La série incontournable du moment !

Avis sur Riverdale

Avatar Enalie
Critique publiée par le

La première saison commence avec la présumée noyade de Jason Blossom, le jumeau de Sheryl. A Riverdale, cet accident fait grand bruit. Mais quand Betty, une lycéenne du même âge que les jumeaux, apprend que sa sœur aînée devait s’enfuir avec Jason, elle s’interroge. Elle décide de mener l’enquête à l’aide de son voisin, Archi, d’un de ses amis, Jughead et de Veronica, une nouvelle élève dont le père vient d’être arrêté pour détournement de fonds.

Concentrons nous sur nos personnages principaux. Tout d’abord, il s’agit d’adolescents qui étudient au lycée de Riverdale High, et ça, c’est ce qui plait au public (généralement dans la tranche des 12-20 ans, voir un peu plus…). Ils sont jeunes et beaux, certes un peu trop parfaits et parfois un peu trop clichés, mais sinon ce ne serait pas une série américaine … Dans le premier épisode on nous les présente : Archi (Archibald) Andrews est le héros rouquin, sportif, beau garçon, qui s’investit pour tout ce qui compte pour lui. Il a pour meilleure amie la fille d’à côté : Betty (Elizabeth) Cooper, une adolescente dont la vie est empoisonnée par sa mère, Alice (oui oui… Alice Cooper …), qui l’étouffe et tente de gérer toute sa vie, saisissant n’importe quel moyen pour lui prouver que ses amis ne valent rien. Betty est une lycéenne sérieuse et appliquée, qui s’implique auprès des autres. C’est pourquoi elle accueille Veronica Lodge, fraîchement arrivée de New-York, suite à l’arrestation de son père, Hiram. Jeune fille aux goûts de luxe, avec un côté pourrie-gâtée, Veronica doit revoir son comportement en arrivant à Riverdale afin d’être acceptée et entrer dans l’équipe des cheerleaders dirigées par Sheryl Blossom. Issue de LA famille qui détient le monopole local sur le sirop d’érable, la jeune fille hautaine, froide et désagréable (le parfait cliché de la capitaine des cheerlearders) vient de tragiquement perdre son frère jumeau Jason. S’ajoute enfin à nos personnages dits « principaux » notre narrateur : Jughead Jones. Adolescent discret et énigmatique, Jughead est le meilleur ami d’Archi et va se rapprocher de Betty. S’il n’est presque pas présent au début de la première saison, c’est un personnage qui s’affirmera et qui prendra beaucoup plus de place par la suite, jouant un rôle clé.
S’ajoute à tous ces personnages principaux de nombreux personnages secondaires, comme leurs amis Kevin, le fils du shérif ou Josie, chanteuse des Pussycats (groupe du lycée), mais également les parents ! Et oui il y aussi des adultes dans cette série ! Et je soulève là un point qui pour moi est peut-être un des points négatif de cette série : les adultes ne réagissent pas ou sont inutiles. Dans un récit où surgissent meurtres, trafics de drogues, guerres des gangs etc… seuls des adolescents agissent et obtiennent des résultats. Alors soit les adultes, civiles et professionnels, sont des incapables (en matière d’éducation comme du côté réactivité), soit l’histoire manque de réalisme. Je ne perçois qu’enfin une réaction discrète des adultes, qui promet une plus grande amplitude pour plus tard, que dans la saison 3 … c’est tout de même un peu perturbant.

Passons maintenant au cadre et à l’ambiance générale. Petit à petit on nous dévoile Riverdale en commençant par un quartier résidentiel, qui se situe dans la partie nord de la ville, en passant ensuite par le lycée Riverdale High, le Twilight Drive-In pour les projections de films en plein air et chez Pop’s Chock’lit Shoppe qui est le restaurant local où tous les adolescents se retrouvent pour manger et boire d’impressionnants milkshakes. S’ajoutent à ces lieux de nombreux autres (que vous pouvez retrouver par ici) qui permettent de dresser un décor très réaliste et de nous ancrer, nous spectateur, dans une ambiance et dans un cadre défini. Il convient néanmoins de parler du contexte dirons nous « politique » de la ville. En effet, il est important de mettre en avant la dissension entre le nord, où habitent les « gens biens », et le sud de la ville (North side et South side), qui est aux mains des Serpents, un gang à la réputation mal famée. Outre la tension entre nord et sud, il y a aussi des tensions entre le gang des Serpents de Riverdale et le gang des Ghoulies de Greendale, avec des rixes régulières. S’ajoute à tout cela les magouilles des Lodge auxquelles s’ajoutent celles des Blossom et d’autres personnages de l’ombre. Enfin, pour rendre l’intrigue encore plus complexe, on peut remarquer les manipulations d’Alice Cooper et de son mari, qui détiennent le journal de la ville, pour obtenir des informations ; les pressions que subissent tour à tour le maire et le shérif suite aux échecs répétés dans les enquêtes menées ; la corruption qui envahi la ville lors des campagnes électorales etc… Tout cela offre un contexte qui est complété avec un passé lié aux indiens chassés de leurs terres pour récupérer des productions de sirop d’érable. Nous avons ainsi un cadre et une situation complexes qui donnent un relief à l’intrigue et au déroulement du récit tout en produisant une sensation de réalisme.

En bref, Riverdale est une série qui s’adresse plutôt aux adolescents et jeunes adultes, mais qui instaure un climat de thriller, se distinguant ainsi d’autres séries teenagers et permettant à un plus large public de s’y intéresser. Les personnages sont attachants pour certains et détestables pour d’autres. J’ai adoré cette série et je vous la recommande sans hésiter !

Retrouvez l'intégrale de ma critique sur ce lien.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 461 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Enalie Riverdale