Money Money Money

Avis sur The Mandalorian

Avatar Ludwig Sylow
Critique publiée par le

C'est intéressant de voir de quelle manière Disney s'est approprié l'univers Star Wars. Le spectateur un peu naïf pourrait se dire que la firme aux grande oreilles pourrait profiter de sa fortune colossal pour laisser des réalisateurs s'amuser à raconter des chouettes histoires dans le riche univers de G. Lucas. Rapidement, comme dans la dernière trilogie ou les films Marvel, on se rend compte qu'elle ne cherche qu'à amasser plus d'argent en exploitant son catalogue. Tout devient alors calculer au poil de cul et aucun risque n'est permis, voyons ce que la série Mandalorian cherche à raconter.

Le début de la série est intriguant :

  • l'univers est crédible et rappelle le côté poisseux et organique de la première trilogie ; la photographie est sympa et reprend l'ambiance western de l'épisode IV.
  • les décors, les costumes sont chouettes et facilite l'immersion, "Boba Fett" a de la gueule.

Et ensuite ? Bah rien, la série ne raconte rien.

  • Des clins d'oeil appuyés sont placés régulièrement pour caresser le fan dans le sens du poil.
  • Boba se transforme en Léon et montre qu'il a un coeur dégoulinant d'amour sous son armure. Bref, c'est un héros bien classique.
  • Les intrigues s'enchainent sans grande conviction (certains deus ex machina devraient être interdits), on ne sait plus bien ce que veut Boba.
  • Les scènes d'actions sont d'une mollesse intersidérale (et donc ennuyeuse) et sont très mal filmés mais restent lisibles.
  • Boba se transforme en héros au grand coeur : même s'ils n'ont pas d'argent, il va aider ces pauvres villageois à s'opposer aux méchants (A GROU GROU l'AT-ST avec les yeux rouges du démons).
  • L'entrainement dure moins d'une minute à l'aide d'un montage. Il n'y a aucune notion de tension, de progression et d'efforts : tu tiens un bout de bois 15 sec, tu peux faire la guerre. Même l'entrainement de Mulan avait plus de gueule. Et c'est systématique des dernières productions Disney, on te balance tout à la gueule sans véritablement exposer convenablement les personnages (au 4ième épisode, c'est pas hyper clair pourquoi Boba c'est le meilleur de son secteur parce qu'il agit/réfléchit comme un tabouret ikéa et sans deus ex machina, il sera mort depuis 2 épisodes), l'histoire, les enjeux. Du coup, la tension dramatique du récit se trouve au même niveau que mes courses au Super U et on s'emmerde devant des choses vues et revues.

Bref, cette série est vide, sans âme et ne raconte rien de pertinent. Tout est prédigéré et prédéfini pour suivre un cahier des charges très précis. Favreau ne sait pas écrire et les quatre premiers réalisateurs ne savent pas filmer. Cette série est une perte de temps qui n'apporte rien à l'univers Star Wars et ressemble à de la junk food. D'ailleurs, il serait peut-être temps d'arrêter de "l'étendre" et laisser tranquille cet univers qui à fait rêver toute une génération.

Note : en aucun cas, je n'affirme que seuls les fans de la première heure peuvent apprécier la série. Je dis simplement que la série cherche à les brosser dans le sens du poil et que cela peut-être une explication de l'intérêt que les gens portent à cette série. L'aspect nostalgique en fait. Au delà de ça, la série fait appel à plein de références cinématographiques sans les mettre à jour ou apporter quelque chose de nouveau. Je trouve que le résultat est un sorte de copié-collé qui n'a pas vraiment d'intérêt. Mais bon, chacun pense ce qu'il veut et mon avis n'a pas plus de pertinence que celui de quelqu'un d'autre.

Edit : j'ai fini par achevé la première saison. C'est un peu mieux que ce que j'imaginais mais pa de beaucoup. C'est un peu le Macdo des séries : sur le papier ça sonne bien, visuellement ça donne envie mais au fond c'est plutôt vide et bourrés de clins d'oeil pour caresser une fan base dans le sens du poil. C'est dommage parce qu'avec plus d'audace ça aurait pu être très bien !

Quelques pensées en vrac (lorsque j'ai vu la saison 2) :

  • On dirait que le fan-service est le seul fil conducteur de la série, entre deux clins d'oeil ils ont meublé comme ils ont pu.
  • J'ai une meilleure analogie : j'ai l'impression que les épisodes de cette série sont des versions live des quêtes "fedex" moisies d'Assassin's creed.
  • Vraiment faut qu'elle arrête d'essayer de réaliser des trucs Bryce Dallas Howard, les épisodes dont elle s'est occupée sont merdiques.
  • J'ai poursuivi (un peu) et j'ai trouvé étrange la continuité de l'histoire : qu'est-ce qu'une Jedi de la guerre des clones vient foutre là ? Si elle est en vie, pourquoi ne la voit-on pas plus tard dans la dernière trilogie (argggh c'est dur à dire que c'est vraiment des films) ? Si j'étais un Jedi qui me planquait à cause de la purge mise en oeuvre par Vador et L'empereur, je serais un poil curieux de rencontrer le Jedi qui les a poutré tout les deux....(C'est toujours un peu con au niveau de l'écriture mais cet épisode était déjà mieux que le reste de la saison 2).
  • C'est vraiment dommage de ne pas avoir eu d'ambitions car en pas grand chose, y'avait moyen de faire un truc sympa et pas prise de tête. Là j'ai l'impression de manger un bigmac que j'ai réchauffé au micro-onde 2 jours après l'avoir acheter.
  • Au moins, même si c'est un peu facile, dans le dernier épisode ils ont réussi quelque chose que la dernière trilogie (argh) avait bien raté vis-à-vis du personnage de Luke (ça fait plaisir à voir mais ça devient incohérent avec ce que nous montre l'épisode VIII après). Quel dommage quand même tout ça.
Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 429 fois
9 apprécient · 5 n'apprécient pas

Autres actions de Ludwig Sylow The Mandalorian