Les deux premières saisons

Avis sur The Killing (US)

Avatar BlackLabel
Critique publiée par le

Une série bien interprétée, avec de bons personnages (l'actrice principale est très impliquée), une bonne intrigue, une ambiance pesante, un dénouement final satisfaisant, etc. etc. etc.

Alors j'ai bien aimé la regarder, j'ai pas eu l'impression de perdre mon temps. Mais après deux semaines il n'en reste rien.

Ça aurait pu tenir en un film de deux heures, d'ailleurs tout aussi oubliable. Le traitement personnel des personnages ne sert à rien, ça ne nourrit ni l'intrigue, ni l'histoire, ni le propos (d'ailleurs inexistant, donc le réalisme de l'ensemble est finalement gadget), et parfois c'est même limite un peu lourd quand la série essaye de nous faire aimer tel ou tel protagoniste.
Les fausses pistes sont facilement décelables à cause du format série (un suspect à l'épisode 2, évidemment que c'est pas lui le coupable !) et rallonge la sauce pour rien, même si au final tout se rejoint quand même ; mais on tourne pas mal en rond. Si ce n'est quelques-uns, les personnages manquent de tripes, de viande, ils sont faussement sombres, ou pas tout à fait corrompus ; on les rend mystérieux pour créer du suspense, mais lorsque l'éclairage est fait il ne reste aucune zone d'ombre.

Il y a quelque chose de vain dans cette série, une sorte de Mystic River sans l'aspect tragédie grecque du film, où le fatalisme du roman, sans la noirceur, la vraie, sans l'absurdité crasse de l'existence. Ça semble réaliste en surface, mais c'est plutôt naïf dans le fond, ou disons tout public. C'est gris, mais sans les nuances, les contrastes ; donc monotone.

Mais ça se laisse regarder, j'insiste là-dessus.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1206 fois
4 apprécient

Autres actions de BlackLabel The Killing (US)