Avis sur

Silicon Valley

Avatar Zogarok
Critique publiée par le

Silycon Valley est une série comique de la chaîne américaine HBO, créée par Mike Judge, à l'origine de Beavis et Butt-Head, série-culte des années 1990.

Il a aussi lancé plus récemment King of the Hill. Elle raconte les aventures de six colocataires d'une vingtaine d'années, programmeurs plutôt géniaux tentant de s'imposer dans la Silycon Valley. Parmi eux, Richard crée un algorithme innovant qui attirera des groupes importants. La série démarre là-dessus.

Les critiques à son sujet font souvent le parallèle avec The Big Bang Theory, miroir de geek homologué. Silycon Valley est beaucoup plus franc et adulte que cette dernière, où les rapports avec le sexe opposé, la famille ou ce genre de turpitudes occupent beaucoup l'espace. De même, les personnages ne sont pas si hystériques : ils se contentent d'être des caricatures, des caricatures au langage geek plutôt que des quintessences de geek. Le meilleur protagoniste est naturellement Elrich (T.J.Miller) l'irlandais, un Cartman mature (South Park).

Le dynamisme de cette première vient surtout du décalage entre le talent, voir le génie donc, de cette équipe et leur position dans le milieu. Une des trouvailles de Richard lui est dépossédée, les menaces sont omniprésentes. C'est un univers rempli d'opportunités mais injuste, où il y a seulement deux moyens d'exister : détenir le pouvoir ou avoir une nouvelle idée, qu'on soit apte à protéger et à commercialiser. C'est tout le problème de cette équipe, où seul le très agité Elrich est capable de défendre un produit, quitte d'ailleurs à s'en attribuer les mérites.

Silicon Valley moque, sans aigreur, juste par l'absurde et la caricature, cet univers élitiste aussi bien au niveau intellectuel, technologique, que sur le plan financier. Les premiers épisodes laissent une petite place à des leaders de puissantes corporations, dont le bouffon Gavin Belson (Matt Ross, éternel connard), avec son conseiller spirituel et ses actions caritatives. Il montre la plupart des acteurs de cette course, y compris ces anonymes grandiloquents (dont font partie Erich et d'autres) brandissant tous leurs applications aberrantes ou les parts qu'ils en détiennent.

Les dialogues sont généralement excellents, le ton très catégorique, ce n'est pas visionnaire mais malin et c'est l'une des séries les plus drôles depuis Breaking Bad et 30 rock. Vous en avez pour à peine 4 heures et la saison 2 devrait arriver en avril 2015.

http://zogarok.wordpress.com/2014/09/06/silicon-valley-saison-1/

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1034 fois
6 apprécient

Zogarok a ajouté cette série à 4 listes Silicon Valley

Autres actions de Zogarok Silicon Valley