La serveuse à quasi tout cassé

Avis sur Scorpion

Avatar ranulfateuse
Critique publiée par le (modifiée le )

(Critique modifiée à 200% : la première avait été écrite à 7h du mat’ après visionnage direct du pilot alors que votre serviteur n’était pas complètement sobre) Faite sur les 2 premiers épisodes.

Ep1 - Pilot : Sur le papier, le pitch de la série m’a grandement attiré : groupe de génies gouvernemental luttant contre le mal – les accidents – les problèmes – les gens qui mettent des chaussettes et des tongs, ce que vous voulez. J’adore les trucs de génies parce que tout bêtement j’ai l’impression de vivre un peu la même chose qu’eux (la modestie s’est perdue quelque part impossible de la retrouver, désolé). Par contre, je pensais pour je ne sais quelle raison que ça allait se situer pendant la guerre froide, ce qui aurait été badass. Ben non, ça se passe avec des smartphones, des laptops, des satellites, des caméras et une Ferrari (pour l’instant).
C’est une critique du pilote, ce qui est certes un peu idiot, mais qui va vous donner un éclairage certain.
1. Ceux qui écrivent les dialogues écrivent avec les pieds. On a des situations ridicules avec des gros plans moisis et un personnage qui veux dire un truc soit badass, soit plein d’émotions, et qui se foire complètement (je reviendrais la dessus à cause de la serveuse).
2. Les personnages ne sont absolument pas développés. Dans un pilot, c’est quand même le but. Présenter qui est qui, pourquoi, un peu comment, etc… Ben là je ne connais que 2 prénoms : Walter, le personnage principal génius-hacker-gentil monsieur, et Paige, la serveuse. Oui, un prénom de mec, un prénom de meuf, vous sentez vous aussi la romance bien pourrie arriver ? D’autant plus que cette femme a un enfant qui est un génie. Mais elle ne le savait pas. Et Walter, lui, d’un coup d’œil l’a deviné. Ça part très mal, mais très très mal.
3. Paige, comme on le sent à 465435 kilomètres, va avoir un rôle dominant dans la série puisqu’on sait à la fin du pilot qu’elle va être la fille qui va relier les génies au monde normal (notamment puisqu’il y a un souci d’incompréhension sentimentale des génies par rapport aux gens). Sur le coup, ça ce n’était pas idiot, c’est même plutôt logique. Il y a quelques idées intéressantes du même style développées sur les génies, des infos utiles etc… Malheureusement, ce sont des trucs balancés en l’air, d’un génie à un mec lambda de manière extrêmement pas naturelle : « Eh, le savais-tu ? Les génies possèdent un bon IQ mais un faible EQ ! ». Bref, pour revenir à Paige, c’est dommage d’avoir choisi une actrice qui a l’air aussi cruche que celle-ci. Elle ne va servir à rien à par balancer les conneries idiotes que les scénaristes écrivent, sans donner aucun relief au personnage. Pourquoi ? Parce que ce pilot recense tous les clichés débiles qu’on peut imaginer : le geek coolos, la serveuse cruche qui a de putains de réflexions sur la vie, le mec du gouvernement badass (avec une grosse propagande USA aussi) sur qui on fait des gros plans lorsqu’il parle de sauver des gens, le geek ultra sûr de lui, etc…
4. Enfin, même s’il n’y avait pas eu tout ça, il y a une bonne raison pour laquelle cette série part très mal. Dans un pilote, comme je l’ai dit, on essaie de présenter les personnages et les tenants et aboutissants. Et ben là, paf, au bout de 5 minutes, faut que les personnages sauvent 20.000 personnes en 20 minutes. Hacking, devinettes, illuminations, ferrari à 320km/h sur une piste d’atterrissage avec un avion à 2 mètres au-dessus d’eux : ça pue la syndrome Intelligence pour ceux qui ont vu. Une idée originale mais une recherche du spectacle démesurée.

Bref, c'est que le pilot, peut-être la suite me donnera tort. Mais ça sent la série qui va se retrouver archivée au bout du deuxième épisode.

Deuxième épisode:
Pire générique du monde: une présentation des personnages et du personnage principal par lui-même. Horrible. Plus les vieux "toum-toum-toum" musicaux avec à chaque toum une image de la ville différente lorsqu'une scène change de lieu, à la experts miami. Encore plus horrible. J'attendais aussi la phrase "How long?" à cet épisode, ben ça a pas manqué (avec la musique qui se veut dramatique, mais moisie), il reste moins de 24h pour régler le problème. Tout ce bon petit cocktail, Paige la serveuse qui dit encore de la merde bouche-trou, m'ont fait rester 5 minutes sur le deuxième épisode. Je n'ai JAMAIS quitté une série aussi tôt. Dommage !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 9565 fois
16 apprécient · 4 n'apprécient pas

ranulfateuse a ajouté cette série à 2 listes Scorpion

Autres actions de ranulfateuse Scorpion