Avis sur

Rome par Alligator

Avatar Alligator
Critique publiée par le

Saison 2:

Cela faisait une petite éternité depuis mon visionnage du dernier épisode de la première saison. J’ai laborieusement recollé les morceaux de souvenirs. J’avais surtout celui d’avoir plutôt bien aimé l'offre hyper-réaliste de cette sorte de reconstitution historique fortement romancée. Même si j'apprécie de nouveau les efforts concédés à mettre en valeur une époque de façon aussi réaliste, je suis tout de même un peu plus partagé sur l’archétypisation des personnages beaucoup trop poussée à mon avis pour parler proprement dit de “réalisme”. Sans parler de la farandole grotesque de personnages et des situations sur le final égyptien qui finit par foutre en l’air tout le travail de reconstitution dont je viens de vanter les mérites.

Et puis, je vois cette fois les grosses ficelles du jeu de certains. Polly Walker et Kevin McKidd en font des tonnes. James Purefoy n’est pas loin de se laisser aller à la grimace. D’aucuns qu’il s’y vautre goulûment sur les derniers épisodes égyptiens. Hé oui, les acteurs anglais ne sont pas toujours excellents, certains chargent la mule. Si cela peut servir au personnage presque comique comme celui de James Purefoy, au contraire d’autres perdent en crédibilité. Polly Walker manque bien trop souvent de finesse pour faire poindre les nuances nécessaires à son rôle difficile de girouette écervelée et égocentrique. Kevin McKidd a hérité d’un personnage tellement stupide qu’il devient de plus en plus pénible à mesure que la saison avance.

A la fin, la parure rustique, divertissante ne peut empêcher un arrière-goût de lassitude gagner la partie. Et l’on comprend que la série se soit arrêtée là.
Captures et trombi

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 142 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Alligator Rome