Vivez toutes les émotions du cinéma avec Orange

Melting Pot pour un Meeting Plot

Avis sur Sense8

Avatar Babouille
Critique publiée par le

Un bien fou. Voilà ce que je ressens après avoir fini une série où je ne pensais pas prendre autant de plaisir. À autant partager d'émotions avec ces héros du commun accablés par les difficultés.

Beaucoup de bonnes choses coexistent au sein de cette saison de Sense8. On m'a dit qu'elle débordée de clichés. Je préfère croire que ce joli mélange des genres sonne le glas de la convention et sublime les acquis par les thèmes abordés et la façon dont ils sont mis en avant.
Tout cet ensemble ne serait pas possible sans le travail colossale du montage. On y croit et on finit même par trouver ça normal de passer de Nairobi à Séoul d'un plan à l'autre. Ce que donne à voir Sense8, c'est une belle et sensible diversité qui déverse un bon paquet d'ondes positives, le tout sur des airs connus réjouissants. Et qui mieux que les Wachowski pour mettre en scène cette diversité à l'écran ? Ils ont réussi à mon sens à faire parler des pays aux cultures opposées et distantes, d'un souffle de tendresse ou de furieuse action sans que ça en devienne ridicule, loin de là. Le scénario joue à faire se croiser les destins différents et faire rebondir les situations tantôt cocasses, tantôt intimes de chacun des personnages. Ce qui donne lieu à une bonne variété des situations.
Le choix du casting est d'ailleurs un point hautement qualitatif qui donne la place à des acteurs charismatiques et contrastés. Grâce à eux, on parcoure des questions de société relatives au genre, aux unions, à la pègre, à la maladie, trouvant écho dans notre société qui se questionne et se passionne pour ces sujets.
Il y a inévitablement une filiation avec Cloud Atlas (ne serait-ce que pour la composition) qui partage ce même goût de la prouesse et du dépassement de soi. J'y vois aussi une liberté de ton que j'avais trouvé dans Shortbus de John Cameron Mitchell. Une scène m'a marqué pour ce que je pense être une des plus belles ode à la vie que j'ai pu voir. En plus d'un tas d'autres scènes vraiment inventives et jouissives.

Je voyais en Sense8 un divertissement léger et efficace avec son premier épisode prometteur. Après 12 épisodes fort en émotions, j'y ai vu l'audace au delà des habitudes et une ouverture d'esprit qui force le respect pour une production américaine. Continuons de saluer ce genre de productions qui délivrent des valeurs d'humanité et d'entraide. A voir absolument.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 307 fois
3 apprécient · 3 n'apprécient pas

Babouille a ajouté cette série à 1 liste Sense8

Autres actions de Babouille Sense8