GretaThunbergRok

Avis sur Ragnarök

Avatar mendezouille
Critique publiée par le

La bande annonce entre mythologie nordique et écologie est plutôt alléchante, quoiqu'un peu du style teen movie. Je ne m'y connais absolument pas en mythologie viking mais je ponce actuellement tout le darkside Netflixien à cause du confinement, je ne vais pas faire la fine bouche non plus.
Je ne m'attendais donc pas à une série exceptionnelle de la part de Netflix qui a sorti des bons gros navets à l'image des demoiselles du téléphone dont je ne me remets que difficilement.

La bande originale est jeune et bien adaptée à la série, un bon point.

Ce qui est attendu d'une série un peu écolo en Norvège ce sont les paysages, et vraiment je n'ai pas été déçue, c'est magnifique, en plus l'histoire est vraiment ancrée dans ces décors, un véritable atout pour la série.

Maintenant pour ce qui est de l'histoire, nous avons une famille norvégienne mono-parentale qui revient dans son village natal où le père y est décédé des années auparavant. On a la veuve et ses deux grands enfants, Magne et Laurits. Magne découvre avec l'aide de Jeannette ( elle ne s'appelle pas vraiment Jeanette hein) qu'il est la réincarnation de Thor et qu'il a donc des supers pouvoirs.

Mais laissez moi vous parler de Jeannette; selon les livres de Magne, c'est Odin qui révèle à Thor ses véritables pouvoirs, dans notre histoire on a donc Jeannette, la caissière du SPAR, qui est la réincarnation d'Odin. Jeannette passe son temps à fumer des vieux mégots sur des pontons et balancer des punchines cheloux de derrière son tiroir-caisse aux clients. Un peu plus et Jeannette travaillait au PMU à servir des ricards. La mythologie en prend un coup.

La nouvelle amie de Magne, Isolde lui dévoile que la ville est en fait polluée par la plus grosse entreprise de la région qui fait vivre toute la ville.
L'entreprise en question est tenue par la famille Jutul,

celle-ci nous fait revivre les souvenirs les plus sombres de la saga twilight car la famille Jutul est en fait composée d'individus immortels qui ne changent pas d'apparence et qui ont le bon goût de ne pas changer de lieu de vie depuis des siècles. Personne n'a encore élucidé ce mystère mais personne ne semble s'être penché non plus sur la question.Heureusement la comparaison s'arrête là, ouf!

On suit donc Magne dans son parcours lycéens où on apprend que dans la mythologie nordique le Ragnarok est l'affrontement entre les géants

(La famille Jutul)

qui régnaient sur la terre et exigeaient des sacrifices humains et les dieux venus pour tuer les géants. Magne va aussi faire des randos avec son amie Isolde qui est convaincue que l'entreprise Jutul pollue l'eau de la région.

Les personnages sont tous travaillés et aucune histoire n'est laissée de côté. Un autre bon point.

A partir de là je trouve la série extremement engagée autour de l'écologie mais aussi (et cela est souligné lors d'un exposé d'une élève) la corruption des sociétés par les grandes entreprises à travers le financement des collectivités.
A tous les épisodes, on a la radio locale qui nous rappelle que oui la fonte des glaces est en avance cette année, mais qui va s'en plaindre on va pouvoir se baigner en avril. Je trouve cela très bien joué de la part du scénario.

Pour conclure la séquence Ecolo on a le discours final de Laurits, qui selon moi est la meilleure scène de la saison , la mise en scène est super soignée, le discours est fort et extremement engagé.

Du coup on en oublie presque la véritable scène de fin, l'affrontement final, le Ragnarok, qui du coup fait pschit, je ne sais pas s'il n'y avait plus de budget mais du coup très déçue de cette scène qui dure au final même pas deux minutes.

Les petites incohérences qui m'ont géné: Le père d'Isolde qui fait son deuil très rapidement et qui doit être un peu bipolaire puisque dans un premier temps il donne les affaires de sa fille à Magne puis balance tout à la police comme quoi Magne fait sa petite enquête.
La danse Saxa/Laurits/Fjor, qui n'a eu aucune suite pour l'instant, j’espère qu'il y aura un aboutissement dans la saison 2.

Au final, je suis agréablement surprise par cette série qui aurait largement gagné à avoir plus de 6 épisodes pour approfondir certains sujets. Une série engagée écologiquement et bien au-delà car elle pose la question du rôle des grandes entreprises dans nos démocraties, et en plus elle le fait de manière subtile.
Une série où finalement on passe un peu à coté de la mythologie nordique au profit de l'écologie. Dommage, en espérant revoir Magne pour une seconde saison.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 725 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de mendezouille Ragnarök