Rien ne sera plus jamais comme avant.

Avis sur The Leftovers

Avatar ArnaudBalo
Critique publiée par le

En voici une série atypique. Une comme on en croise tous les 10 ans, si vous voyez ce que je veux dire.

Saison 1 : La désolation

The Leftovers nous plonge en immersion dans la petite ville de Mapleton, aux Etats-Unis (s'il fallait le préciser), où les habitants apprennent à vivre après un dramatique évènement : 1 humain sur 50 a brutalement disparu, sans laissé de traces.
De ce constat, the Leftovers part dans la direction inverse de ce que nombre de shows auraient proposé, à savoir chercher une explication quand à ce phénomène pour le moins étrange. Non, le but de cette série n'est en aucun cas d'expliquer le pourquoi du comment. Ce serait trop facile. Rien n'est expliqué dès le départ, on laisse le spectateur faire ses propres interprétations tout seul comme un grand.

The Leftovers est une série très prometteuse, par les thèmes présents et la façon de les aborder : le deuil, le replis religieux/sectaire, la perte de repères entre autres. Le point de vue adopté est unique : s'intéresser à l'impact de ce mystérieux phénomène sur les hommes.
Ne croyez pas que les seuls touchés sont ceux qui ont perdu un proche; non, tout le monde subit ce brusque évènement, appelé le "Grand Départ".
Même pour les familles restées "intactes", comme la famille -modèle- Garvey, le choc est terrible. Ici, cette famille vole littéralement en éclats. La mère rejoint la secte locale, les Guilty Remnant, le fils prodige parcours le pays sous l'ordre d'un gourou, la fille chérie se renferme petit à petit jusqu'à atteindre le point de non retour et le père, shérif de la ville, voit ses démons ressurgir et sombrant petit à petit dans la folie.
On ressent ce même sentiment de perte et surtout de désarroi chez toutes les personnes auxquelles s'intéressent The Leftovers. Nous retrouvons ainsi la mère de famille désabusée qui a tout perdu, le prêtre qui a du mal à gérer la situation, ou encore quelques personnages atypiques (un tueur de chiens menaçant, des jumeaux se partageant un cerveau..).

Techniquement, The Leftovers est une réussite : c'est bien filmé, très esthétique. Cette série a pleinement sa place parmi les meilleures séries contemplatives. La BO est très bonne, exceptionnelle pour quelques morceaux (The Departure, Dona Nobis Pacem) et la série en bénéficie grandement. Clairement l'une des meilleures bandes originales faites pour la télévision ces dernières années.
Le jeu d'acteur est impeccable, chaque personnage est très bien interprété, à quelques expressions près (comme Megan Abbott, jouée par Liv Tyler). Côté scénario, c'est également parfait, alternant entre fixations sur un personnage et flashbacks, ce qui permet de dynamiser l'ensemble.

Bouleversante, mélancolique et diablement prenante, The leftovers ne laisse pas son spectateur de marbre. Si vous cherchez un show qui a réponse à tout, qui ne laisse pas de place au doute, tracez votre chemin (bon, je pense quand même que vous le savez maintenant) .
Au contraire, si vous aimez les séries complexes, au rythme lent ou qui prennent leur temps pour présenter leur trame scénaristique, foncez. Pour cela, cette série est grandiose et je ne saurai ô combien vous la recommander.

Cet été viendra la deuxième saison de ce show. Le pari de prolonger une série sur un équilibre précaire comme celle-ci est assez risqué. On aurait très bien pu imaginer que la série se termine sur ce season final, qui apportait une touche d'espoir bienvenue et concluait la saison avec justesse. Je suis quand même -très- impatient de voir ce que nous réserve cette deuxième saison.
Vivement juillet.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 904 fois
4 apprécient

ArnaudBalo a ajouté cette série à 4 listes The Leftovers

Autres actions de ArnaudBalo The Leftovers