Comment camoufler une série engagée

Avis sur Ragnarok

Avatar Julien Lessert
Critique publiée par le
  • En général

Lorsque j'ai vu le nom Ragnarok, mon sang n'a fait qu'un tour. Un mythologie que j'adore, implanté dans notre société actuelle ? J'achète tout de suite ! Cependant, comme un enfant à Noël ayant demandé la moitié du catalogue, j'ai été déçu au moment de la révélation des épisodes. 6 épisodes de 45min me paraissaient déjà très court quant à la masse culturelle que représente cette mythologie. Et bien mes craintes ont étés justifiées malheureusement. On effleure à peine la surface d'une bonne idée, basée sur un mélange entre mythologie et crise environnementale. Parmi les 6 épisodes que nous propose le réalisateur, seul le premier m'a vraiment marqué, et c'est vraiment dommage.

  • Histoire

Je ne vais pas m'étendre plus que ça sur l'histoire, pour éviter tout spoil de ma part, et ainsi préserver une certaine magie si je puis dire pour celles et ceux qui souhaiteraient la regarder. Comme je l'ai dit plus haut, on s'attend à trouver un mélange d'action, de découverte, mais aussi et avant tout, une confrontation entre l'univers divin nordique et la vie de tous les jours. Comme par exemple, les avantages et inconvénients de tels pouvoirs, les responsabilités qui vont avec, etc... Pourtant, au lieu de jouer la carte de la facilité, et nous donner "ce à quoi nous nous attendions", le réalisateur a préféré nous amener dans un drame/série engagée pour l'environnement, avec comme toile de fond la mythologie nordique. Nous nous retrouvons donc avec très peu de scène d'action et quasiment aucune explication sur cet univers, si ce n'est la définition donnée en chaque début d'épisode. On a plus l'impression de regarder un documentaire sur l'urgence climatique qu'une série Netflix sur les croyances Vikings. On en vient même quelques fois à oublier que cette série porte sur les légendes scandinaves, tellement celle-ci se perd dans la masse alentours.
Quant aux différents personnages, on est servi. Quasiment pas un pour rattraper l'autre. En matière d'intelligence/logique/prise de conscience sur leur environnement direct et indirect, on a une belle brochette de climatosceptique conservateur, dont les seuls neurones sont utilisés pour emmerder le héros. Héros qui est pour moi le personnage le moins raté de cette série. En clair, le film gâche sa seule touche originale au détriment de son message, qui passe bien plus difficilement du coup.

  • Casting

Je ne vais pas mentir, je ne connais pas le cinéma danois, voir le cinéma scandinave tout simplement. C'est donc une totale découverte des acteurs de cette série, si bien que je ne peux critiquer leurs prestations en la comparant avec une autre oeuvre. Le personnage principal ( David Stakston), qui est pour moi le personnage le plus réussi, nous offre une autre vision du Dieu Thor. On s'attend évidemment à un mannequin homme musclé, tout en charisme et en perfection, comme le cinéma américain nous a habitué ( Merci Chris Hemsworth et Marvel) mais c'est une vision plus humaine de Thor qui nous est dépeinte ici. Avec ses défaut, un aspect plus bourru, une force brute et quasiment bestiale, plutôt qu'un raffinement dans la façon de se comporter. Un autre personnage qui est je trouve assez marquant, il d'agit du frère du protagoniste (Jonas Strand Gravli ). On trouve en lui un personnage qui est assez atypique, dans la mesure ou on ne sait pas dans quel case le loger. Est-ce un héros, ou un méchant ? Il joue effectivement sur les deux tableaux, plus ou moins fortement, et j'apprécie tout particulièrement cette dualité du personnage. On penserait presque à un Loki de l'univers Marvel, qui alterne entre aider son frère, et le trahir. Quant aux autres personnages, ils ne m'ont pas transcendé plus que ça, tout comme les acteurs qui les interprètent malheureusement.

  • Musique

En soit, on trouve une BO assez variée. Si ces chansons ne sont pas propres à la série, on notera tout de même qu'elles donnent un côté surnaturel à cet univers. Des compositions comme celles de M83 ( Midnight City , Intro , Outro) nous offrent une certaine élévation, notamment dans les scènes les plus intenses. Quant aux autres oeuvres, que je ne connais pas, elles restent toujours dans cet optique de transcendance, de communion avec la nature, si bien qu'elles font corps avec les différentes scènes. Elles ne sont cependant pas inextirpables de Ragnarok, et ça se sent.

  • Visuel

Ragnarok nous offre un florilège de paysage tous plus grandioses les uns que les autres. Des glaciers, des montagnes, des plaines, des forêts, tout ce que nous offre la Norvège est mis en valeur. Malheureusement, c'est le seul point fort visuel que j'ai décelé. L'ambiance "sauvons la planète" nous poussent à ne voir que ça, mais en se penchant plus sur ce que nous offre la série comme autres décors/plans , on se retrouve dans une série banale, avec des plans moyens, sans plus ni moins. Pourtant, on aurait pu avoir de grandes choses, si l'aspect légende scandinave n'était pas refoulé au second plan. Mais bon, en soit, si le message de cette série est basé sur l'urgence climatique, et bien c'est effectivement ce que nous avons obtenu avec le visuel

  • En clair

C'est une déception pour moi. Peut-être ai-je été trop modelé sur l'image que nous offrait Marvel sur la mythologie scandinave, mais je trouve que l'on aurait pu faire bien mieux. Une idée pas novatrice dans son ensemble ( je pense notamment à American Gods) mais dans sa forme. Des dieux qui s'insuflent dans des humains, des dieux nordiques qui plus est. Un énorme filon était à leurs dispositions, et plutôt que de faire un mix entre série engagée et série de surhumains découvrant leurs habiletés, nous nous retrouvons avec 90% de message pour sauver la planète, là ou la série avait plus privilégiée le contraire dans son trailer. Je lui mets donc la note de 5/10, tout simplement pour n'avoir qu'à peine effleuré une source incroyable, mais dans l'attente d'un mieux si jamais une saison 2 venait à voir le jour.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1475 fois
4 apprécient

Autres actions de Julien Lessert Ragnarok