Une saison 2 toujours plus violente, touchante et prenante

Avis sur Orange Is the New Black

Avatar Romain Bouvet
Critique publiée par le

La première saison d’Orange is the New Black avait été une véritable surprise ! Ne m’attendant à rien en me lançant dans cette aventure, je n’ai pu être que séduit par ses personnages féminins aussi attachants que cassés. L’accent étant mis, bien entendu, sur Piper Chapman (Taylor Schilling), une bourge bcbg des beaux quartiers de New York qui se retrouve à devoir un an de prison pour une vieille histoire.
Piper et Larry (Jason Biggs), son mari, se sont promis que leur couple tiendrait durant cette épreuve. Mais la distance, et surtout une ex à Piper, Alex Vause (Laura Prepon) font voler ces certitudes en éclats.
Cette seconde saison se déroule tout juste un mois après sa bagarre avec Pennsatucky (Taryn Manning). Alors qu’elle est enfermée en quartier de sécurité depuis, elle est soudainement transférée à Chicago, avec Alex, pour témoigner contre l’ancien narco-trafiquant pour lequel elles travaillaient. Pour éviter des représailles, Alex tente de convaincre Piper de mentir, à l’inverse du père de Larry, son avocat. Elle préfèrera écouter Alex en mentant à la cour. Résultat, son avocat l’abandonne et elle découvre, horrifiée qu’Alex a dit la vérité afin d’être libérée...
Retour donc en prison pour Piper, où elle risque une aggravation de peine pour parjure, et donc retour au quotidien de ce lieu qu’on a appris à aimer au cours de la première saison. Les épisodes continuent d’osciller entre la trame principale, les petits à-côtés et les flashbacks sur les différentes détenues, plus ou moins mises en avant dans les épisodes.
Daya (Dascha Polanco) se pose de plus en plus de question sur sa grossesse, sur l’avenir de son enfant, sur l’attitude que va avoir Bennett (Matt McGorry). Sœur Ingalls (Beth Fowler) se lance dans une grève de la faim. Rosa (Barbara Rosenblat) voit son avenir s’assombrir très fortement. Caputo (Nick Sandow) est prêt à tout pour récupérer le poste de Figueroa (Alysia Reiner). Ou encore le rapprochement, dangereux, entre Larry et Polly (Maria Dizzia).
Mais le gros de la saison, l’intrigue qui fait même passer Piper en second plan, c’est l’arrivée dans la prison de Vee Parker (Lorraine Toussaint), la « mère adoptive » de Taystee (Danielle Brooks). Ce retour en prison de Vee, va accélérer la chute de Red (Kate Mulgrew) et créer un clivage entre les différentes communautés qui composent la prison. Une violence beaucoup plus physique va alors s’abattre dans la prison…
Pour la deuxième saison, les scénaristes ont su faire mouche à travers les tableaux de personnages qu’on ne peut qu’aimer. Ce ne sont que des actrices et non de vraies prisonnières et pourtant on ne peut ressentir que de l’empathie pour ces femmes, on ne peut qu’être touché par toutes ces histoires tragiques, toutes ces blessures encore ouvertes.
Bref, de formidables histoires, un casting exceptionnel, une intrigue principale violente mais tellement prenante font de cette deuxième saison un véritable succès, tout simplement.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 199 fois
Aucun vote pour le moment

Romain Bouvet a ajouté cette série à 1 liste Orange Is the New Black

Autres actions de Romain Bouvet Orange Is the New Black