Moins sci-fi qu'en apparence

Avis sur Steins;Gate

Avatar talmoroc
Critique publiée par le

Si l'on pardonne à Steins;Gate ses quelques incohérences et zones d'ombre, c'est bien parce que l'intérêt repose beaucoup sur les personnages et l'ambiance. La 2ème partie (à partir du 12ème épisode) fournit une intrigue ce qui se rapproche le plus de la science-fiction des voyages temporels. La trame prend le dessus pour mener à la conclusion. Mais aussi impressionnant et haletant que soit ce déroulement, Steins;Gate, ce n'est pas que ça. C'est aussi l'histoire absurde d'un groupe de personnages excentriques mais humains, qui font tourner un micro-ondes à l'envers pour mener des "expériences scientifiques" sur le temps.

Là où les personnages auraient pu être en premier lieu des outils pour mener à une réflexion sur le temps, la technologie, l'homme, la société... il me semble plutôt que la science-fiction vient colorer et mettre en situation ce qui est avant tout une aventure humaine. Mais ceci, sans sacrifier la richesse de la réflexion sur le voyage temporel.

Ce qui m'amène à parler de la 1ère partie (12 premiers épisodes), critiquée pour son manque de rythme. Cette division visible de focus m'a paru un choix étonnant et qui fonctionne. Sans attente particulière, j'ai fait attention à ce que la série avait à offrir : des personnages attachants, un Okabe mégalo en façade, mais qui ne parvient pas à cacher son affection. La tension et le malaise restent vagues : la menace indéfinie de STERN, les "expériences scientifiques" imprudentes qui sont en fait autant de concessions aux motifs personnels des personnages.

A posteriori, je reconnais là une belle écriture : le focus est sur les personnages et leurs interactions, mais c'est précisément cette dynamique qui construit petit à petit une cage dont il sera difficile de sortir. Pris isolément, ces personnages sont simples, voire absolument clichés ; mais c'est ce qui les relie qui les rend profonds, et permet un autre niveau de lecture, tout en faisant avancer l'histoire. C'est selon moi une véritable montée en puissance silencieuse, où les personnages se dévoilent tout en contribuant à la trame, mais sans y être réduits.

Finalement, la 2ème partie, qui correspond aux efforts d'Okabe pour sortir de cette cage, ne consiste qu'en un déroulement de la trame et l'aboutissement des relations entre les personnages. Elle est plus clairement centrée autour d'Okabe et de sa responsabilité. Elle est bien réalisée mais n'atteint plus le même équilibre entre toutes les dimensions du récit.

Le résultat est un des meilleurs animes que j'aie vus, qui combine des bons éléments de tous les côtés dans une construction originale.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 15 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de talmoroc Steins;Gate