C'est pourtant pas compliqué de faire demi-cercle Haut->Bas + poing !

Avis sur Street Fighter : Assassin's Fist

Avatar Crillus
Critique publiée par le

Aaaah Street Fighter, série de jeux de combat certainement la plus célèbre de toutes et ayant déjà eu droit à une foultitude d'adaptation dont les plus célèbres sont sans doute "L'ultime combat" avec Maitre JCVD dans le rôle de Guile, ainsi qu'une adaptation en animé (plutôt violent d'ailleurs) Street Fighter II : le Film.

Mais cette fois on revient sur les années d'apprentissage du duo phare de la licence Ruy et Ken faisant du même coup apparaître les principaux personnages en lien avec eux dans la génèse de leurs aventures.Un d'"aventures" ici à prendre dans tous les sens, tant le réalisateur/producteur/scénariste/autre s'est amusé à glissé régulièrement quelques références à la légende homo-érotique entourant les deux comparses.

loin du fameux parcours du combattant de rue où les combats s'enchainent pour atteindre e grand méchant, on a droit ici à période initiatique et donc davantage porté sur l'apprentissage et l'entrainement que sur la tatane gratuite dans la tronche.

Plutôt bien fichu d'un point de vue technique (disons moins à la ramasse techniquement que les adaptations de licences habituelles) le film constitue un mélange abondant entre du fan-service, des discours fleuves et des scènes de kata encore, et encore, et encore puisque coutant clairement moins cher qu'une scène de combat.

Le léger défaut c'est que c'est long 2h30 et malgré tout le soin quasi-religieux qui est apporté au respect de l'oeuvre originale jusqu'à la chorégraphie des combats reprenant trait pour trait le kata des personnages dans le jeu je n'ai pas pu m'empêcher un léger flottement au bout de la première heure du fait d'un rythme hautement irrégulier, avec l'impression que le film se voulait trop trainer en longueur dans le but de placer un effet dramatique finalement un peu trop lourd. C'est fou ! la quasi-totalité des films de combat pêchent par un problème dans le fait d'aller trop vite, Street Fighter en prendrait presque un peu trop son temps en ralentissant le rythme quitte à le perdre. D'autant que les acteurs s'ils ne prendraient pas l'oscar sont plutôt corrects dans leur registre et plutôt crédibles.

Ainsi entre les références à la licence, et des détails quelque-peu fan-service réglés au poil, des acteurs investis et quelques bons moments dans et en dehors des périodes de combats, ce Street Fighter était plutôt agréable malgré un rythme plutôt mal géré, et des péripétie pas forcément toujours intéressantes. De plus une volonté farouche de vouloir coller à l'histoire originale est très appréciable. Enfin pour y revenir même s'il ne s'agit pas des plus beaux combats que j'aie pu voir, ils gardent un coté organique agréable grace à image heureusement pas toujours trop léchée.

Une seule question subsiste néanmoins : pourquoi est-ce classé comme une série quand tout ce que j'ai pu trouver est un film de 2h30 comprenant la totalité de l'histoire ?

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 600 fois
5 apprécient

Autres actions de Crillus Street Fighter : Assassin's Fist