Laisse moi croire que tu existes, Sassenach !

Avis sur Outlander

Avatar DirtyTommy
Critique publiée par le

Outlander...Il existe certaines œuvres qu'il vaudrait mieux ne jamais commencer. Drôle de façon de débuter cet article sur une œuvre que je veux défendre...
Ne jamais commencer car; et ça dépendra de la sensibilité de chacun, une fois démarrée et passée la curiosité de la découverte, voilà une série qui vous attrape et ne vous lâche plus.
Comme Claire, l'héroïne de Outlander, vous voilà kidnappé et hanté (sûrement pendant très longtemps) par cet univers, ces personnages et leurs destins. Hanté au point de ne plus jamais vouloir revenir de cet univers.
Des séries, des films, j'en ai vu, j'en ai mangé, depuis mon plus jeune âge, et continue encore, parfois même jusqu'à écœurement. Beaucoup me plaisent, me passionnent même mais très peu me hantent. Il y a eu deux films dans tout ce que j'ai vu qui m'ont procuré cette sensation. J'éviterais de les nommer pour éviter les comparaisons.
Outlander est la troisième. Sur 30 ans de visionnage et de lecture en tout genre.
La puissance évocatrice de la série est telle qu'on en oublierai presque qu'il y a une production derrière, des acteurs et des réalisateurs. On se prend à désirer plus que tout au monde que l'univers cynique du show biz n'existe plus, qu'il a disparu, pour nous laisser croire que le monde de Outlander existe quelque part, qu'on nous autorise à tomber amoureux de Claire Randall, comme la gente féminine succombera aux charmes de Jamie.
Commencer Outlander, c'est revendiquer le droit de nous laisser croire que ce couple devenu mythique existe !
Et ce grâce à l'authenticité d'un récit qui nous parle d'amour absolu côtoyant la violence la plus abjecte sous fond de guerre.
Une femme qui ne peut pas laisser insensible le spectateur mâle. Un charme fou, une belle crinière brune mettant en avant un joli visage, une femme qui laisse exploser sa sensibilité, sa sensualité tout en mettant en avant un aspect "guerrière" par la force des choses. Elle est à la fois amante, mère protectrice et endurcie. Son air parfois moqueur, parfois dur, souvent doux fait chavirer.
Elle passe par toute une série d'épreuves telles jusqu'à sa détresse ne pas vouloir quitter l'amour de sa vie à la fin de la saison 2, qu'on a envie de quitter notre canapé, de sauter à travers l'écran, de la prendre dans ses bras, de la rassurer, de lui faire l'amour, de lui promettre de rester avec elle jusqu'à la fin et vivre ses aventures d'un autre temps.
Et puis de reprendre ses esprits et de se dire que ces moments seront réservés à Jamie, l'amour de sa vie, pour au final reprendre ses droits de spectateurs submergé par l'émotion.
C'est ça Outlander ! C'est, au delà de ces paysages et de ces atmosphères durs, beau, poétique et romantique, la sensation de bonheur intense qu'on ressent avec les personnages jusqu'au plus profond de soi tout en étant éjecté lorsque la série ou le roman se termine, comme Claire des pierres de Craigh na dun.
A l'image de cette œuvre, c'est beau, heureux et triste aussi. C'est le cœur lourd, très lourd, lorsqu'on est plus plongé dans cet univers, qu'on donnerait n'importe quoi pour y retourner. Quitte à savoir qu'on y sera de nouveau éjecté en fermant le livre. Tout comme Claire, traversant le temps, qui se donne le droit de retrouver son amour perdu afin d'éviter la souffrance quitte à s'y perdre...
Bien entendu, mon avis n'est peut être pas très objectif. Je suis conscient qu'il y a tous les éléments dans Outlander qui me plaisent, réunis en une seule série. Romance poussée à l'extrême, sexe, violence et contexte historique. Certaines personnes m'ont même dit que cette série avait faite pour moi :D
C'est une série dont il faut parler en France. On n'en parle pas assez. Elle marche beaucoup dans le monde mais on l'impression d'une certaine réticence en France.
Pourtant passé les 5 premiers épisodes, la série prend son envol pour ne jamais retomber.
Et c'est encore mieux la deuxième fois...
La troisième saison ne va pas tarder à arriver et une quatrième.
En attendant, on peut toujours se plonger dans les livres écrits dans les années 90 si on ne peut pas attendre la suite des aventures de Claire.
Toujours est-il que c'est le risque aussi d'être heureux avec tout ce qu'on nous donne, tout ce qui nous correspond mais qui fait, parfois, souffrir, quand on n'y est plus. C'est la règle du jeu, aussi dure soit elle, mais il faut l'accepter.
Impossible de faire avec Outlander comme je fais avec les autres films ou séries : j'adore ou j'aime pas et je passe à autre chose.
Surement, avec le temps ou quand la série sera achevée, ce sentiment arrivera et je passerai à autre chose.
Pour le moment, il est impossible de m'enlever de la tête, de mes pensées, ce monde, ces aventures, ces sentiments, Jamie et.... Claire, même cachée sous les traits d'une actrice qui ira loin dans le métier...
...laisse moi croire que tu existes...

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 36945 fois
66 apprécient · 1 n'apprécie pas

DirtyTommy a ajouté cette série à 5 listes Outlander

Autres actions de DirtyTommy Outlander