"Les cons ça ose tout, c'est même à ça qu'on les reconnaît"

Avis sur Peplum

Avatar Witzenoglewsky Rabourdin
Critique publiée par le

À peine sorti du premier épisode que je ne sais quelle curiosité masochiste m'a poussé à regarder, je pense être en mesure d'avoir déjà un avis sur Péplum.

C'est mal écrit, pas très bien joué (sauf pour Cléopâtre, là elle est carrément insupportable tellement son jeu est merdiquement forcé), les personnages sont chiants et les décors… J'allais dire les décors sont kitsch, mais en fait on dirait juste des maisons modernes avec de la peinture dégueulasse partout pour que ça ressemble à l'idée qu'ils se font des maisons romaines. Enfin bref c'est mauvais dans l'ensemble quoi.

Mais là où c'est pire, c'est d'avoir vendu cette série comme la nouvelle Kaamelott. Il fallait oser. Je vais pas citer Audiard parce que je l'ai déjà fait en écrivant le titre, mais je n'en pense pas moins. Et je sais très bien que je vais passer pour un fanatique de Kaamelott avec qui on ne peut pas discuter mais j'en n'ai rien à foutre: cette comparaison est une insulte à Kaamelott, à tous ceux qui ont travaillé dessus, et à tous les fans de la série. Là où Kaamelott fourmillait de références et nous présentait une formidable galerie de cons en tout genre, quand beaucoup de films ou de séries choisissent de foutre toute la connerie du monde dans seulement un ou deux personnages, aux répliques dignes de celles du Grand Michel, Péplum n'est finalement rien de plus qu'une série familiale affreusement banale et mauvaise à la Scènes de Ménages et autres, en format long, et transposée à l'arrache dans l'univers de la Rome antique.

Je pense que les mecs se sont dit "Tiens, si on créait des personnages qui parlent comme à notre époque, mais qui sont pas à notre époque ! Ça a marché pour Kaamelott, ça devrait marcher là !" Hé ben non. Loupé. Nul. Vous pouvez repartir, et merci de fermer la porte derrière vous. Ça ne suffit pas car les dialoguistes sont mauvais et n'ont aucune "patte". On se retrouve donc ici à suivre les anecdotes de personnages insipides aux répliques fades. Je me demande même réellement (et je vous jure que ce n'est ni de l'ironie ni du sarcasme) si cette série est une série comique. En général, quand une vanne ne me fait pas rire, j'arrive quand même à comprendre à peu près le moment où les gens sont censés se marrer. Mais là… Non, sans déconner, mis à part deux ou trois exceptions (maximum) je pige même pas où sont les vannes… C'est quand même un peu inquiétant, trouvé-je.

Ah oui aussi, cerise sur le gâteau, je me suis un peu vomi dans la bouche en voyant que Franck Dubosc était là… Et le pire, c'est que je crois que c'est un des meilleurs… C'est dire…

Y'a quelques temps je me disais que ça pourrait être pas mal de faire une série humoristique sur Jésus et les apôtres. Mais quand je vois des séries comme ça, je me dis qu'il va vraiment falloir attendre qu'on retrouve des bons scénaristes (dialoguistes, surtout) français pour pouvoir relancer enfin le monde des séries TV dans notre beau pays, qui a visiblement une vingtaine d'années de retard dans ce domaine.

Et, parce que je peux pas m'en empêcher, je vais finir par une réplique d'Alexandre Astier dans Kaamelott qui résume à merveille l'humour de Péplum: "C'est pas que c'est pas drôle... C'est que c'est pas une blague..."

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1704 fois
44 apprécient · 4 n'apprécient pas

Autres actions de Witzenoglewsky Rabourdin Peplum