SYmpathique mais beaucoup d'incohérences et de mauvaix choix scénaristiques

Avis sur Self Made : D'après la vie de Madam C.J. Walker

Avatar Pipe
Critique publiée par le

Ma première série Netflix qui met à l'honneur Mme CJ Walker qui a réussi a bâtir un empire au tout début début du XXe siècle aux Etats-Unis. Elle est la première femme américaine a devenir millionnaire par elle-même comme le souligne le titre.
Tout d'abord commençons par les bon points. Certains acteurs sont au top : Octavia Spencer qui porte la série mais aussi Blair Underwood qui joue le mari. J'ai particulièrement apprécié Garrett Morris dans le rôle du Grand-père humain et drôle qui représente un peu la sagesse. Les relations entre Mme CJ Walker et les autres personnages, CJ Walker, Ransom, Lelia, sont très bien tissés.
Les décors sont vraiment travaillées pour cette série et on est immergé du début à la fin. Les costumes, les coiffures et même les extérieurs. Bref, on y est dans l’Amérique de la première guerre mondiale.
Enfin le sujet qui résonne par rapport à l'actualité actuelle avec dichotomie: une femme noire qui s'élève dans la société capitaliste par sa volonté, sa persévérance et son acharnement dans la réussite. Une histoire intéressante par son contexte et son caractère réelle.
Mais, après un voire deux bons épisodes, tout s’effondre et on tombe finalement sur une série maladroite qui rabaisse un peu le spectateur.
Tout d'abord et c'est le plus grand mal de la série, les choix de libertés scénaristique sur la vraie histoire ternissent le sujet. ATTENTION SPOIL!!!!
Est-il nécessaire de rendre Lelia lesbienne alors qu'elle ne l'était pas dans la vraie vie? On a juste l'impression que la série voulait cocher une case en plus car cela n'apporte rien. Est-il nécessaire de créer le personnage d'Addie Munroe et de la faire apparaître tout le temps comme la team Rocket dans Pokémon? Pourquoi M CJ Walker a un physique peu avantageux et Addie Munroe est jouée par une noire claire belle femme? Annie Malone dont le personnage est inspiré a vraiment accusé Mme CJ Walker d'avoir copié sa recette mais n'a rien d'une bimbo lorsqu'on regarde les photos sur wikipédia. Tout cela pour créer encore plus une différence entre les deux personnages? Cela fait en fait perdre sa crédibilité à la série car les rencontres incessantes dans plusieurs grandes villes sont tout simplement IMPROBABLES et INUTILES.
En parlant d'inutile, pourquoi y-a-t-il autant de personnages qui ne servent à rien dans une série de 4 épisodes. John, le mari de Lelia ne sert à rien! Ah si, il provoque un incendie. A part ça, on ne sait rien de lui. Personne l'aime, tout le monde le juge, il trahit sans hésitation sa famille, bref un connard 2.0. Addie Munroe est toujours surreprésentée et prend trop de place empêchant les autres personnages utiles (Cleophus, CJ Walker ) d'être développés. Est-il nécessaire qu'on présente 2 compagnes de Lelia en plus de son mari? Il est impossible de développer ou de s'attacher aux personnages.
Est-il intéressant de venir faire jouer Sweetness deux scènes pour le faire mourir de manière random au 4e épisode? Cela fait vraiment remplissage.
Un des point forts de la série est la relation entre Mme CJ Walker et CJ Walker qui bat de plus en plus de l'aile. A partir du moment où ils se quittent cela devient vraiment guignolesque car il faut quand même faire apparaitre les personnages même si cela n'a aucun sens. D'ailleurs, si on pensait que M. CJ Walker, malgré son physique avantageux aimait les physiques atypiques, il n'en n'est rien puisqu'il change pour une femme d'une beauté plus conventionnelle dira-t-on. Là encore illlogique avec création d'un personnage qui aurait mérité d'être creusée plutôt que d'être simplement une jeune bimbo noire claire méchante qui veut du mal au personnage principal sans raison.
Enfin petit dernier détail sur la musique tantôt années 20 tantôt contemporaine. Il aurait fallu faire un choix et j'aurai penché pour la vieille musique d'époque qui nous met dans l'ambiance. Mais, le choix d'une musique contemporaine aurait pu donner un effet de style. Ici, encore une fois, on a voulu cocher toutes les cases et cela nous fait sortir de la série.
Cette série n'est donc pas mauvaise en soi mais aurait mérité plus d'attention.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 737 fois
11 apprécient · 1 n'apprécie pas

Autres actions de Pipe Self Made : D'après la vie de Madam C.J. Walker