Machines au grand coeur.

Avis sur Real Humans

Avatar MargauxDixon
Critique publiée par le

La première saison très réussie de Real Humans nous plongeait dans une Suède où des robots humanoïdes vivaient parmi nous. Certains comme gardes à domicile pour personne âgées et d'autres comme jouets sexuels. Un petit groupe pourtant était parvenu à s'affranchir de leur maître humain.
Dans cette deuxième saison d'autres problématique sont abordées comme l'adoption d'un bébé par un hubot, le mariage, le clonage ou encore les corrélations entre Dieu et les machines.
Autre thème à être abordé, les relations entre humains et hublots, l'idylle entre Tobias et Mimi en est un exemple flagrant. Un terme a d'ailleurs été inventé: transhumainsexuel.
En outre le spectateur assiste à la montée en puissance du groupe 100% Humains, ultra anti hubot et qui pourrait se rapprocher de l'extrême droite en politique.
Mais le personnage qui attire notre attention dans cette saison est Florentine (ex Flash). En effet celle-ci tombe amoureuse de Douglas et ils se heurtent à plusieurs obstacles: le mariage, l'adoption ou encore la succession de Douglas lorsque ce dernier meurt.
La saison se clôt par un procès épique dont personne ne sort indemne.
On espère que la saison trois ira encore plus loin dans les questions d'éthique et que les hubots vivront heureux parmi les humains.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 215 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de MargauxDixon Real Humans