L'envolée d'Amazon prime

Avis sur The Boys

Avatar MathéoBarach
Critique publiée par le

Critique de la saison 1 :

Amazon Prime rentre de plus en plus dans la course contre Netflix, The Boys apparaît pour moi comme une surprise car je n'avais pas du tout entendus parler du projet jusqu'à ce qu'il sorte. Et je considère cette série comme une réussite. Bon je n'ais pas lus les comics donc je vais juger uniquement les qualités cinématographiques de la série.

La force principale de la série est le portrait dressé sur les supers héros. Dans cette société les supers héros sont très populaires, un peu comme des stars de télé. Au point qu'un super héros doit faire partie d'une entreprise s'il veut avoir une réputation digne de ce nom. Finit les justiciers indépendants, ici l’obsession se trouve du côté de la popularité et du marketing afin de faire propulser son super héros au rang de star. Et ainsi gagner énormément d'argent en vendant que des figurines, t-shirts, films,etc...

Tout ça le monde n'a pas l'air de s'en rendre compte, les gens sont une fois de plus victimes de la société de consommation et de divertissement.

Dans la série les héros sont en permanence dans leur costume sauf Stella qui fraîchement arrivé est la seule a s'habiller encore par moments avec des habits normaux. Elle n'est pas encore 100% une super héroïne ou en tout cas pas comme le sont ses acolytes. Pour moi ça montre que c'est la seule a encore avoir du contrôle, être humain. Tout les autres ne sont plus que des images de marques, des icônes. Stella représente l'innocence d'une jeune héroïne, célébrité qui a encore une personnalité et qui en est fière. Cependant ce n'est plus qu'une question de temps avant que l'entreprise Vought l'a bouffe tout cru faisant d'elle une image de marque comme tout les autres. Si elle veut rester et devenir une star il n'y a pas d'autres issues possibles. La série ainsi que le comics dénoncent ce procédé qui consiste à transformer les célébrités en produits marketings. Et les États Unis sont des pros là dedans, encore plus que dans n'importe qu'elle pays surtout en terme de télévision, télé réalité, politique,etc..

Le portrait dressé sur les super héros me semble bien plus réaliste que tout les films du MCU. Si les super héros existaient je crois réellement qu'on s’approcherait plus de ça. Finalement The Boys nous montre que les Super Héros nous vendent du rêve (que ce soit à l'intérieur de la série ou même à travers le cinéma). Alors qu'en réalité on est très loin de ce prisme, exemple quand on voit que Barack Obama obtient le prix Pulitzer de la paix alors qu'il est responsable de nombreuses atrocités.

On voit bien que le monde d'aujourd'hui est contrôlé par les médias, politiques, gouvernements, la télé,etc... Tout est donné pour nous vendre du rêve. Donc choisir une série sur les super héros pour dénoncer cette état de fait c'est parfait étant donné le succès du MCU et de ce que cela veut dire de notre société. Être obligé de créer des super héros pour que les gens se sentent mieux, faire de l'argent alors qu'on a pas spécialement d'histoires a vendre. En créant les menaces qui seront sauvés par les super héros. Tout est faux !

Au niveau des personnages on s'attache à bcp d'entre eux malgrè le fait qu'on aimerait que d'autres personnages mériteraient un développement plus conséquent comme La Crème et Maeve qui pour moi manque de développement et m'ont parus être les personnages les moins intéressants de la série.

Sinon on appréciera le côté badass de Butcher, le côté geek qui apprend à tuer de Hughie, la présence de Simon Pegg faisant référence aux comics étant donné que dans ceux-ci l'apparence du héros est sienne. Le français qui n'est en réalité pas du tout français mais israélien (je parle de l'acteur pas du personnage) joue très bien et a un background attachant ainsi que sa relation avec Kimikuto (je crois que c'est comme ça qu'elle s'appelle je suis pas sûre). Le Protecteur aussi détestable qu'émouvant par moments et même l'homme poisson qui est un gros connard avec Annie finira par l'être aussi avec sa relation avec les poissons (parfois drôle même si un peu lourd à force). Bon faut rester modéré ça reste de grosses enflures mais il n'empêche qu'on arrive à comprendre la nature de leurs actes.

En effet quand on voit l'environnement dans lequel le Protecteur a grandit montre une grande injustice, ce qui s'approche le plus d'une figure paternel pour lui est un docteur, il en gros traité comme un rat de laboratoire, le premier héros qui a été crée à partir du Composé V si je ne m'abuse. Le docteur le dit lui même qu'il aurait dû être élevé dans une famille aimante et non pas dans un labo froid. Bien évidemment ça n'excuse en rien ses actes mais au moins ça apporte de la compréhension sur sa manière d'être et on finit par ressentir de la pitié. Quand on élève des chiens sans leur mère, les sujets deviennent violents, c'est ce qu'on appelle le déterminisme social (référence à une observation qu'a effectué le docteur des années après avoir quitté Vought).

Le gore est très jouissif par moment voir même choquant à d'autres

Je fais référence notamment à la première effusion de sang de la série ou littéralement on le sent nous venir exploser à la tronche. Quand Robin se fait désintégrer par A-Train, on ressent alors le danger et la toute puissance des super héros ainsi que notre impuissance face à eux. Cette situation aurait pus arriver à n'importe qui c'est ça qui est effrayant. Quand le personnage principal se retourne et que sa copine est désintégrée c'est assez choquant car on ne s'y attend pas mais en tout cas ça nous fait rentrer directement dans la série.

J'ai vus que pour certaines personnes l'utilisation du gore était gratuit et n'avait aucune utilité, je ne suis pas d'accord. Ça sert tout simplement à s'émanciper du côté trop édulcoré qui est présent dans les films de super héros actuels ou on évite le réalisme ou les trop grandes effusions de sang afin de ne pas choquer et que ce soit adapté à un jeune public. En montrant du gore on détruit l'image du super héros, on montre ce que la force collatérale d'un héros pourrait engendrer en terme de dégâts. Le gore opère donc une démystification des supers héros ce qui convient parfaitement à l'univers de la série.

L'humour est cool, les FX très bien réussis pour une série !!

Pour les points faibles on notera quelques Deus Ex Machina ou faiblesses de scénarios par moment

(ex : le moment ou A-Train prend des photos avec des fans ce qui détourne son attention de la chinoise, je veux bien que la célébrité et l'image soit très important pour eux mais vus l'importance de la mission il aurait tout simplement pus dire qu'il était presser et n'avait pas de temps de prendre des selfies). Ou alors le Deux Ex Machina ou à la fin il fait une crise cardiaque, bon c'est tout à fait possible mais tout est une question de timing dans la série, ça intervient pile au bon moment pour arranger le scénario. Comme le fait que les deux héros de l'histoire se rencontrent par hasard sur un banc.

Mais voilà ses petits points négatifs n'ont pour moi pas grande importance étant donné la qualité générale du scénario.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 259 fois
Aucun vote pour le moment

MathéoBarach a ajouté cette série à 1 liste The Boys

Autres actions de MathéoBarach The Boys