Jubilatoire.

Avis sur Paranoia Agent

Avatar Dai 9
Critique publiée par le

Mademoiselle Sagi, créatrice de peluche se fait agresser dans la rue par un mystérieux garçon muni de rollers dorés et d'une batte de baseball tordue. L'agresseur, de par son jeune âge et le fait qu'il soit introuvable défraye la chronique.

Harcèlement à l'école, dédoublement de personnalité, pression professionnelle, et tant d'autres sujets abordés par Paranoia Agent. On est jamais sûr d'être dans le réel ou dans l'imaginaire, Satoshi Kon nous déstabilise, avec ce générique malsain, des personnages uniques et par une incroyable maîtrise de la narration. Chaque épisode est une mine d'or de bonnes idées, de bons plans et le sujet récurrent, le "Shonen Bat", fascinant et terrifiant à la foi met le lien entre chaque épisode pour un final d'un très bonne qualité.

Le flic qui ne comprends plus son époque, qui n'est plus à l'aise dans son monde à l'instar des samuraïs de Samurai Champloo qui voient arriver la fin de l'ère des Samuraïs. Le message laissé sur le répondeur de ta deuxième personnalité, ce monde d'illusion et son univers graphique désuet et fantastique. Et cette femme secouant son mari à moitié mort pour pouvoir raconter des potins crédible à ses voisines de palier, scène dérangeante, et pourtant si crédible dans son contexte.

C'est là ou Paranoia Agent est incroyable, c'est triste et déprimant, mais ça prône une morale "anti-suicide", c'est beau mais le monde représenté est laid. C'est criant de vérité mais tout baigne dans l'illusion. C'est dérangeant, mais j'ai adoré. Tout est contradictoire et pourtant tout va dans le même sens.
Si vous ne l'avez pas vu, regardez Paranoia Agent, c'est une série incroyable.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 368 fois
11 apprécient · 1 n'apprécie pas

Dai 9 a ajouté cet anime à 4 listes Paranoia Agent

Autres actions de Dai 9 Paranoia Agent