What's next ? What else ?

Avis sur The Leftovers

Avatar Line Beth
Critique publiée par le

Happée durant les trois saisons de cette pépite méconnue d'HBO, il est compliqué de faire la synthèse sans désosser la "substantifique moelle" de cette merveille narrative qui vous laisse sans voix après le final. Le synopsis tient sur une maigre feuille de papier à cigarette : un jour, un 14 octobre, 2% de la population mondiale disparaît sans aucune explication. Ce sont les disparus qui laissent amorphes les vivants, ceux qui restent sans but, sans raison, en essayant de survivre, de comprendre, de se battre, de résister, de laisser tomber ou d'aimer.
La grande force de la série, selon moi, c'est qu'elle ne cherche pas à vous tirer les larmes mais y parvient sans crier gare, au détour d'une chanson pop en parfaite symétrie avec les états d'âme de personnages désaxés, déséquilibrés ou bien de plans d'une luminosité rare, en parfait contraste avec l'ambiance doucement mélancolique ou surnaturelle qui se dégage de la série.
Oubliez "Lost" et son final catastrophique. La série du même scénariste est d'une perfection à tous les étages, que je vais tenter, sans spoiler ou dénaturer, de dépeindre en reprenant certaines thématiques.
- Le message
Oui, la série traite de la disparition mais pas simplement. Elle se focalise surtout comme le titre la série l'indique sur "ceux qui restent" et se retrouvent confrontés à eux-mêmes. Que fait-on de l'absence d'une fille ? d'un mari ? d'une famille entière ? Comment gérer cet évènement qui n'a aucune explication rationnelle ? A quoi doit-on s'en remettre ? A quoi bon, surtout ? Le réalisateur nous amène ainsi à nous questionner nous-mêmes sur notre rapport au vide, à l’absence et au deuil aussi rendu quasiment inatteignable tant la disparition n'a non seulement aucun sens mais laisse pantelants les personnages accrochés à l'idée que leurs proches reviendront.
La foi, la religion va évidemment être prégnante durant les 3 saisons comme recours à l'absurde, au vide existentiel que se trainent les personnages de la série avec diverses tentatives pour s'en sortir.
Le show comporte ainsi un message mystique, philosophique sujet à divers questionnements et qui renvoie inévitablement le spectateur à ses propres doutes. La disparition est donc secondaire, bien que les différents membres par leur absence imprègnent toute la série durant les trois saisons et que l’épisode qui est consacré à cette fameuse disparition, sans crier gare, donne lieu à un épisode d’autant plus perturbant qu’il se joue en un cri et en un seul plan.
Entre celui qui voit disparaître l’amante d’une nuit, entre deux étreintes, sous les draps, ou encore celle qui perd toute sa famille, la série n’aura de cesse de montrer des personnages qui cherchent également à disparaître eux-mêmes du monde des vivants.
- Les personnages
J’ai rarement vu une série où tous les personnages, même les plus secondaires, gagnent au fur er à mesure en complexité et en intensité dramatique.
On pourrait citer les « Guilty Tennants », une sorte de secte toute habillée de blanc, qui se reconnaissent aisément au nombre de cigarettes qu’ils fument toute la journée et au vœu de silence qu’ils ont décidé de faire en hommage aux disparus, pour ne pas les oublier et avec le refus total et quasi radical d’avancer, de continuer à vivre comme si de rien n’était. On pourrait citer Amy Brenneman, assez incroyable en psychologue, mère de famille qui décide de rejoindre cette fameuse secte et qui montre à l’écran une détermination à tous les étages quel que soit son but ( pas de spoil)
On pourrait citer l’incroyable Carrie Coon qui mériterait un article à elle toute seule tant elle parvient durant trois saisons à montrer une palette de jeu toute en nuances et en tension.
Et puis, on pourrait bien évidemment citer Justin Theyroux : figure christique malgré lui, affublé d’un père ayant basculé dans la folie, pourvu de névroses savamment carabinées dont on suit avec suspense l’évolution durant toute la série – et dont on se se plait à fantasmer allégrement, soyons honnête -dans sa quête de rédemption et dont on redoute à chaque instant la perte physique et psychologique. Un épisode en particulier – saison 2, épisode 8 qui est une pépite qui rivalise sans rougir avec un épisode de « Twin Peaks » de Sir David Lynch- lui est consacré faisant basculer le show dans un surnaturel bienvenu à mi-chemin entre « Le Parrain » « Inception » et un chouia de « Matrix » , pétri de symboles freudiens ; véritable catharsis pour un personnage, torturé et volcanique, dont on souhaite avidement qu’il puisse « remonter à la surface »
En définitive, ces personnages ont pour dénominateur commun d’avoir une forme de mélancolie sourde et quasi-existentielle qu’ils baladent avec eux mais également une colère, une rage qui les placent définitivement du côté des vivants et qu’ils tentent d’affirmer durant les trois saisons.
- La bande -son :
Oscillant entre les douces et intenses instrumentations de Max Richter mais également des tubes pop du meilleur cru, la musique joue un rôle non négligeable dans l’émotion réelle procurée par la série. Alternant entre scènes déchirantes et parfois totalement « barrées », vous pourriez bien être surpris à être subjugué par un plan au son de « Take on me » de A-Ha ou bien à crier un « What the fuck » de bon aloi au son de « Love will keep us together » de Captain & Tenille ou bien encore à croire fermement que « Where is my mind » des Pixies était clairement prédestiné pour cette série.
Je n’aurai sûrement pas réussi à restituer de la manière la plus développée possible tout le sel de cette série qui en fait selon moi l’une des meilleures séries de tous les temps mais vous ne devez pas passer à côté.
Elle va hardiment vous émouvoir, vous faire rire, vous faire fantasmer, vous bousculer vous faire réfléchir et n’aura de cesse de vous surprendre : une série qui va, en définitive et paradoxalement peut-être, vous faire sentir plus vivants.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 18 fois
1 apprécie

Line Beth a ajouté cette série à 1 liste The Leftovers

  • Séries

    Top 10 Séries

    Avec : Breaking Bad, Twin Peaks, The Leftovers, Dark,

Autres actions de Line Beth The Leftovers