👉 On vous partage notre 1er bilan de la nouvelle version de SensCritique.
Continuez à suivre l'avancée du site sur journal de bord.

Zankyou no terror, c'est l'archétype de la série vendue et survendue avant même sa diffusion, et qui en conséquence peut décevoir. Personnellement j'en n'attendais pas des masses, méfiant et aussi un peu sceptique quant à ma capacité à accrocher (n'ayant pas vraiment accroché à Higashi no eden, qui me semblait à première vue partager quelques similitudes).

Bref après visionnage, j'en ressors en fait plutôt satisfait. Alors oui d'emblée, la fille a un rôle secondaire (voire tertiaire parce que bon là..), le scénario n'est pas ce qu'il y a de plus subtile, on évite pas non plus quelques clichés tout au long des 11 épisodes.
Mais voilà, je trouve déjà le rythme bien soutenu de bout en bout. Avec ce format de 11 épisodes, on a un condensé sans temps mort, sans intrigue annexe moisie, et même si parfois on a l'impression que certains passages sont parfois un peu expédiés, chaque épisode est dynamique.

Après il faut aussi souligner l'ost signée Yoko Kanno, franchement bien foutue. Si certains morceaux chantés font un peu fleur bleue, ses autres compositions font mouche. Le theremin s'implante très bien dans Ess, le morceau Walt est une belle ballade au piano, Saga nous rappelle que Kanno est une vraie pro du jazz, nous transportant pendant plus de 5 minutes et soutenant parfaitement les moments forts de l'anime. De manière globale, l'ost est une vraie réussite.

Enfin, l'anime, même s'il ne propose pas un scénario riche, sait se faire pardonner grâce à son rythme, sa maturité, son aspect technique et sa mise en scène maitrisée. Certes tout n'est pas parfait loin de là, et certains des reproches qu'on lui fait ici et là sont souvent justifiés. Mais de manière générale Zankyou no terror convainc et se montre solide du 1er au dernier épisode, en remplissant honnêtement et humblement son travail d'anime thriller, en se plaçant un bon pallier au dessus de pas mal de productions de nos jours.

J'ai hésité à lui mettre 7 ou 8, mais j'ai décidé de lui mettre 8 parce que j'ai bien accroché et que c'est quand même un anime bien sympa qui mérite le coup d’œil.
Pseudo
8
Écrit par

il y a 7 ans

Terror in Resonance
Skidda
7

Critique de Terror in Resonance par Skidda

Ahhh le solide Shinichiro Watanabe comme directeur, l’éclectique Yoko Kanno à la musique, le prometteur studio MAPPA à l’animation. Avec une équipe aussi magnifique, cet anime ne peut qu’être...

Lire la critique

il y a 7 ans

34 j'aime

Terror in Resonance
Petitbarbu
4

Watanabe Baboune ?

Dernier animé en date d'un maître en la matière, Terror in Resonance résonne faux. Car après un premier épisode prometteur qui pique la curiosité de l'amateur en la matière, Watanabe jette aux orties...

Lire la critique

il y a 6 ans

27 j'aime

6

Terror in Resonance
Gand-Alf
5

Numbers.

En parallèle à sa série "Space Dandy" pour le studio Bones, Shinichirô Watanabe réalise "Terror in resonance" pour le studio MAPPA, avec la complicité de Kazuto Nakazawa au chara design et de Yoko...

Lire la critique

il y a 7 ans

24 j'aime

7

Dragon Ball Z : La Résurrection de 'F'
Pseudo
4

DBZ est mort, vive DBZ

Fukkatsu no F, c'est la même formule que Battle of gods. C'est à dire un film familial, qui n'a plus grand chose à voir avec le manga original. Le scénario est un gros prétexte à un combat entre...

Lire la critique

il y a 6 ans

9 j'aime

2

La Loi du marché
Pseudo
9

Un vrai film de gauche

En allant le voir j'avais peur de tomber sur un énième film français mou du genoux, délivrant sa morale de dessin animé pour enfant au terme d'une heure trente de vide. Pourtant j'ai été agréablement...

Lire la critique

il y a 7 ans

6 j'aime

1