Preventing the war

Avis sur The Americans

Avatar Michel Morcos
Critique publiée par le

Le jeu d'espionnage mortel entre le KGB et les américains ça vous parle ? Thème énormément exposé en littérature et en films, mais très rarement en série. The Americans a donc pour ambition de présenter une série de qualité traitant d'un sujet utilisant des faits historiques, la question étant : comment rendre palpitant l'issue d'une guerre dont on connait le résultat ?
Pour avoir fini cette saison 1, je peux dire que l'objectif est clairement atteint, si on nous présente dans ce couple d'espions soviétiques, Philip qui aime sa famille avant tout et qui commence à bien apprécier le mode de vie occidental, sa compagne Elisabeth montre surtout son indéfectibilité à la Mère Patrie même si au fond elle aime vraiment son mari et ses enfants. Ce sont des directorate "S", des cellules dormantes qui infiltrent la société américaine et rendent compte à la Rezidentura, QG diplomatique hautement surveillé par les américains.
On nous présente également l'agent américain de contre-espionnage Stan, qui s'avère être le voisin du couple et qui est un personnage qui va en voir de toutes les couleurs autant avec sa famille qu'avec son boulot, c'est un peu le personnage qui fait monter la tension d'un cran au fur et à mesure que l'on avance.
La qualité de l'image est une sorte d'hommage aux années 80, non pas qu'elle soit en dessous de ce qui se fait actuellement mais on sent le poids de l'époque, ce qui est très appréciable. J'ai surtout beaucoup apprécié la relation de couple torturée qu'on les deux protagonistes principaux, on en apprend plus sur leur vie personnelle au fur et à mesure et au final on comprend que leur rôle c'est aussi d'empêcher qu'une guerre éclate entre les deux superpuissances.
Série à ses débuts mais pour l'instant très bien menée, très bien rythmée, bien écrite avec de l'espionnage comme on aime, cette série se pose comme une très bonne alternative à Homeland, qui surtout ne nous impose pas de la pellicule inutile sur des personnages inutiles. Un très fort potentiel pour les prochaines années.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1145 fois
2 apprécient

Autres actions de Michel Morcos The Americans