Real Humans et trans-humains, préparez-vous !

Avis sur Real Humans

Avatar Victor CUAU
Critique publiée par le (modifiée le )

En débutant cette série, je me demandais vraiment dans quoi je m'embarquais. Une série suédoise ? Diffusée sur Arte ? De la science-fiction ? Tout ceci était plutôt intriguant et m'a poussé à m'embarquer là-dedans, sans regrets !

La série nous projette dans un futur pas si éloigné de notre époque où les robots nous ressemblent et nous assistent en permanence pour presque tout. On suit alors en parallèle différents personnages dont les histoires vont se rejoindre progressivement. Le suspense est finement dosé pour nous donner les informations au goutte à goutte au fil des 10 épisodes, jusqu'à atteindre son summum dans les 3 derniers. L'intrigue à elle-seule nous accroche à la série jusqu'au bout.

Mais l'intérêt principal de Real Humans est évidemment son fond. La série pose de nombreuses questions concernant les robots que l'humanité, la nôtre, la vraie, devra forcément se poser un jour : Pensent-ils ? Ont-ils des sentiments ? Si tel est le cas, doit-on les considérer comme une nouvelle forme de vie ? Comme des individus ? Doit-on leur accorder des droits ou des libertés ? Quelles limites doivent subsister ? Peut-on les exploiter ? Dans quelle mesure sont-ils inférieur à nous, ou bien nos égaux ?
On aborde ainsi de nombreux sujets tel que le remplacement progressif des emplois humains, la peur de la machine, la définition d'un être vivant, l'éthique, les opinions religieuses, les préférences sexuelles, la prostitution et l'exploitation sexuelle, l'ensemble dans une atmosphère agréable et une histoire bien rythmé. Car non, cette série n'est pas qu'un simple cours de philosophie. Tous ces questionnements sont habilement abordés au fur et à mesure de l'histoire.

Une mention spéciale pour la scène du procès à la fin de la saison 2, qui rassemble l'ensemble des interrogations qui se sont mises en place et confrontent les opinions. Dans l'attente du verdict, c'est un ultime choix qui est imposé au spectateur. Jusqu'au bout, j'ai remis en question mes valeurs, pour me demander si oui ou non, les hubots libérés doivent être considéré comme une forme de vie, et par conséquent comme des individus avec des droits et des devoirs.
Bien que l'on s'attache aux personnages, et notamment à la famille Engman, ce qui fait tout de même à un certain moment pencher la balance, il nous arrive de préférer l'opinion des Real Humans. Ce que je trouve très intéressant dans cette série, c'est qu'elle n'impose finalement pas véritablement l'un ou l'autre des camps, et le spectateur, bien que guidé, reste libre de prendre parti ou non pour les hubots.

Concernant le jeu des acteurs, et notamment de ceux interprétant les hubots, c'est tout à fait bluffant. On oublie que leur rôle est joué par des êtres humains et l'on y croit à fond jusqu'au bout !

En bref, une formidable série à la réalisation impeccable qui aborde des questions dont on se préoccupe peu pour le moment, mais qui je crois vont devenir essentielles bien plus vite qu'on ne le croit. Une anticipation très intéressante d'un futur peut-être pas si éloigné de notre époque, donc. Probablement une référence du genre. Real Humans et trans-humain, préparez-vous !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 341 fois
Aucun vote pour le moment

Victor CUAU a ajouté cette série à 1 liste Real Humans

  • Séries
    Illustration

    Top 10 Séries

    A chaque fois que je viens ici pour ajouter mon dernier petit caprice télévisuel, je passe 15 minutes à réfléchir à quel rang la...

Autres actions de Victor CUAU Real Humans