Bilan de la série : une vraie réussite !

Avis sur The Killing (US)

Avatar Insomniac
Critique publiée par le

Ah The Killing US, une de mes séries préférées. Remake de la série danoise du même nom, ce polar raconte l’enquête autour de la mort de Rosie Larsen, une jeune fille de Seattle. Cette série policière s’intéresse donc aux deux enquêteurs et à la vie de la famille de la victime. Car Rosie Larsen est loin d’être la jeune fille modèle que tout le monde imaginait. Elle rappelle la jeune Laura Palmer de Twin Peaks, pleine de secrets. Mais c’est bien la seule analogie, car The Killing US est avant tout un polar sombre et noir. Ou plutôt gris bleuté. En effet tous les plans sont emprunts de couleurs froides, la plupart des vêtements portés par les acteurs sont de couleurs bleues ou grises, et Seattle toujours présenté sous la pluie en est le meilleur exemple. Le choix de la lumière donne donc à cette photographie une beauté particulière, remplie de mélancolie.

Mais The killing US est un remake. Alors, pourquoi ne pas plutôt voir l’original ? Honnêtement je ne saurais vous répondre car je n’ai vu que le remake. Certains membres ont l’air de préféré l’original et de penser que le remake n’est pas la hauteur. Mais est-ce qu’après avoir vue une création originale, on peut vraiment apprécier un remake à sa juste valeur ? Parce que je peux vous dire que si vous commencez par le remake vous ne serez pas déçu. Si vous êtes adeptes de polars noir et réaliste vous tomberez sous le charme. Car cette est série est vraiment une perle. Dans sa mise en scène comme souligné plus tôt, mais aussi dans son choix d’acteurs. Car ce qui fait la force de ce show c’est avant tout l’alchimie évidente qu’il y a entre les deux inspecteurs, Linden et Holder. Cette symbiose rappelle celle de Saga et Martin dans Broen, série nordique qui a été également adaptés aux Etats Unis (D’ailleurs si vus n’avez pas vu cette dernière foncez, c’est un vrai bijou). Mireille Enos vue dans World War Z plus tard et Joel Kinnaman vu dans Easy Money sont vraiment excellent et on se plait à suivre leur vie personnelle décidément pas facile. Mais The Killing Us c’est aussi tout une galerie de personnages plus intéressants et torturés les uns que les autres.

Et l’intrigue ? L’enquête est lente et prend le temps de se mettre en place. Elle s’appuie cependant sur de nombreux rebondissement, chaque épisode nous ouvrant encore un peu plus la liste des suspects. Ici ce n’est donc pas les experts. L’enquête est laborieuse mais semble beaucoup plus proche de la réalité. Elle nous apporte son lot de surprise. Je vous vois déjà et vous inquiétez et vous dire « Merde, il faut 4 saisons pour arriver à la résolution ?! » Non, non je vous rassure. En fait je vous ai menti. Disons que j’ai plutôt omis de vous dire la vérité. Non la série ne se concentre pas sur toute sa longueur autour de la mort de Rosie Larsen, puisque on connait son meurtrier à la fin de la saison 2. En réalité le remake va plus loin que la série originale, qui s’était finie au bout de deux saisons, et se permet d’aller plus loin avec deux nouvelles saisons. Chaque nouvelle saison étant consacrée à une autre enquête. Certains n’apprécieront donc pas que le remake se permette d’aller plus loin. Pourtant les saison 3 et 4 sont extrêmement fidèles à l’ambiance des deux premières saisons, et sont aussi bien écrites. Elles semblent être une suite logique. La série se finira sur la quatrième saison apportant une conclusion assez satisfaisante.

The Killing US, c’est donc un polar noir à l’ambiance grise, digne des séries nordique mais à la sauce américaine. Une réelle réussite. Peut-être pas nécessaire de la visionner si vous avez vu l’originale, mais si ce n’est pas le cas, n’hésitez pas car la qualité est vraiment au rendez vous. Et puis y a 4 saisons alors vous pourrez en profiter plus longtemps ! Oui je défends mon bout de gras :)

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 12679 fois
14 apprécient · 1 n'apprécie pas

Insomniac a ajouté cette série à 4 listes The Killing (US)

Autres actions de Insomniac The Killing (US)