De Goryeo à Joseon.

Avis sur Six Flying Dragons

Avatar Zosha
Critique publiée par le

Il ya beaucoup trop de choses à dire sur ce drama pour que je puisse prétendre écrire une critique digne de ce nom. Alors on va faire un balayage grossier.

Déjà, petite note : ce n'est pas un Drama de débutant ! Pour ma part, j'ai été très contente de le voir après en avoir vu quelques autres, pour mieux comprendre le déroulement du scénario. Le scénario est bien écrit, et les auteurs ont la générosités de rappeler qui est qui (et parfois de qui ils parlent), mais c'est sûrement plus facile à suivre quand on est déjà un peu familier avec les différentes figures présentes au palais (politiques ou non), les costumes qui veulent dire quelque chose, et surtout les 2 ou 3 noms et surnoms et sur-surnoms que beaucoup d'entre eux portent. Parce que malgré les rappels, parfois, il faut suivre, pour se rendre compte que même s'ils disent un autre nom, ils parlent de la même personne. Je suppose que ça doit dépendre des équipes de sous-titrages, en ce qui me concerne j'apprécie que ces détails soient conservés, parce que ça me permet d'enrichir mes connaissances, je vais ensuite faire mes recherches pour croiser entre elles les informations données par le drama et celles des historiens, avoir compris ces subtilités de "surnoms" est un vrai plus.
Quoi qu'il en soit, le Drama a été écrit et tourné pour un public déjà un minimum averti, le public cible est clairement coréen, mais je vous rassure : si vous êtes habitué des dramas et avez vu quelques historiques, vous vous en sortirez très bien. Les personnages sont largement suffisant attachants et le scénario largement assez prenant pour que vous le poursuiviez jusqu'au bout.

Moi, en tout cas, je suis contente de l'avoir vu après Empress Ki (autre drama historique très long, mais plus accessible, plus tourné vers la/les romance/s que la politique) puis Faith (historico-fantastique, vraiment pas très bon du tout, mais qui a le mérite d'être dans un contexte charnière, pile entre Empress Ki et Six Flying Dragon : On y comprend qui est le Général Choi Young, le Roi Gongmin et sa Reine, ça aide beaucoup !). En revanche, j'aurais aimé l'avoir vu avant My Country : The New Age qui se passe pendant la même période mais qui se concentre sur des personnages fictifs qui participent à tout ce bordel politico-militaire : je pense qu'il y a beaucoup de choses que j'aurais mieux comprises. A revoir, donc, peut-être.

Quoi qu'il en soit ! our une série de 50 épisodes, c'est une véritable réussite ! Il n'y a quasiment pas de baisse d'énergie, le scénario est ficelé, les éléments historiques et les éléments fictifs (d'imagination, d'interprétation subjective et d'enrobage, disons) sont tissés entre eux avec brio et les personnages sont en constante évolution : en équilibre entre l'avenir et le passé, on ne néglige pas les moments de doutes qui expliquent les transformations (pas si radicales) et les changements de comportements.

Oui, les personnages sont très bien écrits, tous, jusqu'aux plus petit personnage secondaire qu'on oublie pas et qui garde sa personnalité, ils sont aussi très bien joués ! Yoo Ah-In est un excellent choix pour le personnage historique clef de Lee Bang Won, passionné et qui marche du début à la fin sur son paradoxe : vouloir le bien du peuple et des gens qu'il aime mais en restant irrémédiablement égocentrique. Les expressions un peu théâtrales qui sont spécifiques à Yoo Ah-In collent très bien à ce type de caractère, charismatique, qui prend tout à cœur et dont les émotions sont indissociables de ses actions. Discours passionnés, rages, désespoir, tout le fait bouillir sur le plan physique, on le voit jusque dans ses yeux. Je parle de lui, parce que c'est lui qui a le jeu le moins mesuré, c'est peut-être à lui qu'on pourrait reprocher d'en faire trop, mais de mon point de vue, c'est tout à fait à propos.
Les autres acteurs ne sont pas en reste, je ne vais pas en faire la liste car elle est assez longue, et moi-même il m'arrive de m'emmêler avec les noms coréens. Je me contenterai de citer Kim Myung-Min (l'homme sans cou ? il a drôle d'allure dans ses costumes d'époque), qui porte le personnage de Jeong Do-Jeon (ou Sam Bong, ou Bon Won ou....vous avez compris) avec beaucoup de coffre et un étrange charisme, là encore un très bon choix ! Et Byun Yo-Han, vu dans Mr. Sunshine qui a ici un rôle beaucoup plus sombre et qui le joue à mer-veille : ses scènes de combats sont sublimes (elles sont certes bien filmées, mais il y a des plans qui montrent bien qu'il s'agit de l'acteur et non pas d'une doublure, et rien n'est oublié, jusqu'à la plus petite expression de visage, il fait tout très bien) si l'on veut bien passer les quelques effets "flying dragon" où il défie les lois de la gravité (il n'est pas le seul celà dit, et heureusement ce n'est pas "trop", juste quelques goûtes çà et là). Un personnage à la fois discret et indispensable, d'ailleurs, personne ne l'oublie jamais, personne ne le néglige jamais, bien qu'il reste toujours en retrait. Superbe personnage.

Autre chose présente : le drama aurait tout à fait pu être de la testostérone à la louche, honnêtement, c'est de la politique et du combat à une époque où les femmes... Pas besoin de vous faire un dessin, de toutes façons le début du drama le montre parfaitement bien, avec notamment deux situations très claires. Malgré tout, ils ont placé des femmes à plusieurs endroits clefs, de sorte que rien de ce qui se passe ne peut aller sans elles : sans être irréalistes et en leur conservant la place qu'elles avaient à l'époque, ils sont parvenu à montrer leur importance et leur force dans l'Histoire, en les rendant indispensables. Elles sont de partout et de tous âges (bon par contre elles sont toutes belles, faut pas déconner xD mais la plupart des hommes aussi. Juste un peu dommage que, comme par hasard, elles soient presque toutes impliquées dans une romance (même si ces romances n'ont d'importance que dans le scénario, elles ne sont pratiquement pas mises en scène, ya pas le temps ! xD).

La BO est répétitive comme dans tout bon drama, mais elle n'est pas trop prise de tête, et surtout adaptée à l'aspect historique (pas de K-Pop ou ballade moderne qui débarque on sait pas trop pourquoi), il y a même certains chants qui m'ont beaucoup plu.

Dans les détails, au delà d'une réalisation correcte, avec quelques jolis plans mais qui pèchent un peu par la lumière (selon mon goût) et le grain de l'image, les costumes sont très réussis, même les perruques (parfois les barbes ça se voit qu'elles sont fausses, c'est un peu dommage, quand même, c'est plus faisable à faire que de laisser pousser une chevelure d'1m de long xD), on voit bien la différence entre les statuts, la qualité des tissus, les déchirures ... Pour moi ce genre de détails est important, aussi important que la boue et les visages sales pendant la guerre.

J'en aurait pour des mètres de critique à vous faire défiler si je m'accrochait à chaque élément, quoi qu'il en soit, c'est un drama que je recommande, soit si vous aimez les scénarios puissants avec de gros enjeux, parce que là, ça rigole pas ; soit si vous vous intéressez à l'histoire de la Corée. En revanche, soyez prévenu, c'est pas tranquille tranquille, ya du sang, des actes barbares, et ils se lavent pas le visage toutes les deux secondes. Ils ont même de la barbe ! xD

Très contente de m'être lancée dans ce voyage de 50heures. En réalité, ça pourrait franchement valoir 9. Allez, je monte à 9.

Woof !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 227 fois
2 apprécient

Zosha a ajouté cette série à 1 liste Six Flying Dragons

Autres actions de Zosha Six Flying Dragons