SexEd and Chill

Avis sur Sex Education

Avatar sekhmetsgalaxy
Critique publiée par le

Comme la plupart des gens, j’ai eu vent de cette série car elle a beaucoup fait parler d’elle ces dernières semaines. J’en avais dans un premier temps entendu parler par l’intermédiaire d’une jeune femme qui tient une chaîne YouTube (Purehumansoul si ça vous intéresse) sur laquelle elle parle beaucoup de sexualité, dans une volonté de vulgariser la chose et surtout de la dé-démoniser. Comme elle n’en avait pas fait une éloge particulièrement élogieuse, j’avais dans un premier temps décidé de ne pas regarder SexEd (2019). Mais bon mouton que je suis, voyant qu’elle trendait vraiment, et qu’une bonne partie de mes connaissances l’avaient vue, j’ai décidé que les 8 épisodes seraient vite avalés et que ça valait la peine de la regarder, au moins pour pouvoir partager mes impressions à son sujet avec mes camarades. Comme je l’ai lu dans une autre critique de cette série, et ça vaut pour tous les films/séries...on aime ou on aime pas, mais on a vu.

Très honnêtement, je suis partie avec bien des aprioris. Notamment celui que la série avait pour objectif d’apprendre au spectateur certaines pratiques telles que comment faire une fellation, un cuni, une sodomie,... Ou encore d’expliquer au spectateur comme à un enfant en quoi consiste la masturbation, par exemple. Finalement, ce n’est pas du tout le cas, puisque la série ne cherche pas à montrer, mais plutôt à informer et n’est pas infantilisante pour un sou. Les sujets abordés sont variés bien que tous soient liés au domaine de la sexualité: entre autres, il y a le vaginisme, les problèmes d’érection, ou le malaise lié à la tactilité. En ce sens, j’ai trouvé que les thèmes les plus profonds n’ont peut-être pas été assez développés. Je conçois toutefois que si ces sujets prennent une place trop importante sur la romance par exemple, le grand public risque de s’en désintéresser. C’est pourquoi la série en parle juste assez pour que cela interpelle les plus curieux, qui iront faire des recherches plus approfondies dessus si ça les intéresse.

Il y a quelques scènes de sexe (logique) mais pas plus choquantes que ça (bon évidemment ne regardez pas ça avec un enfant de 10 ans). Les personnages sont relativement clichés, de même que la storyline, mais contrairement à la plupart des films/séries, on comprend au fil des épisodes pourquoi ils le sont, épisodes qui se regardent d’ailleurs très vite. Sex education est typiquement le type de série a bing-watcher.

Le thème sous-jacent est cependant un discours sur l’appréciation et l’acceptation de soi. Pour le reste, elle est conforme aux attentes qu’on pourrait avoir à son sujet et manque un peu de personnalité, mais la saison 2 nous proposera peut-être une suite plus prometteuse. Bien que ce ne soit pas une série addictive - comme l’avaient pu l’être pour moi Las Chicas del Cable (2017) ou Baby (2018) pour ne citer qu’elles - mais on a tout de même envie de connaître la suite. J’entends par là quelle est ce que j’appellerais une série « chill ». Elle ne provoque pas de grosses émotions comme l’extase, le bonheur ou une tristesse intense, ni non plus de prise de tête, mais apporte une sorte de bonne humeur contagieuse qui la rend tout aussi légitime à regarder.

J’ai attribué à SexEducation (2019) la note de 7/10 car bien qu’elle ne se démarque pas particulièrement des autres au niveau du scénario, le fait de parler de sexe (entre autres mais principalement tout de même) de manière libérée en s’adressant principalement à un public où le dialogue en la matière manque est un pas en avant.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 361 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de sekhmetsgalaxy Sex Education