom

Avatar lordash
Critique publiée par le (modifiée le )

Captain tsubasa (le titre rend tellement mieux en VO), c'était LE truc des petits mecs au début des 90'S.
La quantité de copains qui se sont mis au foot pour cette série, c'est assez dingue (comme les filles se sont mises au volley avec jeanne et serge d'ailleurs).
Bon, ils ont arrêté assez vite quand ils se sont rendus compte que sprinter pendant 30 min sans discontinuer c'était impossible et que faire un grand écart latéral en l'air avant de tirer, ça ne marche pas.

Olive et tom se situe clairement dans un autre univers totalement irréaliste ou le temps, l'espace et la vraisemblance sont assez relatifs. Quand on voit un mioche capable de faire un retourné acrobatique après avoir fait, volontairement, rebondir la balle sur la transversal ou qui peut faire un trou dans un mur de béton, dire de tel ou tel joueur pro :"il est très fort, je n'arriverai jamais à son niveau" on peut se permettre de penser que, dans le monde d'olive et tom, un joueur pro peut vraisemblablement descendre un satellite en orbite avec son ballon.

L'animé, contrairement au manga, souffre de la tare classique des adaptations: ça tire à la ligne, ça s'allllllooooooooonge indéfiniment. Du coup, suspense insoutenable, mais aussi frustration (dites vous que dans le temps, c'était UN épisode par SEMAINE, la finale new-team/ toho a duré plus de 6 mois !).
Et aussi, shonen oblige, la nécessité de confronter le héros à des adversaires toujours plus forts fait que des personnages très charismatiques tombent aux oubliettes et deviennent des grosses quiches face au nouveau "super joueur invincible que personne il en a entendu parler avant la finale".

Captain tsubasa, ça reste un monde à part, débile à souhait ou le foot devient une lutte à mort, parfois sanglante (mais pas trop, hein), mais tellement attachant.

NB: je conseil à ceux qui trouvent la série tv abusée de jeter un oeil à la série "world youth" ou le japon devient champion du monde (!): c'est du portnawak puissance 1000. Dites-vous que dans cette série, kojiro hyuga (mark landers en VF) y fait un tir ou le ballon file à 255 Km/h par un fort vent contraire (le match se déroule pendant un cyclone, normal). A titre de comparaison, un très bon joueur tire à une vitesse d'environ 150 Km/h avec des ballons super technologiques de la mort et avec une précision toute relative. Un autre monde je vous disais.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 482 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de lordash Olive et Tom