Avis sur

Sex and the City par Crevard

Avatar Crevard
Critique publiée par le

Une série pour rassurer les cagoles.

L'histoire d'une femme qui peut se payer des fringues hors de prix, dîner tous les jours dans les restaurants les plus fashion de Manhattan alors qu'elle se contente de pondre 10 lignes dans son journal hebdomadaire pour parler de sa petite semaine.
* Moralité : Tu peux avoir une vie de patachon seulement en étant une scribouilleuse à tiers-temps.

Elle passe de conquête en conquête en cherchant le grand amour alors que la ménopause pointe le bout de son nez.
* Moralité : Ce n'est pas grave si t'as 38 ans et toujours personne, Carrie Bradshow trouve l'amour de sa vie a 52 ans sur le pont des Arts.

Même avec sa tête chevaline, sa verrue sur le menton et ses jambes de poule, elle se fait enfiler par des financiers milliardaires, des mannequins de 30 ans ses cadets et des peintres mondialement connus.
* Moralité : mais oui ! même avec ta tête de vendeuse de prisunic tu peux te faire n'importe quel playboy richissime, ce qui compte c'est l'humour, la confiance en soi et savoir rire bêtement en plissant les yeux.

Elle se permet d'être une grosse cochonne devant toute ses amies et parle de sexe sans tabou.
* Moralité : Oui tu as une vie sexuelle délurée ! Tu te masturbes, tu as un dildo donc tu es une femme du 21ème siècle qui s'assume et tu es indubitablement un "bon coup".

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 2323 fois
56 apprécient · 16 n'apprécient pas

Autres actions de Crevard Sex and the City