La ligue des gentle-wo-man extraordinaire

Avis sur Penny Dreadful

Avatar Baron Samedi
Critique publiée par le

Penny Dreadful - Saison 1 : Sir Malcolm Murray est à la recherche de sa fille. Aidé par Miss Ives, ils cherchent à constituer une équipe de personnes avec des talents particuliers pour enquêter sur d'étranges phénomènes.

Oh la claque !

Sous un format très court, se cache une série d'une densité hallucinante. Aussi riche en références littéraires qu'en rebondissements, la série offre une profondeur scénaristique dingue.

J'ai mis un moment à comprendre qui était cette fameuse Penny auquel le titre fait référence avant d'avoir l'air un peu idiot devant la définition trouvée sur le net... Pour ceux qui ne savent pas encore, Penny Dreadful n'est pas une personne, mais un genre littéraire du XIXè populaire au Royaume Uni regroupant des histoires macabres inspirées plus ou moins de faits réels et vendus dans des petits livres à 1 penny.

Sachant cela, on pige évidement là où la série tire son inspiration, et pourquoi elle regroupe autant de personnages que tout le monde connait déjà au moins de nom, ou des personnages approchants.
Ainsi, on croise une copie d'Allan Quatermain, de Dracula, de Buffalo Bill, et les authentiques Frankeinstein (père et fils) et Dorian Grey. C'est déjà un immense pied que de retrouver tout ce beau monde dans une même oeuvre !

Les différents arcs narratifs ne sont pas tous amenés à leur terme à l'issu de cette courte saison, mais une multitudes de sujets sont lancés, et on reste évidemment en attente à la fin.

La réalisation est nickelle et hyper soignée. L'atmosphère du XIXème siècle est super bien rendue. On s'attend à croiser Jack l'éventreur au coin de la rue plongée dans le brouillard.
Un épisode de possession est juste hallucinant (l'avant dernier il me semble), et est aussi intense que flippant.

Niveau casting, c'est franchement très bon. Eva Green, Josh Hartnett, Timothy Dalton (génial !), Harry Treadaway, Rory Kinnear.. Tous au top ! Seul Reeve Carney et son personnage de Dorian Grey m'a gonflé profondément, et je n'ai pas compris ce qu'il foutait là.

Hâte de voir la suite de cette incroyable série, d'une richesse rarement vue.

Penny Dreadful - Saison 2 : Miss Ives voit son passé la rattraper avec l’émergence de sorcières qui cherchent à l'amener à leur maître pour en faire sa compagne. Les Visiteuses de la Nuit vont compliquer la tâche au groupe déjà constitué, et Miss Ives, dernière Promeneuse du Jour, affronte ses démons.

Une saison 2 tout aussi merveilleuse que la précédente. Le groupe d'anti-héros constitué est hyper attachant, même s'ils sont toustes complètement fracassé-es, avec des passés qui les ont marqué au fer.

Derrière la simplicité apparente du scénario, le travail de construction des personnages est énorme et très soigné.

Une réalisation irréprochable, une photo magnifiques, des acteurices au top, et une musique géniale. Décidément cette série est parfaite.

Penny Dreadful - Saison 3 : Suite aux évènements de la saison 2, Miss Ives demeure prostrée dans sa maison. Ethan Chandler est de retour aux Amériques, et Sir Murray est parti à sa recherche, bien décidé à le ramener. La Créature recherche sa famille, le Dr Frankenstein s'associe avec le Dr Jekyll afin de trouver un remède pour soigner Miss Croft, elle même partie vivre avec Dorian Gray. Le Mal rôde, et il s'approche de Miss Ives. Le saigneur de la nuit approche.

Voilà une saison de clôture absolument magnifique, notamment dans ses deux derniers épisodes fabuleux.
9 épisodes uniquement pour cette conclusion aussi belle qu'émouvante. Plusieurs arcs narratifs qui perturbent un peu la narration et le rythme au départ, mais qui se recoupent pour un final étincelant.

La musique magistrale vient soutenir les moments les plus forts, et l'histoire la plus poignante n'est pas forcément la principale. La Créature s'élève à un rang d'humanité insoupçonné, et c'est véritablement magnifique.
Le seul bémol pour moi reste l'histoire de Dorian Grey qui, comme dans les deux saisons précédentes, gravite autour des autres intrigues sans parvenir à intéresser.

Une série géniale qui se clôture et qui est pour moi l'une des meilleure de cette décennie, parvenant à regrouper des icônes de la littérature fantastique, avec un casting génial, une musique magnifique et un visuel irréprochable.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 93 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Baron Samedi Penny Dreadful