Affiche Poupée russe

Critiques de Poupée russe

Série de , et (2019)

Critique de Poupée russe par M Chapi

Adepte de science-fiction, j'ai l'habitude des épisodes, voir films, aborder avec plus ou moins de réussie le thème des boucles temporelles. Le faire dans un contexte de série me semblait risqué car par définition, on peut vite tourner en rond et lasser le spectateur. Dans les premiers épisodes, on retrouve les codes du concept, la frustration et l'incompréhension du personnage et des... Lire l'avis à propos de Poupée russe

Avatar M Chapi
6
M Chapi ·

Critique de Poupée russe par Ben Ric

Poupée Russe (diffusée en début d’année sur Netflix) reprend le concept (éculé) développé dans le film "Un jour sans fin" en faisant revivre à son héroïne à la chevelure incandescente toujours la même journée. Si ce personnage ne manque pas de charme et de dynamisme, la série, malgré certaines qualités, ne se révèle pas totalement convaincante. Heureusement, entre le premier et le dernier... Lire la critique de Poupée russe

Avatar Ben Ric
6
Ben Ric ·

Membrane temporellohipster activée

Russian Doll - Season #1 - US (2019) Une femme prise au piège d'une mystérieuse boucle revit sans cesse une nuit de fête à l'issue de laquelle elle meurt... Une série un peu particulière, qui oscille entre le chaud et le froid... En effet, avec un pitch déjà vu mais qui me plait beaucoup, et un rythme efficace avec seulement 8 épisodes de 25 mn, Russian Doll intrigue,... Lire la critique de Poupée russe

Avatar Glaucome Porte-pinces
7
Glaucome Porte-pinces ·

Une fin sans fin

C'est clair que pas mal de films traite du sujet de la boucle temporelle MAIS je ne connais aucune série qui tiens sur ce thème toute une saison. Un épisode oui mais toute une saison jamais. L'originalité de cette série vient du fait qu'il n'y a pas qu'une personne qui revis la même journée day after day mais deux et arrive à inter-actionné avec eux même. Ambiance Dramatico-Comique, Natasha... Lire l'avis à propos de Poupée russe

Avatar Corsicanna
7
Corsicanna ·

Au bout de la defonce, le nirvana

Je trouve ça dommage que la série utilise des idées éculées sur l'amour (peut être très centrées sur l’Amérique du nord) que l'autre doit être là pour sauver son/sa promis-e, que l'amour est un miracle, que l'amour nous change... et surtout la narration utilise les clichés de la comédie romantique, les 2 persos ne peuvent pas se saquer, ils apprennent à se connaître, ils se jaugent, et quand... Lire l'avis à propos de Poupée russe

Avatar _ni_
8
_ni_ ·

La reine des Punchlines

Poupée Russe est une série qui pourrait en surprendre plus d'un... Pour peu qu'on laisse la série s'installer et trouver son rythme et surtout si on apprécie cet humour de quarantenaires dévergondés ! La série vaut vraiment le coup d'oeil, notamment pour voir la prestation de Natasha Lyonne interprétant Nadia Vulvokov, une nana mature et déjantée, un peu borderline. Celle ci se démène comme... Lire l'avis à propos de Poupée russe

Avatar Marko21
8
Marko21 ·

Critique de Poupée russe par SastienBD

Poupée Russe (Russian Doll) est une des meilleures séries qui m'ait été donné de voir ces derniers temps. Moitié "un jour sans fin" moitié "Eternal Sunshine of the Spotless Mind", avec une dose d'horreur. Je recommande +++Je découvre Natasha Lyonne qui crève l'écran. Lire l'avis à propos de Poupée russe

Avatar SastienBD
9
SastienBD ·

La suite au prochain épisode

Arf, presque insupportable. Vu saison 1 seulement. C'est lassant ce concept que tout le monde veut exploiter depuis quelques années. Et je ne vois vraiment pas l'intérêt de le faire sous ce format. Enfin si... Mais pas comme ça. Ici, c'est super long et chiant. Il ne se passe pas grand chose, les morts ne sont pas fun et paraissent souvent forcées. Même si ça se justifie un peu, le... Lire la critique de Poupée russe

1
Avatar Fatpooper
3
Fatpooper ·

Un éternel recommencement...encore une fois.

Mouais...une énième copie du chef-d’œuvre d'Harold Ramis "Un jour sans fin", mais ici dans une version bobos branchés new-yorkais. Ça se laisse regarder sans trop de déplaisir, surtout que c'est assez court (8 épisodes de 25 minutes), mais bon ça ne casse pas trois pattes à un canard non plus. Et puis le choix scénaristique de faire de cette "expérience" une analyse psychanalytique pour les... Lire la critique de Poupée russe

1
Avatar Shaigan
5
Shaigan ·

Critique de Poupée russe par sharghan

Le concept de "revivre le même jour" a déjà été vu et revu, mais rarement sous forme de séries, ce qui peut permettre davantage de péripéties. Pourtant, Russian Doll n'en profite pas trop à cause de son format court et se concentre plus sur les états d'âme de son héroïne et sa façon de gérer la situation. Natasha Lyonne s'en donne à cœur joie, ce qui fait... Lire la critique de Poupée russe

1
Avatar sharghan
7
sharghan ·