Après Weed, Jenji Kohan confirme!

Avis sur Orange Is the New Black

Avatar maharaja ॐ
Critique publiée par le

Ce qui est formidable avec Netflix, c'est qu'on peut voir tous les épisodes d'une saison entière d'un coup. Ce qui n'est pas formidable avec Netflix, c'est qu'on peut voir tous les épisodes d'une saison entière d'un coup. Vous suivez? Il y a treize épisodes dans une saison. On pourrait très bien clôturer et attendre sagement l'épisode suivant, ne serais-ce que pour le suspense bah non! Avec ORANGE IS THE NEW BLACK je n'y arrive pas! On dévore les épisodes à la vitesse de la lumière et on se retrouve comme un toxico en manque pendant les douze mois suivant. On le sait d'avance mais on ne peut pas s'en empêcher. Bref cette saison 3, contrairement à ce que j'ai pu lire sur certains forum, je ne l'ai pas trouver si faible que çà, elle a été aussi addictive et donc réussie! Cette saison se différencie assez des précédentes, par le fait que notre héroïne Piper Chapman n'est plus un pivot, mais est devenue un personnage important parmi d'autres. En fait, cette troisième saison "de transition" s'appuie enfin beaucoup plus sur l'effet de groupe et avec tous ces phénomènes il y a de quoi faire! Car Kenji Kohan peut se le permettre vu qu'on a eu largement le temps de faire connaissance avec l'univers de ORANGE IS THE NEW BLACK pour s'y habituer. D'ailleurs, on ne peut pas parler véritablement de personnages importants avec Chapman, et d'autres moins importants. Chacun est susceptible d'avoir la grande part d'un épisode consacré à lui. Ainsi des personnages qu'on n'avait fait qu'entrevoir depuis vont être mis en lumière, toujours en grande partie par le biais des fameux flashbacks, et on va avoir le droit à un très grand lot de rebondissements surprenants avec ces alliances qui se font et qui se défont. Ces ostracismes qui se forment, ces amitiés qui se pointent là où on les attendait pas, avec des nouveaux ou plutôt des nouvelles détenus qui se pointent, mêlant le passé des personnages avec eux. La légèreté est toujours de mise, les dialogues dans ce domaine étant encore plus hilarants que ceux des deux premières saisons même si le tragique qui n'est jamais loin aussi. Encore une fois, l'équilibre délicat entre les deux précédentes saisons est parfait. Mais comment voulez-vous ne pas être accroc ? C'est impossible franchement! ORANGE IS THE NEW BLACK est une mes plus belles découvertes du point de vue série. Et voilà, reste plus qu'à attendre très impatiemment la saison 4.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 279 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de maharaja ॐ Orange Is the New Black