Soul of Gold : la Toei plus machiavélique qu'Hadès ?

Avis sur Saint Seiya : Soul of Gold

Avatar Stan Hli
Critique publiée par le

Avant toute chose, il convient de préciser que je suis un grand fan de l'univers Saint Seiya, mon enfance a été enthousiasmée par la bataille du sanctuaire, que j'ai réapprit à aimer les mangas grâce à Saint Seiya Hadès - le chapitre du sanctuaire et que j'ai eu un grand plaisir devant the lost canvas.
Cela ne m'empêche pas de reconnaître quelques faiblesses inhérentes au genre ou non, telles que des recettes répétées à l'infini ou encore l'omniprésence du chevalier de pégase, qui relègue tout autre personnage plus charismatique au second plan (et je ne parle pas de la qualité graphique aléatoire de Next Dimension ou du très dispensable Omega). Je ne crois d'ailleurs pas être le seul à ne pas aimer Seiya et à préférer les Gold Saint.
Et justement du chevalier d'or on va en manger dans cet énième ramification de la série d'origine. On le comprend dès le titre, qui disponible depuis de longs mois m'a mis l'eau à la bouche. Quoi ? Une suite de Saint Seiya ? Ciblée sur les chevaliers d'or ? Prévu depuis de longs mois ? Donc ça veut dire qu'ils bossent depuis longtemps dessus et que ce sera donc bien animé et bien écrit ?
Quel naïf je fais.
La qualité du dessin est inférieure à toutes les autres séries précédentes, l'animation est pataude (l'animation d'Aldebarran qui enfile son armure ne doit pas être loin d'une image/seconde ...). On dirait que la Toei (car c'est bien eux qui nous ont pondu ça) n'a pas eu les moyens de servir une animation fluide (moyens financiers limités ? Manque de motivation ? Manque de respect pour les fans qui de toute façon regarderont n'importe quel étron du moment qu'il est signé Saint Seiya ?). Pour tout dire, ils n'essayent même pas de faire illusion, les combats sont une succession d'effets lumineux émanant d'un personnage dans une posture vaguement combative. On ne ressent aucunement la force d'un coup, pourtant les exemples ne manquent pas dans Saint Seiya (oui, je n'arrive pas à juste écrire les initiales pour aller plus vite).
Si j'avais vu d'avantage d'épisodes, je pense que je serai à même de vous faire une liste des faiblesses graphiques de la série, comme les visages qui ne sont pas toujours les mêmes d'un plan à l'autre.
Néanmoins et cependant un animé peut être de bonne facture même sans une animation léchée, même si quand on a pas de grands moyens pour faire de l'animation on trouve des idées qui donnent une identité supérieure à son projet, comme l'ont très bien fait certains studios (Kill la kill, Mononoke). Alors attaquons-nous au cœur du sujet : nos chevaliers d'or.
Comme je vous l'ai dit précédemment, je n'aime pas Seiya, il est l'archétype du héros de Shonen, il prend toute la place, il est insupportable avec ses discours emplit de niaiseries, il a usé la corde en employant son unique attaque jusqu'au dégoût("Par l'animation recyclée de Pégaaaaaase") et sa victoire est systématique.
Tout le contraire des charismatiques chevaliers d'or, ces êtres élégants, charismatiques, qui savent donner leur vie (et plus encore) pour accomplir leur mission, qui ne se contentent pas de taper plus fort grâce à un Deus ex-machina (Le fameux Cosmo) pour remporter un combat.
Une série sur eux ne pouvait donc être qu'alléchante.
Les chevaliers d'or étaient morts dans la précédente série, et je crois qu'ils auraient du le rester car la Toei a été encore plus machiavélique qu'Hadès en les ramenant à la vie.
Déjà rien qu'à la vue du générique (qui utilise une 897ème version de Pegasus Fantasy), on comprend que si Seiya et ses insupportables défauts ne sont pas là, ils seront remplacés dans le même rôle par ce pauvre Aiolia. Il faut bien un personnage principal me direz-vous ? Soit admettons.
Ce qui est moins discutable c'est que nos dignes chevaliers ont perdu leur charisme en route. Ils ressemblent tous à de petits excités. Ce qui sied à Deathmask sied mal à Mû vous en conviendrez. Dohko s'amuse à tabasser gratuitement des mecs lambdas puis va s'alcooliser avant de se défiler pour un combat en lançant Aldebarran dans l'arène à sa place. J'ai plus l'impression de voir là le comportement d'une adolescente que celui d'un chevalier d'or de plus de 200 ans formateur du chevalier du dragon.
Je n'ai pour l'instant vu que 5 chevaliers d'or mais j'ai très peur pour la suite. D'ailleurs les dialogues ne leurs correspondent pas non plus, ils s'expriment de façon trop légère. Normalement c'est limite pompeux un chevalier d'or, c'est légèrement teinté d'arrogance. C'est un peu le cocktail facile pour faire un personnage "noble". D'ailleurs, je ne suis pas un expert mais j'ai l'impression que les seiyus (qui ne semblent pas être les mêmes que dans les précédentes séries) eux-mêmes n'y croient pas vraiment. Pas de passion ni de belles intonations, les phrases sont débitées rapidement sans âme.
D'ailleurs ce qui est également rapide ce sont les combats. Déjà comme mentionné plus haut qu'ils sont mal animés ils devraient peut-être les limiter ou du moins bien les préparer. Mais non, on fonce "Mû il y a chevalier qui est méchant! - Oui je sais, je le surveillais, bon je vais l'attaquer". Voilà comment se prépare un combat dans "Soul of gold"
Et ces "combats" sont très vite expédiés, deux temps - trois mouvements littéralement. Sans échange de coups évidemment "Monsieur l'Asgardien tirez le premier.". Vous allez me répondre que les combats dans les animés présentent tous ce schéma de l'adversaire est plus fort, le gentil est en péril puis devient plus fort etc ... Tout-à-fait, mais ici, c'est encore plus schématique, le héros se prend deux coups puis en donne un, voilà fin du combat.
De plus, un nouveau Deus ex-machina fait son entrée (qui semble être le coeur de l'intrigue) qui laisse penser que les chevaliers d'or ne peuvent mourir dans un combat, (ce n'est pas un spoiler, je n'ai pas assez regardé la série pour en être sûr) fatalement on en a encore plus rien à faire de ces combats puisqu'il n'y a pas vraiment de danger pour nos héros.
Je conclurai enfin en parlant de l'histoire. Vous avez aimé l'arc Asgard ? Alors vous aimerez l'histoire de Soul of Gold qui lui ressemble comme deux gouttes d'eau glacée. Un faux prophète d'Odin qui prétend agir pour le bien de son peuple mais en fait non, et soutenu par des god warrior où je ne sais plus trop quoi, moins charismatiques que ceux du premier arc Asgard (moins de motivations, pas de scènes d'introduction, ce sont juste des connards et puis c'est tout). Depuis la saga Hadès les nouvelles versions de Saint Seiya se contentent de remployer des ressorts présents dans les précédents arcs et de laisser le pilote automatique.
Soit dit en passant, j'écoute en achevant cette critique des ost de Saint Seiya, qui donnent une ambiance tragiques à mes écrits, je n'ai même pas remarqué la musique de Soul of Gold. Je me trompe peut-être mais il ne me semble pas qu'elle soit bonne ou bien exploitée. Mais pour bien exploiter une musique, il faut prendre le temps, laisser une scène sans texte. C'est très utile ce genre de scène, ça permet d'appuyer une émotion et de reprendre son souffle entre autre, ce que je n'ai pas encore vu la série faire pour l'instant.
Pour résumer je trouve Soul of Gold bâclé, alors qu'il avait toutes les raisons de ne pas l'être. Elle en avait le temps et le savoir-faire.
La licence semble penser qu'avec son immense réservoir de fans, elle peut se permettre de sortir à intervalles réguliers des séries de moins en moins bonnes qui seront tout de même regardées..
Oui je regarde Soul of Gold et je continuerai malgré toutes les réserves qu'elle m'impose, dans l'espoir insensé qu'elle puisse me surprendre, au détour d'une Athéna exclamation ou d'une mort héroïque, chevaleresque même. Et je suis impatient de revoir Camus qui sera peut-être moins développé que les autres chevaliers d'or et qui ainsi conservera son charisme, car c'est peut-être le fait d'être sous le feu direct des projecteurs qui essore un personnage. On ne laisse plus la place au mystère qui permet à chaque fan de s'imaginer son personnage tel qu'il se le rêve.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 4521 fois
9 apprécient · 1 n'apprécie pas

Autres actions de Stan Hli Saint Seiya : Soul of Gold