Un autre syndrome Netflix

Avis sur The English Game

Avatar Saint-Houblon
Critique publiée par le

Scénario original, très belle photographie comme la plupart des séries Netflix, un casting efficace, toutefois on sent qu'il manque quelque chose.

The English Game a le goût de ces mini-séries homemade avec un casting réduit, des décors à taille humaine, des lieux et des références auxquels on s'identifie dès le premier épisode. L'intrigue est habilement amenée, bien qu'elle manque parfois de subtilités, et rien à redire sur les arcs des personnages qui, même lorsqu'ils sont un peu flous, paraissent crédibles car le jeu est dans son ensemble convaincant. Ce que j'appelle "syndrome Netflix" est cette capacité à introduire de la niaiserie et des bas de soie là où il n'y en a pas besoin. On se retrouve dans l'Angleterre de la deuxième moitié du XIXème s. avec des ouvriers qui agissent et parlent comme des enfants des années 1990, les intrigues amoureuses sont mielleuses et n'ajoutent rien au récit, et on sent parfois que le scénario se perd volontairement pour rajouter des strates de narration qui ne font qu'entraver les arcs des personnages.

D'une idée originale, la production semble s'être perdue, volontairement ou non, pour lisser une série qui est vouée à plaire à un public habitué à la majorité des séries Netflix, sans goût et sans relief.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 86 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Saint-Houblon The English Game