IRL épisode 5

Avis sur The End of the F***ing World

Avatar AfroA
Critique publiée par le

Sans connaître la bande dessinée dont cette série est l'adaptation, on peut trouver cette dernière assez sympathique voire peut-être plus. Personnellement, ayant vu et apprécié l’œuvre d'origine je suis assez déçu.
La BD de Charles Forsman a pour elle un style graphique assez pauvre mais ça n’empêche en rien l'immersion. Le principal intérêt de cette BD réside en effet dans son histoire emprunte de mélancolie qui, pour peu qu'on veuille s'immerger, s’avère émouvante.
Dans la série par contre, le ton est dès le départ plus léger même si les principaux éléments de la BD sont là. Toutefois, les personnages perdent un peu au change; ce ne sont plus vraiment des jeunes sincèrement paumés et marginaux par la force des choses mais des jeunes qui cherchent la marginalité et qui s'en gargarisent (surtout Alyssa).

On peut se dire: pourquoi pas après tout, un peu d'humour ici et là ne fera pas de mal. Je dois l'avouer, ce n'est qu'une question de point de vue; la série n'est clairement pas dans le même esprit que la BD mais ce n'est pas forcement moins bien. En tout cas la série s'est avérée de moins en moins convaincante au fil des épisodes; il faut dire qu'à certains moments, on tombe même dans un coté «feel good» assumé. Même si la fin essaie de renouer un peu avec l'esprit sombre et triste de la BD, il faut avouer que celle-ci ne parvient pas à susciter les mêmes émotions intenses que son modèle.
TEOTFW risque de souffrir de la comparaison avec le modèle pour ceux qui l'ont lu sinon on peut s'y risquer sans grand problème.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 168 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de AfroA The End of the F***ing World