Les dessins-animés d'avant mais en mieux

Avis sur Souvenirs de Gravity Falls

Avatar Stiod
Critique publiée par le

Honnêtement, je n'attendais rien de Gravity Falls.
Et pourtant il a réussi à se placer dans mon top personnel des meilleures séries d'animations (la seule non-nippone du classement d'ailleurs).

Cette série n'a pratiquement aucune idée originale.

Là, vous devez vous demander pourquoi j'ai encensé une série pour la démonter après. Mais non, ce n'est pas un défaut.
J'étais un TRES GROS consommateur de dessin-animé étant jeune. Et il y a eu tellement d'histoires et de personnages, d'archétypes, d’univers différents développés dans les vieux dessins-animés (Dexter, les super-nanas, courage le chien froussard, kim possible, toutes les créations warner bros etc...) qu'il n'y a pas besoin d'en rajouter pour dire qu'on est original. Parce que si l'on peut critiquer ces séries sur leurs qualités, on ne peut pas leur enlever leur créativité.
Bref, il n'y a pas eu un seul épisode de Gravity Falls où je n'ai pas retrouvé des situations que j'avais déjà vu, parfois plusieurs fois dans différents dessins-animés.

Mais la force de Gravity Falls, c'est qu'il le fait bien.

Pour beaucoup d'épisodes, les créateurs partent du principe que, lorsque vous voyez l'intro, vous savez déjà quel sera l'élément perturbateur. Du coup, ils rushent le début. Mais pas assez pour qu'on n'y comprenne plus rien. C'est juste qu'ils ne vous prennent pas pour des abrutis et ne font pas une intro de 10 minutes à essayer de brouiller les pistes quand 5 droit au but suffisent. Et enfin viennent les péripéties.
Et c'est là où ressort la force de cette série. Parce qu'encore une fois, les situations sont les mêmes que dans des dizaines d'autres dessins-animés avant lui (ex: personnage de jeux-vidéos qui arrive dans le monde réel, le monstre d'halloween, les jeunes qui vont dans un endroit pour s'amuser et où seul le personnage principal se rend compte qu'il est hanté mais ne veut pas passer pour un lâche auprès des autres, l'échange de corps etc...) mais ils arrivent tout de même à surprendre à chaque épisode et à créer de vrais enjeux. Et sachez que je dis ça alors que je trouve que le problème de One Piece, c'est justement qu'on ne ressent aucun enjeu.
Et cette capacité à poser des enjeux permet de traiter de sujets parfois sensibles, généralement autour de la famille (ex: père totalement absent, la pression des parents dans la haute société, toutes les problématiques tournant autour des relations fraternelles etc...) mais aussi beaucoup autour de l'acceptation de soi.
Et ces sujets sont si bien traités que je suis obligé d'attribuer à cette série une qualité que je n'avais jamais pu attribuer avant.
Cette série à des BONNES MORALES PAS NIAISES!
Je ne savais même pas que ça existait.
Exemple:

Un des personnages adultes a très mal vécu le fait qu'il n'a pas vu son père depuis des années (depuis ses 7 ans ou quelque chose comme ça). Il déteste son anniversaire à cause de ça, car il reçoit tous les ans une carte postale du pays dans lequel son père se situe qui lui explique qu'il n'avait pas le temps mais qu'il viendrait l'an prochain. Or, lorsque les deux personnages principaux, qu'il considère comme ses amis, ont risqué leur vie pour lui permettre d'exaucer un vœu, et donc, de revoir son père, il se rend compte que son père était un enfoiré qui pouvait aller se faire voir et qu'il préférait passer son anniversaire avec des gens qui en avait quelque chose à battre de lui.

Aussi, certaines situations sont traitées de manière beaucoup plus "mature" (comprendre "qui ne vous prend pas pour des demeurés") et réaliste que d'autres séries.
Ex: un des deux personnages principaux, Dipper, est amoureux d'une fille plus âgée. Situation standard vue et revue. Mais là où beaucoup de critiques le voient comme une parodie de romance, je le vois comme une transcription relativement réaliste de ce qu'une relation pareille donnerait. Dipper essaye de l'impressionner, mais même si elle est effectivement impressionnée, il est dit très clairement que cette relation n'aboutira pas parce qu'il est trop jeune. Point. Pas des faux-espoir, fausse ambiguïté ou de tirage sur la corde excessif.

Une autre force de la série est ses personnages.
Les personnages varient du sympathique au génial et les personnages principaux sont humains dans le sens où ce ne sont pas des enfoirés sans morale ou des saints, ils ont tous leurs qualités, leurs défauts, leurs forces et leurs faiblesses, ce qui leur permet de ne pas être unidimensionnels, et donc, d'avoir quelque chose à faire de leur situation.

Et enfin, la grande force de cette série est l'Histoire.
Non, pas l'histoire, genre le truc qui se traite en un épisode, non, l'Histoire.
Car (presque) TOUT est expliqué.
Et là, je ne peux pas spoiler, mais beaucoup de choses étranges ou apparemment inutiles apparaissant au fur et à mesure des épisodes trouvent une explication ou une utilité au fur et à mesure (c'est d'ailleurs une très mauvaise idée de ne pas suivre l'ordre chronologique).

Bien sûr, je n'ai pas parlé de tout. Je n'ai pas parlé de l'humour omniprésent et toujours bien dosé, des références régulières plus ou moins subtiles à la pop-culture, les messages codés dissimulés etc... Sachez juste que Gravity Falls est pour moi un incontournable de la série d'animation.

Ah, et la saison 2 n'est pas inférieure à la 1. Je ne sais pas d'où cette remarque sort, mais la 2 est une continuité logique de la 1.

Conclusion: si comme moi, vous êtes un fan d'animation jap ayant quelques réticences à potentiellement perdre du temps sur une série américaine, n'hésitez plus.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 912 fois
6 apprécient

Autres actions de Stiod Souvenirs de Gravity Falls