"Destiny is all"

Avis sur The Last Kingdom

Avatar jul-music
Critique publiée par le

C'est avec grande curiosité que je me suis plongé dans cette nouvelle série, The Last Kingdom, intrigué notamment du fait que cela se déroule plus ou moins à l'époque et aux mêmes endroits que Vikings (Royaumes de Wessex, de Northumbria). Et justement, la comparaison avec Vikings peut paraître vaine (le traitement des deux séries est très différent) mais justement elles se distinguent respectivement, là où Vikings va être hyper réaliste et nuancer les intrigues politiques de pouvoir, The Last Kingdom va plutôt miser sur l'évolution de ses personnages et leurs différences culturelles. Alors un petit truc qui m'embête un peu avec The Last Kingdom, c'est que l'Angleterre est montrée comme envahie de partout de Vikings (où "Danes" comme ils les appellent, ça change et ça doit sans doute être plus exact), et le Wessex, royaume anglo-saxon du sud-ouest de l'Angleterre, est présenté comme le dernier bastion contre les envahisseurs scandinaves, grossièrement (d'où le titre de la série), alors que Vikings démontrait justement les arrangements entre Vikings et Anglo-Saxons afin de gagner des territoires, quitte à faire la guerre à d'autres Vikings et/ou d'autres Anglo-Saxons..
Mais peu importe, il faut dire aussi qu'il s'agit d'une adaptation d'une suite de romans, et il s'agit peut-être d'un choix artistique de dépeindre le paysage historique de cette façon, qui n'influence pas l'histoire négativement, au contraire le récit est assez cohérent par rapport à l'histoire et l'évolution de ses protagonistes.
Et justement parlons-en, le personnage principal, Uhtred, son of Uhtred, à qui on a envie inlassablement de donner des baffes durant les premiers épisodes parce que giga arrogant et prenant des décisions stupides. D'ailleurs on va beaucoup plus s'attacher aux personnages qui gravitent autour de lui, comme le roi Alfred, interprété par David Dawson (que j'avais déjà pu remarquer dans le rôle du Capitaine Collins dans Banished) au top, ou encore le père Beocca interpété par Ian Hart.
Peut-être que cette antipathie envers Uhtred est volontaire, après tout pourquoi jouer la carte du héros lisse et niais, ça sort des sentiers battus.
Il y aussi plusieurs rôles féminins bien développés, mais qui sont quand même presque toutes cantonnées aux "love interests" du personnage principal, ça n'empêche que leur traitement est plutôt intéressant.
Quant à l'histoire, si on met de côté le manichéisme Vikings vs. Anglo-Saxons, c'est très bien mené! J'insiste sur cette opposition de ces deux peuples, mais la frontière entre les deux cultures est au centre de la série, en particulier concernant Uhtred, puisqu'il est natif de Northumbria (royaume au nord-est de l'Angleterre) et qu'il a été élevé chez les "Danes" (no spoil, c'est montré dès le premier quart d'heure du premier épisode). Aussi l'évolution des personnage (en particulier de notre cher Uhtred) est intéressante, puisque pour le cas d'Uhtred, il vacille énormément entre le monde des Vikings et le monde Anglo-Saxon. Le personnage est sans cesse confronté à la religion (en effet il s'oppose farouchement aux protocoles religieux du Wessex) ce qui lui vaut d'être mal vu et relégué à son statut de Dane. Je trouve personnellement, bien que l'idée soit bonne, que ce rejet récurrent de la foi chrétienne est assez agaçant, dans la mesure où cela lui ferme beaucoup de portes et d'opportunités, bien joué. Aussi je trouve ça pas très crédible pour l'époque, car le personnage ne choisit aucune des deux religions (Scandinave/païenne et Anglo-Saxonne/chrétienne) il se voudrait athée en quelque sorte, alors que tous les personnages autour de lui pratiquement sont très croyants, à leurs façons (ou on en tout cas largement assimilés les protocoles religieux et leur nécessaire utilité sociale, notamment dans cette scène délirante de repentance publique sans spoils https://www.youtube.com/watch?v=oBZa6TivC_0). Toutefois cela permet aussi de dénoncer à quel point la foi chrétienne régissait la vie en société dans les les royaume chrétiens d'Europe, se voulant être les légitimes héritiers de l'Empire Romain.
Dans la série Vikings (la comparaison n'en finira donc jamais!) le personnage d'Athelstan est beaucoup plus cohérent par rapport à ses croyances et son hésitation perpétuelle entre culte scandinave et foi chrétienne (car il ne les rejette pas, mais les assimile, tous les deux).
Bref, bien que The Last Kingdom souffre de cette foutue comparaison avec Vikings, la série n'en reste pas moins très différente, car elle ne nous montre pas du tout la même chose (les Vikings par exemple sont quand même montrés comme des envahisseurs farouches) et se concentre sur les parcours de ces personnages et non des sous-intrigues politiques et des complots sanglants à la Game Of Thrones.
La fin de cette première saison m'a agréablement surpris et je suis très curieux de voir ce que va donner la suite. Donc en définitive, ce n'est pas la série de l'année, mais ça se regarde très bien et c'est prenant, ça et la paysage historique/culturel, j'en demande pas plus!

PS: j'ai à ce jour (2018) regardé jusqu'à la saison 3, et ça se bonifie, foncez!

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 2804 fois
8 apprécient

jul-music a ajouté cette série à 1 liste The Last Kingdom

Autres actions de jul-music The Last Kingdom