Un peu marre des critiques "Je plombe Subaru omfg il é tro nul"

Avis sur Re:Zero Starting Life in Another World

Avatar Eisell
Critique publiée par le

Bon je préviens je vais spoil à mort donc si t'as pas vu Re:Zero ferme ce site et va le regarder et reviens quant t'as torché les épisode.
Et si tu les as vus mais que t'as pas envie de lire le pavé qui sert à descendre les Anti-Subaru, va voir après "Fin de l'objection" en gras, j'énumère les points forts et parle de quelques point faible après.

Commençons par un bref résumé :
Natsuki Subaru, un jeune Gamer et lycéen, se retrouve transporté dans une dimension parallèle de type heroic-fantasy, il va donc évoluer dans ce monde inconnu (se lier d'amitié avec des personnage, pouvoirs, blabla, etc...)
Peu original me direz-vous, en effet c'est ce que j'ai pensé durant tout l'épisode 0 et j'avoue même avoir hésité a drop (mais la règle des 3 épisodes oblige ahah).

Alors premier "mauvais point" de la série : On ne sait pas pourquoi Subaru est là, il ne le sait pas non plus mais cherche pas à en savoir plus et fait avec.
De notre point de vue cette réaction peut paraître étrange, mais vous sembliez oublier un point important, cette histoire est adressée aux ADOLESCENTS JAPONAIS.
Subaru se qualifie presque d'Hikikomori (NB: c'est un NEET), ou tout du moins d'un adolescent las de sa vie actuelle et assez renfermé sur lui même.
Je tiens à rappeler que les lycéens japonais vivent dans un milieu où la pression est énorme, les notes sont plus importantes que l'individu, on retrouve un système proche des Classes Préparatoires de notre pays et ce dès le collège (ils ont des partiels et un classement au sein de l'établissement et dire qu'on se plaint en France ahah).
Donc au Japon, un adolescent a plus de chances de vouloir "fuir" le monde dans lequel il vit et par leur culture Pop (Jeux vidéos, Mangas, Anime ...) on peut considérer qu'ils aimerait pour la plupart vivre dans un monde Heroic-Fantasy où ils sont le héros aux pouvoirs incommensurables (Comme les moins de 25 ans Occidentaux aurait peut-être voulu vivre à Poudlard).
Donc dans ce cas-ci Subaru a juste obtenu ce qu'il semblait espérer, une nouvelle vie, un nouveau départ loin de toute cette pression. D'ailleurs il brise même le 4ème mur, avec les répliques du genre "Oh j'ai du être invoqué, j'ai sûrement des pouvoirs énormes!" etc...
Bon ça n'explique pas le manque d'étonnement de sa personne mais si une Apocalypse Zombie arrivait je pense que certes on serait étonné mais on évoluerait assez vite dans ce milieu (je dis pas qu'on survivrait longtemps) et ce à cause du brassage constant de ce thème autant dans le domaine cinématographique que vidéo-ludique.
Bah du coup ça peut s'expliquer en fait... le héros invoqué dans un monde heroic-fantasy étant un thème ultra-utilisé chez les nippons.
Au fait ceux qui se plaignent "Oui mais on sait quand même pas pourquoi il est là", patience, son arrivée dans ce monde semble être la clé de l'intrigue, tout gâcher dès les premiers épisodes serait triste (en plus c'est tiré d'un Roman, c'est comme donner la fin de l'histoire dans le premier chapitre, ça existe, c'est très souvent mal utilisé et ruine une histoire qui aurait pu être sympa).

Bon deuxième "mauvais point" : "Il n'évolue pas"
Bah désolé de vous contre dire mais si, il évolue carrément, au début c'est juste quelqu'un qui semble être un joyeux luron, de type héros classique auquel on peut s'identifier facilement tant il est "commun" mais par le suite il se construit et s'affirme un pue plus après chaque mort, nous révélant toujours plus sur sa personnalité et le faisant changer petit à petit pour devenir un jeune homme qui regarde de l'avant.
Même si après sa première mort il ne change pas (ne sachant pas qu'il a "Restart"), il change après les suivantes, au début il essaye de profiter de son pouvoir et se veut maître de son futur (on aurait fait la même chose à sa place, on rêve tous de changer un truc dans notre passé, lui il peut et le fait) et essaye de surmonter sa mort et de sauver celle qu'il aime entre autre, puis ceux auxquels il s'est attaché.
Les morts du premier arc servent d'introduction à l'univers, et nous rendent familier avec son pouvoir, lui il acquiert des "tripes" et sa vision de la valeur de la vie commence à changer, tiens ça me rappelle un certain Okabe Rintarou.
Mais contrairement à ce dernier, c'est sa vie qui perd en valeur, "Si je meurs je peux tout recommencer", du coup il agît en conséquence et fait passer la vie des autres avant la sienne.
Il obtient en quelque sorte du courage.

Ensuite viennent les morts du deuxième arc, au début et bien, lui seul meurt, ah bah merde la il se rappelle que sa vie a de la valeur aussi, et être bloqué dans une spirale de mort c'est vraiment pas fun, oh une Furude Rika sauvage apparait!
Mais on lui reproche "il sait qu'il a restart mais n'enquête pas pour savoir pourquoi, on a du l'assassiner", bah oui c'est ce qu'on pense mais que me dit-on dans l'oreillette ? Ah il aurait dit "J'ai du mourir de fatigue, de surmenage durant la nuit" et oui il a confiance en les habitants du manoir, pourquoi les soupçonnerait-il?
Emilia? non.
Pack? non.
Beato? non, elle a eu plus d'une occasion.
Ram et Rem? non, il ne connait pas leur nature.
Roswaal? non, il ne l'aurait pas engagé, si il avait voulu le tuer il aurait pu le faire aux premiers instants.
Donc au premier Restart dans l'arc manoir, il n'y a aucune raison qui le pousse à enquêter, il aurait pu mourir de n'importe quoi.
Mais soudain, il se fait violemment tuer dans les couloir du manoir, là il agît et quitte le manoir avant la nuit de sa mort pour surveiller le manoir et voir qui aurait pu attenter à sa vie, il a exclu tout possibilité que ça soit une habitant du manoir et songe a une personne extérieure. Oh bah c'est Rem qui le tue, et visiblement, il est impuissant, il en a conscience et en plus il sait que ce sont des personnes en qui il avait confiance qui le tue, ça le secoue un peu le garçon et demande protection de Beato.
Résultat c'est Rem qui meurt comme lui au premier Restart. Bim il prends conscience que si il ne meurt pas c'est Rem qui meurt.
Il passe d'une mentalité où sa vie était la seule à être sauvé, donc égoïste, à celle ou il souhaite sauver Rem (et Ram par extension, la sauver du chagrin qu'elle vit après la perte de sa soeur).
Il prend une décision et se donne totalement pour y arriver, il en vient même a jouer un personnage, oh un développement du personnage, on se rend compte qu'il aimerait se confier mais ne peut pas, il est seul, il vit un enfer seul et personne ne peut l'aider à le surmonter.
Tiens mais Subaru est humain, c'est pas un héros Badass réchauffé que la mort rend plus fort, elle le rend plus fort et plus fragile, il gagne en confiance mais est rattrapé par le simple fait que tout ce qu'il a vécu avec les autres n'existe pas dans la réalité où il se trouve, lui s'attache mais les autres non, c'est dur a vivre ce genre de sentiments à sens unique.
Mais attend, dans All you need is kill, le héros n'arrête pas de mourir et il devient de plus en plus "stylé", "badass", etc...
C'est vrai qu'un jeune homme qui a passé la majorité et qui s'engage dans l'armée (qui a donc quelques capacités hein) car le monde est en proie a des aliens et que les jours de l'humanité sont comptés et qui gagne de l’expérience dans ses morts, même si il reste naïf dans le milieu où il évolue c'est exactement pareil qu'un adolescent las de sa vie, sans aucun talent particulier et qui a évolué dans un monde en "paix", oui oui c'est pareil... Un katana et un bâton c'est pareil aussi, vous saviez-pas ?
Ps: S'il vous plaît, ne parlez pas d'Edge of Tomorrow pour rappeler le "Restart" du roman All you need is kill, c'est comme parler de Pacific Rim pour aborder Evangelion.

Donc dans le deuxième arc, il réussit a sauver tout le monde, même les villageois pas développer mais on n'aime pas les enfants mourir, c'est pas cool, et il a risqué sa vie pour ça, parce que j'ai oublié de parler du fait qu'il se rend compte qu'il n'a en fait aucune garanti de "Restart", il connait pas vraiment ce pouvoir, on ne sait pas combien de fois il peut revivre dans une même boucle ou s'il a un nombre de vie bien défini. Mine de rien ça change grandement la donne.
Il gagne donc en crédibilité, bah oui on se rend compte qu'avec le développement qu'il hérite dans cet arc que ce personnage est vraiment humain et qu'il réagirait comme la plupart d'entre nous voire même mieux que nous (la douleur de la mort nous calmerait sûrement), il a du courage et persévère malgré son impuissance.
L'évolution du personnage se fait aussi dans le développement qu'il reçoit.

Vient le troisième arc, on découvre avec lui le monde dans lequel il vit désormais, et bien oui on ne savait rien de ce monde monde après tout et ce que je trouve bien fait c'est le fait qu'on ne connaisse pas déjà comment fonctionne cet univers, on le découvre à ses côtés et c'est un parti prit qui fonctionne.
Oh au fait, on se rend compte en fait que Emilia ne comprends pas Subaru, c'était évident mais on a semblé l'oublier comme on suit son point de vue, ce qu'il a partagé avec les autres, les autres ne l'ont pas partagé avec lui.
De nouveaux personnages lui rappelle qu'il est impuissant, son ego est meurtri, après tout ce qu'il a fait pour les autres on lui dit qu'il est inutile, et Emilia le renie carrément.
Pompeux et fier, il fait mine de s'investir pour qu'on lui dise qu'il fait des efforts, il veut être remercier après tout ce qu'il a donné (il a littéralement donné sa vie et ce plusieurs fois), là on peut considérer qu'il est insupportable et égoïste, pour un héros ça craint, oh mais attendez c'est pas vraiment un héros, c'est le protagoniste certes mais il est avant tout un humain lambda, et dieu que les humains sont égoïste.
En fait il réagit comme la plupart le ferait, c'est facile de juger quand on ne vit pas cette expérience, tiens l'auteur nous force à une introspection à travers Subaru, on s'en rend compte que maintenant.

Le personnage continue d'évoluer dans les arcs suivant, la où avant il ne souhaitait la mort de personne, il veut voir le farfelu Bételgeuse passer l'arme à gauche et ce pas paisiblement.
Il essaye encore de sauver Emilia et les habitants du manoir etc... mais oh il se rend compte qu'il est vraiment impuissant, il fait de faux efforts pour qu'on lui dise qu'il a au moins essayé, dans cet arc il baisse les bras petit à petit, jusqu'à l'épisode 18 où il souhaite fuir en premier temps puis décide fermement de Restart et là il le fait pour de bon, il prend un nouveau départ.
Cet arc (eps 14 à 18) est celui ou Subaru évolue le plus, il essaye de prendre en compte ce qu'on lui dit quand il se rends compte que se renfermer sur lui même par fierté est stupide, il souhaite se confier mais échoue et provoque la mort de celle qu'il aime et j'en passe.
Donc oui Subaru évolue, faut être aveugle pour ne pas le voir.

Un autre reproche fait à la série : "Les personnages secondaires sont plus attachants" ah bah en même temps ils le sont parce que Subaru les chérit, Rem ne serait pas attachante si Subaru l'avait haït de l'avoir tué à plusieurs reprises, on aurait éprouvé probablement de la haine envers elle mais notre attachement est lié à celui éprouvé par Subaru, ainsi qu'au développement qu'ont reçu les personnages.

Un autre est : "Je comprends pas pourquoi tout le monde l'aime"
Rem : Subaru a risqué sa vie pour elle alors qu'elle lui était hostile, il lui a sauvé la vie alors qu'il est faible et ce même si il le sait, mais elle l'explique très bien dans l'épisode 18.
Emilia : Subaru a aussi risqué sa vie pour elle alors qu'ils ne se "connaissait" pas, c'est troublant mais si un inconnu vous vient en aide je pense pas que vous aller le détester surtout si il risque encore sa vie pour sauver autrui, voilà voilà.
Ram : Subaru a sauvé sa soeur, ça suffit pour qu'elle l'apprécie.
etc...
Je pense que ça a le mérite d'être clair.

FIN DE L'OBJECTION

Les points fort de cette série et qu'ils font qu'elle marche si bien sont ,selon moi:

  • Le personnage principal qui est humain, il est bien développé et malgré ses défauts assumés (dans l'épisode 18 qualifié de pire de l'anime par certains).
  • Les relations entre les différents personnages sont fortes et bien construites, elles sont crédibles et s'expliquent facilement (même si c'est pas un Shin Sekai Yori).
  • Les personnages secondaires attachants et tous différent, ils ont un personnalité propre à eux-même et ça c'est bien, même très bien.
  • L'univers, l'heroic-fantasy c'est cool, mais quand on nous donne des instances plutôt sombres (une secte sur une sorcière méprisée et crainte des habitants entre autres), un jeu du trône entre des personnages aux convictions bien différentes, oui on a potentiellement des dictateurs, des despotes éclairés, une reine humble œuvrant pour l'égalité et la paix, une anarchiste.
  • Un concept déjà utilisé mais bien utilisé, le Restart et la boucle temporelle, Subaru rejoint officiellement le clubs des torturés du temps.
  • Du suspens à chaque fin d'épisode qui te fait languir pendant une semaine pour le prochain épisode, et ce chaque semaine depuis l'épisode 1.
  • L'animation est fluide et belle, le chara-design est beau, même si la bande son est totalement oubliable malheureusement.
  • Opening et Ending de qualité, mais mon dieu TomH@ck fait du bon boulot dans MYTH&ROID, sérieusement Paradisus-Paradoxium est sick et StyxHelix te retourne le cœur.
  • De l'humour quand il en faut, mine de rien ça apporte beaucoup et ça permet de faire redescendre la tension.
  • Les seiyuus, désolé mais le jeu d'acteur de Kobayashi Yuusuke (Subaru) est dingue.
  • Un antagoniste intéressant et farfelu, en plus il définit bien la folie, et son pouvoir est vraiment sympa et original enfin "original" (on ne parlera pas de Elfen Lied).
  • Le "Je vis des choses avec vous mais dans cette réalité ces moments partagés n'existent pas", ça c'est vraiment triste (encore un rappel de Steins;Gate).
  • Un peu de discrimination, ça fait toujours son effet (Demi-elfes désolé)
  • Une grande part de mystère autour de la Sorcière de l'envie, du Dragon de Lugnica, de la famille royale.
  • La faiblesse de Subaru est certes rageante mais apporte tellement au récit, on peut le voir comme un mauvais point mais je préfère le voir comme un bon point et aussi le fait qu'il prenne conscience de son comportement excécrable.
  • La petite piste sonore que j'appelle "Alerte Sorcière", vous savez ce bruit à chaque fois que la magie de la sorcière intervient lors des Restart par exemple.

Bonus:

  • Pack, because Pack.
  • Rem best girl.

Sinon ce que je trouve dommage c'est qu'on manque d'antagonistes réels pour le moment et ça se fait attendre, Betelgeuse est certes un antagoniste pur mais il lui manque quelque chose, après ça viendra avec Satella je pense mais bon ça se traîne un peu sur ce point là mais apparemment dans le LN ça vient bientôt.
Ensuite la bande son, totalement oubliable, j'ai même l'impression qu'il n'y a aucune bande son c'est terriblement décevant.
Le comte Matherss, il sert à rien mais genre vraiment à rien et je ne vois pas son utilité futur, même si j'espère grandement que ce soit un antagoniste du type apôtre de la Sorcière, ce serait sympa.
Un autre bémol c'est Ram, qui manque de développement contre sa sœur, c'est le problème des jumeaux même si son "infériorité" devant Rem est assumé.
Ce que je trouve aussi dommage c'est le manque d'informations sur les autres races, comme j'ai dit découvrir le monde à travers Subaru c'est bien mais c'est pas parfait, il y a aussi présence de lacunes.
Après un autre reproche c'est le rythme assez lent de l'histoire, même si je trouve que le rythme est bon je n'arrive pas à m'enlever cette impression de lenteur mais après lenteur ne signifie pas que c'est mauvais, pour ainsi dire j'ai trouvé Shin Sekai Yori lent et ce bien plus que Re:Zero et pourtant c'est un anime qui m'a surpris tant l'écriture est bonne.

Bon j'ai terminé de descendre les "omfg Subaru sucks" et j'ai donné mon avis sur Re:Zero, cela reste assez personnel même si j'ai essayé d'être le plus objectif possible (oui j'ai défendu Subaru, oui je sais c'est pas objectif mais mes arguments sont voulus comme tel).
Parce que oui Subaru est loin d'être un saint mais c'est un protagoniste vraiment bien écrit et ça fait plaisir d'en voir dans le domaine du Manga/Anime/LN.

Edit:
J'ai lu plusieurs fois que le "héros" (après l'épisode 17 entre autres) n'a qu'a se suicider pour tout recommencer, bah c'est débile de se dire ça, il l'a certes déjà fait une fois mais il avait de la motivation, il voulait protéger quelque chose car il estimait avoir le pouvoir de changer les choses.
Or après l'épisode 16, il se rend compte qu'il est impuissant, on lui dit qu'il est impuissant, on lui rabâche que de toutes façons présent ou pas ça ne changera rien et il fini par l'admettre. Cela fait une différence énorme de situation, se suicider pour changer les choses en mieux c'est un fait mais se suicider pour être sûr (car il l'est vu sa manière de penser) de revoir encore et encore les cadavres des personnes qu'il chérit et bien c'est autre chose et puis c'est pas motivant.
Donc le contexte ne prête pas au suicide, ce serait même surfait et puis on n'oublie pas qu'il n'a aucune garanti qu'il revive indéfiniment rien ne nous l'a confirmé dans l'histoire on constate juste que quand il meurt il revient au même endroit et peux recommencer.

Après j'ai aussi lu "L'épisode 18 ça a été une perte de temps il fait que parler, c'est nul", j'ai l'impression de voir des gens dire "y'a personne qui est mort aujourd'hui dans GoT c'est nul" et qui après se plaignent que certains personnages manquent de développement.
Justement l'essence de cet épisode c'est la prise de conscience de Subaru et le fait qu'il décide d'aller de l'avant malgré ses faiblesses. Cet épisode c'est tout sauf du vent et c'est même la clé de voûte de cet arc narratif, sans ça ce serait et bien on serait bloqué dans la boucle "Subaru va au manoir, tout le monde est mort, il meurt" et mon dieu que ça serait lassant.
Des gens disent aussi que c'est du blabla sentimental creux et que c'est un vulgaire héros de shonen.
Faut savoir ce que vous voulez, le héros avoue enfin ce que vous lui reprochez : le fait que ça soit qu'un égoïste, faible, chiant etc...
Mais après vous râlez encore j'en peux plus, vous me faites rire.
Et puis au fait trouvez moi un shonen qui a un personnage aussi humain et développé, par exemple j'aime bien Fate mais Shiro est développé un peu à la pisse.
Tokyo Ghoul ? (Oui c'est un shonen) bah Kaneki est bien développé mais pas aussi bien que Subaru, c'est un type bien qui a pour seul défaut d'être "lâche".
Même dans les seinen les personnages principaux sont rarement aussi développés et je peux m'avancer parce que j'en ai bouffer des animes et dans mangas.

FINAL EDIT:

Je fais souvent des critiques à chaud pour exprimer mon ressenti sur un anime, avec plus de recul et du temps je vois plus facilement les défauts que l'on peut pointer du doigt.
Beaucoup de facilité scénaristique, le genre Isekai tout ça, enfin je reviens pas trop sur ce que j'ai dit sur ce point là.
J'ai omis de dire que Subaru est insupportable, j'ai beaucoup apprécié ce côté là, je trouve que ça le rend humain!
Rem qui s'attache à lui "trop vite", c'est une critique récurrente, je pense qu'elle vient du fait que l'écoulement du temps est trouble dans la série.
Et pour finir, je retire ce que j'ai dit sur Kaneki de TG, parce que TG:Re m'a mis une sacré claque.
Enfin bref je vous invite à regarder Re:Zero, c'est pas la meilleur anime de 2016 mais ça reste de la bonne came!
Peace

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1327 fois
3 apprécient · 3 n'apprécient pas

Autres actions de Eisell Re:Zero Starting Life in Another World