Princesse !

Avis sur Princesse Sarah

Avatar Prune
Critique publiée par le

Alors Princesse Sarah, c'est la série type où tu sais que tu vas pleurer.
Tout d'abord, tout commence bien, la jolie petite Sarah arrive au pensionnat, où elle est jalousée par Lavinia (qu'est-ce que je ne l'aimais pas celle-là) car elle a tout de plus qu'elle. A noter que pour une fois l'héroïne est brune et la pétasse est blonde (pour toutes les brunes c'est une sacrée victoire). Elle se trouve dans un pensionnat au cœur du London victorien.
Donc tout se passe bien dans ce beau dessin animé (elle a même son propre poney, i'm so jealous), jusqu'à ce que, son petit papa meurt, en Inde (elle a été placée au pensionnat pour cette raison car son papa pouvait pas l'emmener en Inde), le jour de son anniversaire (life is a bitch). Du coup, la directrice (pétasse de son état, presque autant que Lavinia) décide, magnanime de la garder comme domestique.
Ou comment passer des paillettes à la rue (un peu comme les stars de la télé réalité de nos jours). Du coup, elle devient la bonne et est traitée honteusement.
Dans son malheur, elle a quand même de la chance, car ces anciens amis, malgré sa pauvreté ne lui ont pas tourné le dos (cela n'arriverait que dans la vraie vie). Et elle se lie d'amitié avec l'autre domestique qu'elle a toujours traité avec dignité lorsqu'elle était du côté des riches.
Et puis pour lui tenir compagnie, par ces longues soirées d'hiver, une famille de souris, qui vit dans le grenier dans sa chambre, qu'elle préfère nourrir plutôt que de se nourrir elle-même quand elle est punie par ces employés (ceux qui s'occupent de la cuisine, une espèce de thénardier à deux sous).
Au final, un nouveau voisin, vieux, fatigué, usé, emménage juste à côté, et elle va se lier d'amitié avec son serviteur.
Pour enfin découvrir (genre en 6 épisodes environ sur 48 ça fait long!) que Sarah est la fille de son défunt ami, qu'il recherche tant (sa raison de son retour à London). Donc au final, elle redevient riche, s'en va vers les Indes, et a même pardonner à Lavinia de l'avoir traitée mal (et à tous les autres méchants aussi).
Bref tout est bien qui fini bien.
Au final, on retient un générique (Princesse, Princesse, tu es bien jolieeeeeeeeee), une "belle histoire" (enfin pas tant que ça, car c'est quand même triste) et des personnes avec un super charisme (un charisme de moule asthmatique tout de même) qui sont tous aussi gentils les uns que les autres (enfin que les zamis de Sarah) tels que : Lottie, Becky, Peter et Marguerite.
On remarquera que dans ces amis, personne n'est aussi joli qu'elle (Lottie a 4 ans et elle 8), Marguerite est grosse et Becky est pauvre; tout comme Peter, qui était son écuyer, amoureux d'elle mais qui n'a aucune chance, car bon, Sarah elle est sympa mais quand même : elle est friquée elle sort pas avec n'importe qui.
Au final, j'adore la série et je peux casser les oreilles à qui veut dès que j'entends le générique !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 2051 fois
17 apprécient · 1 n'apprécie pas

Prune a ajouté cet anime à 3 listes Princesse Sarah

  • Séries
    Illustration Je note avec mon âme d'enfant

    Je note avec mon âme d'enfant

    Parce que oui, quand j'étais petite j'ai adoré ces séries alors autant être franche, de toute façon maintenant je ne les regarde...

  • Sondage Séries
    Cover Les meilleures séries de votre enfance

    Les meilleures séries de votre enfance

    Avec : Il était une fois... la Vie, Princesse Sarah, Les Chevaliers du Zodiaque : Chapitre Hadès - Le Sanctuaire, Sailor Moon,

  • Séries
    Illustration Les séries du club Dorothée

    Les séries du club Dorothée

    Enfin par là j'entends les séries de mon enfance (même si certaines citées n'appartiennent pas au club do je l'avoue!!)

Autres actions de Prune Princesse Sarah