"Glenn this is a court order : it says you cannot eat shit anymore."

Avis sur Rick et Morty

Avatar Kaputt
Critique publiée par le

Le monde des séries télévisées ne cessera jamais de m'étonner. A ceux qui disent que la créativité baisse d'année en année, je leur répondrais "Et vous avez déjà vu Rick and Morty ?".

Pourtant, rien qu'en jetant un rapide coup d'œil, la série ne paye pas de mine : un scénario bateau (un scientifique alcoolique et son petit-fils partent faire des aventures dans toute la galaxie) et une animation qui rappelle toutes les séries cultes du même genre, Futurama en tête. Donc en quoi cela peut-il être original ?
Les réponses à cette question sont multiples, et la première tient en son créateur : Dan Harmon, qui s'est notamment fait connaitre comme étant le créateur de "Community". Voilà déjà de quoi capter l'attention.
Mais en même temps, mon amour pour Community est parti à la 3ème saison pour ne plus revenir. Donc je restais quand même sceptique.

Intéressons-nous donc à une autre ébauche de réponse : l'alchimie incroyable des deux créateurs.
Car il ne faut pas oublier Justin Roiland, compère d'Harmon et accessoirement doubleur des personnages principaux.
Le fait est que, Community avait cette originalité de se passer dans un environnement commun pour une série (une fac) mais après allait bien au delà des clichés et des conventions et devenait une meta-série remplie d'idées géniales.
Maintenant prenez Rick and Morty, et imaginez ce que peut faire l'imagination (débordante) des créateurs dans une série d'animation, où les limites sont beaucoup plus floues.

Le scénario est tellement bidon et l'animation permet tellement de choses que Harmon et Roiland en profitent pour caser un maximum d'idées qui leur viennent en tête, tout en gardant à l'esprit le coté auto-dérision propre à leurs créateurs. Le résultat est stupéfiant !
Chaque épisode part sur un schéma classique d'une série de science-fiction : une nouvelle invention, une nouvelle planète, une nouvelle créature fout le bordel sur notre tranquille planète terre. Alors Rick, le grand père, tente d'y faire quelque chose. Mais très souvent son coté déjanté ne fait qu'aggraver les événements et tout part dans un délire semi-trash et complètement déjanté. Pendant ce temps, on suit la vie de la famille, qui essaye tant bien que mal de vivre tranquillement malgré les inventions de Rick.

Le meilleur dans tout ça est que tout y passe : planètes atypiques, dimensions parallèles, références culturelles multiples, inventions aux idées fantastiques.
Juste pour prendre un exemple : Rick crée une boite qui fait apparaître une créature dont le seul but dans la vie est d'aider la personne qui l'a fait naître. Et qui ensuite disparaît uniquement que lorsque le vœu formulé est accompli. Mais que se passe-t-il lorsque le vœu formulé est impossible à faire pour la créature ? Gros ennuis en perspective.
Au lieu de se limiter à une seule bonne idée par épisode, Rick And Morty se paie le luxe de les multiplier. Les épisodes en deviennent donc géniaux : Beaucoup trop fous et trop rapides pour qu'on ait le temps de s'ennuyer.
Il n'y a pour l'instant qu'une saison et 11 épisodes de sortis, soit 220 minutes de pure folie. Préparez-vous à regretter qu'il n'y ait pas plus d'épisodes.

EDIT (29/12/15) : la saison 2 est sortie cet été, et c'est une réussite. Les créateurs continuent leur formule magique qui, si elle ne surprend plus, possède au moins le mérite de nous faire passer un bon voir excellent moment. Je pense notamment à l'épisode des alien parasites, particulièrement créatif et déjanté. La série continue aussi le développement de ses personnages, l'occasion d'apprécier de courts moments moins fous et plus émotifs. Juste ce qu'il faut pour ne pas non plus détruire l'esprit de la série.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 8533 fois
72 apprécient

Kaputt a ajouté ce dessin animé à 2 listes Rick et Morty

Autres actions de Kaputt Rick et Morty