👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Une réflexion subtile et envoûtante sur la nature humaine !!!

Saison 1 (8/10) :

Quand je lis à droite, à gauche qu'une série est lente, je me dis que soit cette lenteur est justifiée pour bien nous présenter les divers personnages et pour bien nous immerger dans une atmosphère ou alors au contraire que soit cette lenteur est exagérée et qu'on va sérieusement s'emmerder comme un rat mort. C'est cette dernière chose que je craignais, et ceci était en rien arrangé par la lecture de l'idée de départ à cause de laquelle je voyais déjà un homme hurlant les larmes aux yeux son innocence devant une assistance qui n'en a absolument rien à foutre (et il y a rien qui m'énerve plus que cela !!!). Donc j'y suis allé un peu à reculons vers cette série malgré les avis positifs sur celle-ci...

Et j'ai bien fait d'y aller finalement en me mettant vite fait dans le bon sens. La lenteur est pleinement justifiée, on apprend à connaître les personnages d'une manière à les rendre vrais et on s'immerge peu à peu dans une atmosphère bien particulière, très contemplative, de façon à ce qu'on y adhère totalement. Et loin de ressentir la lenteur, j'ai trouvé que paradoxalement l'ensemble passait vite. Et puis le protagoniste, loin d'être l'homme hurlant son innocence les larmes aux yeux est au contraire très calme et philosophe. On s'y attache malgré le fait que pèse l'ambiguïté qu'il est peut-être coupable de viol et de meurtre.

Et comme si cela ne suffisait pas, il y a une actrice physique à la Carey Mulligan, Adelaide Clemens pour ne pas la citer, sur laquelle j'ai flashé grave en rien arrangé par le fait qu'elle joue un personnage particulièrement touchant. Abigail Spencer est excellente aussi, très sensuelle lors de la scène se déroulant au bord du lac. En fait, tous les acteurs, Aden Young le premier dans le rôle principal, sont vraiment excellents.

Pour finir, je m'attendais légitimement à une sorte de débat sur le bien-fondé ou non de la peine de mort. Ce n'est pas du tout le cas. En fait, c'est une réflexion subtile et envoûtante sur la nature humaine. Une très bonne surprise pour ma part que j'ai hâte de continuer à creuser.

Saison 2 (8/10) :

Une deuxième saison qui continue à creuser remarquablement les personnages, n'en négligeant aucun même parmi les plus secondaires. Cette fois-ci, on n'a pas six épisodes mais dix donc autant dire qu'on a le temps de les voir évoluer.

Les évolutions les plus intéressantes, outre celle du protagoniste qui continue à faire face à une difficile entrée dans la normalité et à une ombre judiciaire toujours et plus que jamais menaçante, sont celles d'Amantha, la sœur, qui doit elle aussi en quelque sorte apprendre à vivre libre, et celle de Tawney, dont le mariage s’effrite doucement mais surement.

Saison 3 (8/10) :

Après une seconde saison qui s'étendait sur 10 épisodes, on retourne au même nombre que la première saison avec 6 épisodes.

L'évolution des personnages est toujours de mise, mais évolution aussi dans leur situation qui change d'une manière parfois radicale.

On se surprend au cours de la vision de cette saison, chose que je n'aurais jamais pensée, le personnage étant d'un premier abord peu sympathique, à ressentir de la pitié pour Ted Jr., dont au fond on voit bien que c'est juste un type qui est vraiment amoureux de sa femme et qui souffre que ça ne soit pas réciproque.

J'ai hâte de voir la saison 4.

Plume231
8
Écrit par

Cet utilisateur l'a également mis dans ses coups de coeur.

il y a 7 ans

6 j'aime

Rectify
SanFelice
8
Rectify

Redemption

[Critique écrite à la fin de la première saison, et donc susceptible d'être modifiée par la suite] Daniel Holden avait 18 ans quand il a été emprisonné dans le couloir de la mort, pour le viol et le...

Lire la critique

il y a 7 ans

32 j'aime

6

Rectify
katsuki
9
Rectify

Enfin la peine de mort sous un autre angle!!!!

J'ai beau être originaire du texas et hyper attachée à mon "pays", j'ai toujours détesté la peine de mort, au point de m'engager dans ce combat et être en contact avec plusieurs condamnés....Autant...

Lire la critique

il y a 9 ans

29 j'aime

6

Rectify
Carotte3000
4
Rectify

Critique de Rectify par Carotte3000

J'aime ce qu'on appelle les "séries contemplatives" ("Six feet under", "The Slap"... ou encore, plus récemment, "Top of the Lake"). J'aime qu'on prenne le temps, qu'on s'attarde sur un petit détail,...

Lire la critique

il y a 8 ans

24 j'aime

14

The Batman
Plume231
4
The Batman

Détective Batman !

[AVERTISSEMENT : cette critique a été rédigée par un vieux con difficile de 35 piges qui n'a pas dû visionner un film de super-héros depuis le Paléolithique.] Le meilleur moyen de faire du neuf,...

Lire la critique

il y a 3 mois

110 j'aime

29

Promising Young Woman
Plume231
7

The Nice Guys!

L'ère #MeToo est passé par là et on ne peut pas parler de ce film sans l'évoquer. C'est impossible, car ce mouvement imprègne l'ensemble jusqu'au plus profond, jusqu'au titre même. Ce dernier est un...

Lire la critique

il y a 1 an

109 j'aime

10

Adieu les cons
Plume231
7

Les Temps modernes !

Le nihilisme décomplexé des premiers films de Dupontel a totalement laissé la place à l'humanisme généreux, mais pour voir une œuvre aussi sombre et aussi désespérée (on a envie de dire réaliste dans...

Lire la critique

il y a plus d’un an

100 j'aime

7