Jim, un diable en col blanc

Avis sur Profit

Avatar Woo_Kayrz
Critique publiée par le

Effectivement beaucoup trop en avance sur son temps... Aujourd'hui daté sur des aspects mineurs (effets spéciaux, notamment avec l'informatique, les fringues, la musique, ...), elle reste incroyablement saisissante au niveau du scénario : machiavélique, et tellement cohérent ! Comment un monstre s'est fabriqué tout seul, après une enfance traumatisante (le carton), une mère incestueuse ("Hi mom !"), un père abusif... (le mal a toujours une origine...) Et comment il a intégré cette "différence" comme une force indestructible. Jim est abject, c'est évident, mais il est difficile de ne pas rester admiratif devant le génie dont il fait preuve pour manipuler son monde. Et c'est là la force de cette série : on la parcourt avec avidité et jubilation, et en même temps, dégoût et consternation, effarement devant le culot et l'efficacité de son "héros", impuissance devant ses "victimes" qui ne se battent qu'avec des moyens "légaux" à leur portée...

La série illustre donc de manière effrayante comment un psychopathe (sociopathe ?) a finalement, de son point de vue, totalement amoral, toutes les aptitudes, non pas pour se fondre dans l'entreprise, mais même pour en gravir les échelons à toute allure. Cela laisse rêveur aussi sur bien des sujets, et surtout sur la façon dont le pouvoir se conquiert...

Les auteurs de la série avaient prévu une suite (si le succès US avait été au rendez-vous) : l'ascension vertigineuse de Jim... en politique !
...Ah... au passage, vous aviez tous noté sur l'affiche, les mains jointes formant les cornes diaboliques...

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 251 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Woo_Kayrz Profit