👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Je ne suis pas un expert en animation japonaise et je ne m'y suis réellement mis que depuis quelques années. C'est donc avec un esprit candide sur la production générale que je rédige cette critique sur ce qu'on appellera maintenant SAO.

SAO donc c'est une série qui n'est pas nulle. L'idée originale n'est pas inintéressante et aurait même pu être poussé pour offrir un pamphlet sociétal engagé... mais non. Inutile de résumer l'intégralité de l'intrigue avant de commencer l'analyse.

- Les personnages:
Nous suivons donc Kirito, le personnage principal victime d'un problème majeur, sa force. En effet, difficile pour le spectateur de craindre pour la vie du héros étant donné que dès l'épisode 2 on se rend compte qu'il est imbattable. Cet élément est un véritable problème dans un anime où le principe de base est de montrer un jeu vidéo où la mort guette chaque affrontement. Le très haut niveau de Kirito enlève toute crainte sur sa mort lors d'un combat et c'est bien dommage. Le personnage n'a également aucune évolution aux niveau de ses capacités mais seulement sentimentalement en tombant amoureux d'Asuna dans une relation très gnangnan devenant surréaliste par manque de temps de caractérisation. Un traitement bien différents sur leur relation aurait pu être offert mais il apporte cependant un intérêt en offrant une faiblesse morale à Kirito, meilleur joueur du jeu. Qu'adviendrait-il si son amour venait à mourir? (J'y ai cru dans le duel final face à Heathcliff). On passera sur Yui, deus ex machina ne servant qu'à facilité l'écriture et le déroulement du scénario surtout dans l'arc de Alflheim Online. Pour ce qui est des personnage secondaires ils n'apportent rien de bien important mais on ce côté sympathique qui nous fera retenir leurs noms et les apprécier quand ils sont là. Côté "méchant" Kayaba, créateur de SAO a un background intéressant et pas vraiment de volonté cliché de "domination du monde blabla" au contraire de Sugo un condensé d'archétype ridicule dont seul le côté pervers et salasse nous gêne mais il n'est jamais craint.

- Le scénario: Plutôt correct dans l'ensemble, l'arc de Alflheim Online est cependant inutile à mon sens. SAO présentait déjà un très grand intérêt et les amis du héros auraient pu disparaître dans la quête du palier 100 avant un duel final face à Heahtclifff, supérieur d'Asuna, qui aurait pu la capturer pour mettre un petit suspense avant un duel face à Kirito. Placer l'intrigue dans un autre lieu n'a donc aucun intérêt et la présence de la soeur de Kirito n'apporte rien si ce n'est un dérangeant triangle amoureux incestueux (pas vraiment c'est vrai). La partie deux de la Saison 1 est d'ailleurs peu apprécié par les spectateurs. Les combats de boss sont cependant très classe, accompagnés d'une BO trop redondante mais sublimes rendant chaque affrontement mortellement épique. De nombreux éléments n'apportent cependant pas grand chose à l'intrigue de part un traitement léger avec par exemple la petite retraite amoureuse de Kirito et Asuna au bord du lac. Ces passages auraient pu être remplacés par des scènes avec des personnages secondaires pour étoffer leurs backgrounds ou montrer la relation amoureuse sous un angle différent et moins gnangnan...


  • L'échec Alflheim Online:
    Ce second arc catapulté en pleine face est totalement inutile. SAO se portait très bien sans ce second jeu n'apportant rien à part le personnage de Sugu, la soeur de Kirito. Le lore du jeu est présenté mais n'intéresse personne, les personnages introduits sont oubliables tous autant les uns que les autres. Un mini "arc" alternatif sur la guerre raciale elfe est mis en scène comme pour combler le temps qui passe et surtout, ce second arc est ridiculisé par le "méchant" Sugo au charisme d'une huître et montant un plan de méchant de dessin animé pour enfant ou de nanard légendaire. On sait dès le début que Kirito va gagner en sauvant Asuna alors que continuer la série dans le monde de l'Aincrad auraient pu conserver du suspense sur la survie des personnages et faire monter la tension crescendo. Sugo ne fait que nous mettre mal à l'aise avec son VIOL SUR MINEUR BORDEL. Un passage facile pour jouer la carte du "on est trop border line wow" qui est en décalage total avec le reste de la série censé nous le présente comme un gros méchant mais on n'attend qu'une chose, que cela s'arrête, que Kirito sauve Asuna et qu'ils quittent ce jeu.


-En Conclusion:
SAO c'est une série sympa qui malheureusement est desservie par ce second arc au scénario aussi bancal que la carrière de Uwe Bol. L'animation de ce second arc ainsi que sa BO et ses combats restent sublime (c.f l'affrontement face aux gardiens en 1v1000000000000) mais l'ensemble reste très sympa à regarder et j'ai hâte d'entamer la saison 2 \o/

Sedell
6
Écrit par

il y a 4 ans

Sword Art Online
Algernon89
7

Une bonne série de 25... non de 15 épisodes

Sword art online est un animé que j'ai trouvé fort sympathique, du moins pendant les 15 premiers épisodes d'où mon titre. Je précise que ma note finale ne prend en compte que le premier arc, sinon je...

Lire la critique

il y a 8 ans

64 j'aime

14

Sword Art Online
LaVeine
4

Soûlant et Abberant Online.

Sword Art Online, plus communément appelé SAO est un animé adapté d'un light novel du même nom. Pour tout vous dire, j'ai connu cet animé avant que toute la " hype " s'installe autour de ce dernier...

Lire la critique

il y a 7 ans

32 j'aime

10

Sword Art Online
Gand-Alf
6

Social Network.

D'abord light novel rédigée par Reki Kawahara, puis série de manga (et avant les jeux vidéos), Sword Art Online devient un animé en 2012 sous la direction du studio A-1 Pictures, le tout contenant...

Lire la critique

il y a 7 ans

22 j'aime

1

Kabaneri of the Iron Fortress
Sedell
5

Jusqu'où va le Plagiat?

Kabaneri of The Iron Fortress est un anime steampunk post apo zombie se passant dans un Japon terrassé par des hordes de Kabane au coeur de fer. Bien que l'anime soit sympa à regarder (appréciant...

Lire la critique

il y a 4 ans

2 j'aime

1

Rogue One - A Star Wars Story
Sedell
7

Presque une nouvelle thématique (Spoiler)

████████████████████████████&#96...

Lire la critique

il y a 5 ans

1 j'aime

Miss Kobayashi's Dragon Maid
Sedell
8

Mange ma queue

Génial, juste génial. Un humour excellent qui vous fera vous poiler seul dans votre chambre devant votre pc en quête de détente. Un contenu qui sait être comique sans trop se répéter, des running gag...

Lire la critique

il y a 4 ans