Au coeur de la tourmente

Avis sur The Cry

Avatar MoonHuntress
Critique publiée par le

La série est basée sur un livre qui porte le même nom, écrit par Helen Fitzgerald. Elle raconte l'histoire de Joanna, une jeune femme fraîchement maman d'un garçon nommé Noah, qui est en plein baby blues. Alors qu'elle a déjà beaucoup de choses à gérer, son fiancé Alistair décide de les amener à l'autre bout du monde, en Australie, pour essayer de récupérer Chloe, une adolescente née lors de son premier mariage. C'est en partant dans le but de trouver ce premier enfant qu'ils perdent le second d'une manière mystérieuse, ce qui en plus de les mettre dans une profonde détresse, les aspirent dans un tourbillon médiatique.

Ce thriller a pour thème central la maternité et plus particulièrement les travers de celle-ci, un sujet encore assez tabou qu'il est agréable de voir. Les trois mères - et femmes de la vie d'Alistair - en prennent toutes pour leurs grades, plus particulièrement Joanna qui est pointée du doigt sans ménagement. On voit le poids de l'injonction à être une bonne mère, l'absence de conseils quand elle en a le plus besoin alors que les remarques pleuvent quand elle ne les sollicite pas. Il y a cette profonde irritation provoquée par ces gens qui pensent connaître votre enfant mieux que vous, comme cette femme qui le trouve trop habillé alors que vous le savez frileux et puis il y a ces super mamans, qui font passer cela pour quelque chose de facile et inné et vous font donc sentir nulle. Sans compter l'absence d'aide de la part du père, qui préfère vous réveiller plutôt que de s'occuper de lui dans la nuit pour une fois.

Le regard des autres et le paraître ont également une place importante, de nombreux Sherlock Holmes en herbe les scrutant et allant de leurs théories, alors que cela ne les regarde pas. Une mère effondrée étant plus intéressant et vendeur qu'un mari dévasté, Joanna est le centre de toutes les attentions et n'a donc pas le droit à l'erreur, si elle ne veut pas être la principale accusée de la disparition de son enfant.

Le mélange de flashbacks et de moments du présent pourrait être déboussolant, mais je m'y suis facilement retrouvée, la liste de suspects étant assez courte je trouve que cela facilite la tâche. Malgré le peu de personnages à soupçonner, j'ai été tenue en haleine du début à la fin et j'ai apprécié qu'il n'y ait pas un trop plein de clichés :

En dehors des clichés comme Alistair qui trompe forcément son épouse avec une femme plus jeune et une adolescente rebelle (quoique ça se comprend vu ce qu'elle vit), j'ai aimé qu'Alexandra ne déteste pas Joanna, ne la tienne pas comme responsable de l'échec de son mariage, d'ailleurs Chloe n'est pas dans cet état d'âme non plus.

La seule chose que je regrette vraiment c'est la fin, que je trouve un peu facile :

Même si je déteste vraiment Alistair et que Joanna s'est vengée, je pense que j'aurais préféré voir une confrontation des deux au tribunal.

Une très bonne mini-série que je conseille, dans laquelle Jenna-Louise Coleman - qui avait peur de ne pas être authentique parce qu'elle n'a pas enfanté - s'est révélée d'une justesse remarquable.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 3009 fois
9 apprécient

MoonHuntress a ajouté cette série à 2 listes The Cry

Autres actions de MoonHuntress The Cry