Affiche Poupée russe

Critiques de Poupée russe

Série de , et (2019)

Une mort sans fin

"Rien ne sert de mourir, il faut mourir à point" recommandait Jules Renard. Et à quoi bon mourir, pourrait ajouter l'héroïne de Poupée Russe, la nouvelle série Netflix, si c'est pour revivre éternellement le constat d'une vie ratée ? Car c'est bien ce qui arrive à Nadia, 36 ans, fêtarde invétérée, prise au piège d'une boucle temporelle ayant pour point de départ et d'arrivée... Lire l'avis à propos de Poupée russe

27 5
Avatar Théloma
8
Théloma ·

Chat recommence...

Voilà une série bien étrange qui mérite le coup d'œil et dont il est très compliqué de parler sans prendre le risque d'en dire trop (ce que je ferai si il y avait déjà 50 critiques mais vu que j'écris la première…). Pour commencer je dirai que le cast, tout comme l'ambiance musicale, est bon et que la série parvient à être originale en partant d'un concept (beaucoup trop) souvent... Lire la critique de Poupée russe

31
Avatar Nostradamousse
8
Nostradamousse ·

Essaie encore une fois...

Ça commence comme une série sur l'égoïsme contemporain personnifié (Natasha Lyonne , impeccable), une trentenaire New-yorkaise auto-centrée exaltant une fausse liberté d'être, menant sa vie en totale improvisation pour fuir son passé. Un début plutôt marrant, le prétexte de la boucle temporelle et des morts à répétition offrant des scènes certes déjà vues, mais toujours efficaces. Et puis... Lire la critique de Poupée russe

20 4
Avatar Olivier Fagnere
8
Olivier Fagnere ·

La mort vous va si bien

Sur le principe de "Un Jour sans Fin", "Poupée Russe", la série de 8 épisodes de 30 minutes créée par Amy Poehler commence plutôt mal. Même si l'abattage de Natasha Lyonne, que l'on avait déjà pu apprécier dans "Orange is the new Black", dans le rôle d'une trentenaire déjantée et suicidaire fait d'abord son petit effet, on se... Lire l'avis à propos de Poupée russe

7 3
Avatar Eric Pokespagne
7
Eric Pokespagne ·

Préférez toujours l'original à la copie...

Ce remake en série sur le principe du film Un Jour sans fin n'arrive pas à la cheville de ce dernier. C'est chiant, insipide, l'actrice principale ne sauve rien de ce désastre. J'ai réussi difficilement à suivre 2 épisodes. Le principe de la boucle temporelle infinie avec mort en bonus doit être manié avec précaution, là au bout de 5 ou 6 morts de l'héroine, on souhaite juste qu'elle fasse... Lire l'avis à propos de Poupée russe

6
Avatar dark_vador
3
dark_vador ·

Dying loops

Histoire/Scénario : Une série atypique avec un point de départ qui semble déjà vu. Retrouver un personnage coincé dans une boucle où une journée se répète, plusieurs films et série l’ont déjà fait. Mais ici ce n’est que le début de l’histoire, ce n’est que le point d’accroche de la série. On plonge alors dans un monde totalement atypique, métaphorique, décalé et... Lire l'avis à propos de Poupée russe

3
Avatar Sofian DeRochdi
8
Sofian DeRochdi ·

Plus on avance et mieux c'est !

Cette série porte vraiment bien son titre : à l'image des poupées russes, plus on avance dans les épisodes, plus on "creuse" : la psychologie des personnages ou encore l'intrigue. A vrai dire j'ai commencé cette série un peu par hasard, car le pitch m'intriguait même s'il est plutôt conventionnel (l'héroïne qui meurt et qui revient sans cesse au même moment avant sa mort, c'est vu et... Lire la critique de Poupée russe

3
Avatar Solveig
8
Solveig ·

Délicieuse boucle intemporelle

Bon ok, le sujet est connu, reconnu, je commence la série un brin septique avec un air de déjà vu… Et finalement je me laisse bercer par le rythme sans fin, surprenant, original et drôle ! Natasha Lyonne est juste incroyable, elle nous livre une performance parfaite. Petite cerise sur le gâteau d'anniversaire, la bande son est absolument géniale. J'ai adoré, ri et laissé couler les génériques... Lire la critique de Poupée russe

3
Avatar Cat45
9
Cat45 ·

Nicky sans fin

Russian Doll ne réinvite pas la poudre en se lançant dans un intrigue de boucles temporelles et le scénario est un mélange de l’Effet Papillon, Looper, Un Jour sans fin et bien d’autres. La série à l’avantage de présenter un format court et intelligent, 8 x 20 minutes, ce qui lui permet d’avoir un très bon rythme et de changer de thèmes rapidement. Et comme... Lire la critique de Poupée russe

3
Avatar Alice Perron
6
Alice Perron ·

On ouvre, on ouvre, et à la fin le vide absolue...

Je lis ici et là que la bande son est génial, que le cast est vraiment bon etc... Et le scénario dans tous ça on en parle? Alors oui l'ambiance est plutôt sympa, la mise en scène pas mauvaise et l'interpretation assez juste. Mais le principe d'une série ou d'un film à la base c'est quand même de nous raconter une histoire. Tu peux saupoudrer ton sujet de l'ambiance la plus "cool" qui... Lire la critique de Poupée russe

23
Avatar Sam Healy
3
Sam Healy ·