Un monde différent

Avis sur Parasite: la maxime

Avatar Shuraya
Critique publiée par le

J'ai commencé à lire le manga pour ensuite me lancer dans la série animée et je ne peux pas m'en plaindre. Je trouve que l'idée de base est assez originale, personne ne voit le parasite comme quelque chose de pratique. Mais en allant plus loin dans la démarche, l'auteur ( Hitoshi Iwaaki ) a su nous livrer une histoire des plus remarquables.

A la base "Parasyte" n'était qu'une idée et n'avait pas pour but d'être découvert dans le monde, mais plus tard, il a reprit son projet et l'a développé, mais ça n'est qu'une petite anecdote. Dans ma critique, je ferai quelques rapprochements avec le manga.

"Des sphères abritant des parasites arrivent sur terre et menacent l'humanité. L'histoire nous entraîne au coté de Shinichi, un lycéen qui possède un parasite à son bras droit." c'était un petit résumé de sens critique

Je n'ai jamais pensé en regardant cette série que l'auteur ait voulu nous raconter une histoire moralisateur sur notre environnement mais plutôt en ayant l'intention de nous faire réfléchir.

Des parasites arrivent sur Terre et viennent dans le cerveau des gens pour les contrôler, je trouve ça original mais pas assez pour faire rêver. L'aspect de voir deux êtres complètement différents de part leur nature, leur logique et leur but est intéressant: Chacun voit le monde différemment au détriment de son partenaire pourtant ils sont liés et devront agir ensemble pour avancer. La notion du méchant et du gentil n'existe pas car personne ne sait ce que représente le bien et le mal, et déjà, qu'est-ce que faire le bien et le mal? Chaque individu a une notion différente de la vie et n'applique pas de la même façon les sentiments abstraits(= le bien, le mal, la gentillesse ect...)
Le sang et la barbarie que l'on voit dans certains épisodes ne sont pas dus à de la violence et encore moins gratuites. Car ceux qui dévorent les humains sont les parasites qui ont pris possession des humains, ils ne savent pas que cela est un crime. Nous en tant qu'être humain, lorsque l'on déguste un animal, on ne considère pas cela comme un acte criminel, on trouve ça naturel ( sauf ceux qui défendent les animaux ). Mais par contre quand une espèce que l'on estime inférieure à l'espèce humaine et qu'il tue un humain, en général il est puni, mais lui ne sait que cela est mauvais. Voilà, dans le principe l'homme est le maître absolu qui arrange les choses à son avantage et ne voit que ce qu'il veut voir et non à chercher plus loin dans la logique des autres espèces. Pourtant, ce qui nous différencie d'eux c'est notre corpulence et non le langage car tout le monde sait parler mais dans un langage différent.

Je me suis dit que nous n'acceptons pas ceux qui sont supérieurs, pourquoi? tout simplement car ils ont des privilèges et nous, nous n'en n'aurons jamais. Je fais allusion aux parasites qui sont dotés d'une puissance hors norme et permet à son possesseur d'effectuer d'incroyables performances. Tout le monde a peur d'eux, car ils sont différents et plus forts. C'est pour cela qu'on souhaite éliminer ce genre d'individu, non pas parce qu'ils sont indestructibles mais par peur qu'ils se retournent contre nous. Même si on essaye d'apprivoiser une espèce, quelle est notre plus grande crainte ? Qu'elle nous attaque car nous savons leur force. Et bien c'est comme pour les parasites, personne ne veut en connaître plus ou bien même essayer de vivre avec eux, puisqu'ils sont pas maîtrisables. Voilà comme je vois une partie de l'oeuvre.

Passons aux personnages.
-Le personnage de Shin'ichi est des plus fascinants, je m'explique: au tout début de l'histoire, c'est un lycéen lambda qui vit sa vie au jour le jour, qui n'a pas l'air de se préoccuper plus que ça de son existence. Mais suite à la perte de contrôle de son bras droit, ses attitudes changent et cela prend un tournant majeur par la suite. Son évolution se fait progressivement et s'explique par les mésaventures qu'il rencontre avec Migy. Je trouve passionnant de voir qu'une personne peut changer du tout au tout, physiquement: à cause de son style vestimentaire ou autre mais que dans le fond, il reste le même. Shin'ichi va très vite se métamorphoser ( regarder et vous serez pourquoi ;) ) Son comportement ne sera plus pareil, il agira parfois de façon insensée mais dans les intentions, c'est toujours-lui.
-Migy est le fameux parasite qui va transformer notre personnages. Il ne connaît rien à la vie et encore moins son objectif de base qui est: pourquoi est-il sur terre? D'ailleurs, on s'est tous demandé: Que faisons-nous sur Terre? Que est notre but? Que dois-je faire ? Et bien s'est pareil pour Migy.
Après réflexion, on peut se dire que Shin'ichi et Migy joue un rôle mutuel l'un pour l'autre comme un père et une mère. Ne sachant pas prendre de directives, c'est Migy qui aidera Shin'ichi et vice-versa. Lorsqu'on a plus de bases fixes, sur qui se fier, on a besoin d'avoir quelqu'un qui sache répondre à nos attentes, qui n'hésite et qui ne tourne pas autour de la réponse. Migy fera grandir telle une mère notre protagoniste qui ne sais plus où il se trouve et qui ne peut pas agir convenablement; puisqu'il dépend de quelqu'un. On peut penser à nos parents qui nous indiquent les chemins à prendre, les décisions importantes. Et cette partie est bien développée par notre auteur.

Je parlerai rapidement de Gôto ( il me semble que c'est ça ), qui à un rôle important mais qui apparaît vers la fin de l'histoire. Ce personnage est l'incarnation de l'homme qui n'agit que pour lui- même, on pourra aussi dire solitaire. Il s'accroche à la vie et veut venger tous les parasites morts, tués par des humains, qu'ils considèrent comme des frères. Sa colère et sa puissance n'a pas d'égales, pourtant il n'en reste pas moins humain dans le fond mais pas d'apparence. Aucune personne n'aimerait voir un proche mourir et c'est pareil pour Gôto. Que ferions-nous à sa place si des êtres commençaient à éradiquer notre espèce ? Je pense qu'on ne se laisserai pas faire, on combattrai ceux qui nous veulent des misères. Tel est la nature humaine.

On voit les êtres qui ne sont pas comme nous comme nuisibles et on ne cessent de les détruire, pourtant elles essayent de survivre et de construire un avenir comme nous. Mais nous n'acceptons pas. Lorsque nous serons les derniers êtres, qui devrons-nous craindre ? Nous même? tant de questions... Après je m'égare peut-être un peu :3

Pour parler rapidement de la musique, je l'ai trouvé génial, mais dure à entendre la première fois. Et l'ending ( la musique qui clôture un épisode) est juste féerique, elle calme l'atmosphère et la tension qui règne à chaque épisode. Les ost ( des musiques qui accompagnent les images ) sont splendides et apportent un côté vif aux images.

Alors, c'est un animé riche et plein de surprises, qui nous fait réfléchir à propos de nous et de notre société. Je pense que ce n'est pas un animé à regarder vite fait car vous ne le savourez pas à sa juste valeur.

Je vous remercie de m'avoir lu.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 488 fois
1 apprécie

Shuraya a ajouté cet anime à 1 liste Parasite: la maxime

  • Séries

    Les animés à voir

    Malgré un titre des plus recherché, j'ai crée cette liste pour faire partager ce que j'ai vu ainsi ce que je vous recommande de...

Autres actions de Shuraya Parasite: la maxime